Film

Critique du fim Sorry we missed you de Ken Loach

Il a fallu quelques avis sur les réseaux sociaux pour nous motiver à voir le dernier Ken Loach Sorry we missed you.
Après Moi, Daniel Blake, le réalisateur britannique nous fait partager le quotidien d’une nouvelle famille pauvre de l’Angleterre avec un regard critique sur l’uberisation de notre société.

L’histoire de sorry we missed you

Ricky vit à Newcastle avec sa femme Abby et ses deux enfants. Sa femme, aide à domicile, ne compte plus ses heures sans parler de son quota de charge mentale qui explose entre les enfants, les factures et la maison.
En parallèle, Ricky enchaîne les boulots mal payés et décident pour s’en sortir de devenir son propre patron en travaillant comme prestataire pour une société de livraison. C’est là que les choses vont être moins idylliques qu’imaginées.

La bande annonce de Sorry we missed you

Notre avis sur Sorry we missed you

Un film nécessaire et bouleversant de justesse, le réalisateur comme il sait si bien le faire nous partage un regard critique sur notre société qui se déshumanise et où les inégalités se creusent chaque jour un peu plus.

Impossible de ne pas penser à tous ces moments de notre quotidien où nous croisons des livreurs et à tout le personnel soignant qui aident nos ainées au quotidien auquel, peu importe notre niveau social, nous aurons forcément besoin un jour.

Les acteurs sont bons et avec étonnement nous avons découvert que l’acteur principal Kris Hitchen a été plombier durant vingt ans et s’est lancé dans la comédie à l’âge de 40 ans.
Mais aussi que Debbie Honeywood la mère de la famille dans le film est assistante de vie scolaire et enfin que Ross Brewster le responsable des livreurs est lui un officier de police dans la vraie vie. Des personnes bien placées pour savoir précisément ce qu’ils jouent.

Ken Loach réalise un acte militant avec ce film et nous a donné en sortant du cinéma une envie de remettre toujours plus d’humanité autour de nous. C’est donc une réussite qu’on recommande à tous de voir de préférence quand on a le moral.

Commenter ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.