Film

Avis : La Bonne Épouse de Martin Provost avec Juliette Binoche

Merci au festival Télérama d’avoir permis de découvrir ce petit bijou qui sort le 11 mars au cinéma : La Bonne Épouse.
Le réalisateur Martin Provost définitivement amoureux des femmes nous transporte dans une époque (pas si ancienne) à la veille de Mai 68 avec les bouleversements que cela va entrainer en France.

On se retrouve dans une pension en Alsace où il y a à peine 50 ans des parents payaient non pas une école de commerce mais un internat pour formater leur fille à devenir une parfaite femme au foyer, être surs de la marier et surtout que le futur mari la garde.

La bande annonce du film La Bonne Épouse

Avis

Le film est une réussite en premier lieu par son casting. Juliette Binoche est parfaite en directrice psychorigide Paulette Van Der Beck à des années lumières de ses nombreux rôles féministes auxquelles elle nous a habitué et ça la rend très drôle.

Yolande MOREAU et Noémie LVOVSKY ne sont pas en reste et sont à l’origine de la plupart des rires du public. Que ça fait du bien de ne pas voir des femmes qui ont dépassé 50 ans et qui ne sont pas liftées dans chaque recoin.


Sans parler de notre poète et banquier Edouard Baer qui comme toujours nous séduit cette fois dans un rôle d’amoureux.

Les filles du pensionnat sont très fortes et prometteuses également.

Les décors, les costumes, la musique, le scénario rien n’est laissé au hasard. On ne voit pas le temps passé et c’était pourtant il y a à peine 50 ans.

La Bonne Epouse, le 11 mars au cinéma

Comments (1)

  1. Ce film est passé complètement à côté du vrai sujet en le traitant à la légère sans le sérieux des vrzuw sujets. Quand à Juliette binoche ce rôle ne lui va pas du tout et elle n’est absolument pas rentrée dans le personnage. Quelle déception !

Commenter ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.