Conseils

Risques Covid 19 : s’embrasser ou faire l’amour ?

Depuis plus d’un an, se faire la bise a disparu de nos habitudes pour le bonheur de beaucoup d’entre nous : fini l’haleine fétide, l’échange de grippe ou encore la barbe abrasive.
Alors quand on la chance de faire une nouvelle rencontre et ce malgré les multiples confinements, embrasser un ou une partenaire pour la première fois est devenu une source évidente de questionnements après bien sûr celui du lieu de rendez-vous quand tout est fermé.

Pour une rencontre en ligne, vous pouvez éviter un peu ce type de discussions gênantes face à face en parlant de cela en amont par écrit. Du type “et si j’ai une envie de folle de t’embrasser, on fait comment avec le covid ?”

Juste avant la réouverture des bars et autres lieux de rencontres, faisons le point sur les risques:

Ces derniers mois, des rumeurs ont circulé sur le fait qu’il était moins risqué d’avoir un rapport sexuel sans s’embrasser plutôt que du juste s’embrasser. Quel argument certains trouveraient pas pour passer plus rapidement au plaisir de la chair.
Il n’en est rien. Certes il n’y aura pas d’échanges de salives mais des échanges d’autres fluides corporels qui sont tout autant contaminent comme la sueur.

Vous voulez vous évader de votre quotidien ou vous venez de vous séparer et avez envie de vous amuser un peu, vous pouvez rencontrer d’autres personnes par exemple sur 5a7 (un site de rencontre casual, extra conjugal) tout en profitant pleinement de la libération covid mais il est encore plus impérieux de se protéger.
Vous pouvez tenter de trouver un vaccin le plus rapidement possible. Grâce à l’application ViteMaDose en regardant les rendez-vous disponibles dans les centres de vaccinations moins de 24h à l’avance appelés Chronodose.

Des rencontres codifées avec le covid

Vivre une période inédite dans l’histoire comme une pandémie transforme et bouleverse forcément

Comme on en parlait avec Ouest France récemment, de nouvelles étapes sont entrées dans les rencontres :
Retirer le masque
Parler covid afin de savoir si on l’a déjà eu,
Si on a déjà été vacciné
Et surtout bien demander à l’autre avant de l’embrasser. (en ces périodes de consentement, un mal pour un bien).
En effet, elle pourrait vivre avec une personne à risques.

On se protège pas que du covid

Quoiqu’il advienne si rapport il y a on se protège car pour l’instant malheureusement il n’y a pas encore de vaccins contre beaucoup d’IST.

Une nouvelle ère historique se prépare doucement dans notre monde. Le retour à la liberté de danser, boire, chanter, voyager et se rencontrer après plus d’un an de privation et frustration.

Profitons-en tout en restant prudent.

Commenter ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.