Avoir un enfant à plus de 40 ans c’est possible oui, mais…

25 juin 2022

Les magazines sont remplis de femmes célèbres qui ont des enfants à plus de 40 ans. La plupart du temps, on ne sait pas comme elles l’ont eu (PMA, naturellement ?). Pourtant, même si on connait tous quelqu’un qui a eu un enfant naturellement à plus de 40 ans, elles ne sont pas légions. Faisons le point :

Note : cet article s’adresse majoritairement aux femmes hétérosexuels en couple. Mais peu importe votre situation, l’idéal est de consulter un spécialiste dés le désir d’avoir un enfant que ce soit avant ou après 40 ans.

Quelques chiffres et statistiques sur les grossesses après 40 ans :

  • 5,7% des naissances en France en 2019 soit 42 800 bébés sont nés de mères âgées de 40 ans ou plus soient des naissances dites « tardives » ou « gériatrique ».
    La mère a le plus souvent 40 ans (une sur trois) ou 41 ans (une sur quatre).
  • 1 chance sur 2 d’être enceinte naturellement à 40 ans c’est à dire sans PMA (FIV). (Source)
  • 30% est le risque de fausse couche entre 40 et 44 ans et monte à 40% entre 45 et 49 ans alors qu’il est de 12 à 15% avant 30 ans.
  • 5 à 6 fois plus élevée la mortalité maternelle qu’à l’âge de 20 ans chez les femmes âgées de 40 à 44 ans (15 fois plus élevée au-delà de 45 ans), en raison notamment des complications hémorragiques et cardiovasculaires.

Si vous avez l’envie d’avoir un enfant à plus de 40 ans, voici ce que vous devez faire dés le début de ce projet :

  • Consulter votre généraliste pour obtenir de l’acide folique. Les risques de malformations du foetus et de fausses couches sont beaucoup plus élevés après 40 ans. L’acide folique permet de réduire cela.
  • Télécharger une application de suivi de cycles. Cela permet de voir si votre cycle est régulier et quand sont vos périodes de fertilité.
  • Si au bout de 6 mois malgré des rapports réguliers lors de ces périodes de fertilité, pas de grossesse naturelle consulter un gynécologue en couple.
    Si pas de rdv rapidement, essayez de trouver un autre gynécologue et sinon consulter votre généraliste en couple.
  • Votre généraliste vous prescrira une prise de sang pour avoir un premier aperçu de votre fécondité grâce au taux d’AMH dans votre sang (qui permet une estimation de la réserve ovarienne) et un spermogramme pour le partenaire.

Pourquoi il faut aller en couple aux premiers rendez-vous médicaux ?

Faire un enfant c’est le projet de votre couple, cela permettra à votre conjoint d’avoir des informations globales sur votre grossesse après 40 ans. Mais aussi de savoir si le problème de conception vient des deux ou majoritairement d’un de deux.
Beaucoup d’hommes se sont très peu informés tout au long de leur vie sur la fertilité et encore moins sur la fertilité des femmes.
Cela permettra aussi à votre conjoint de réaliser si il serait prêt à engendrer toutes les démarches d’une PMA (qui sont très lourdes pour un couple et surtout la femme) et augmenter les chances d’avoir un enfant à plus de 40 ans.

Pourquoi consulter au bout de 6 mois si pas de grossesse naturelle ?

Comme expliqué précédemment, les grossesses à plus de 40 ans sont plus à risques que ce soit pour la maman et le futur enfant. Plus vous prenez rdv vite, plus vous augmentez les chances d’avoir une grossesse rapidement et donc moins tardive. C’est un fait, le temps est réellement compté, vous êtes à un mois près pour toutes ces démarches.
Les gynécologues spécialistes en fertilité acceptent de vous recevoir à partir de 6 mois (sans grossesse naturelle) après 40 ans alors qu’à moins de 40 ans on est plus sur des délais de 9 à 12 mois.

Autre point important dans ce délai, l’âge maximum de remboursement d’une PMA est de 43 ans en France. Entre tous les rendez-vous médicaux et les tentatives de FIV qui peuvent être ratées on peut vite arriver à 1 an sans avoir réussi à concevoir.

    Laisser un commentaire

    Votre adresse email ne sera pas publié.*

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.