Film

Critique : L’ombre de Staline avec James Norton

l'ombre de staline

Sorti un peu après le confinement le film L’ombre de Staline est basé sur l’histoire vraie du journaliste Gareth Jones connu pour sa couverture de l’Holodomor, la grande famine ukrainienne organisée par le pouvoir soviétique. Un film indispensable très réussi sur un fait historique trop méconnu du grand public.

L’histoire

Pour un journaliste débutant, Gareth Jones ne manque pas de culot. Après avoir décroché une interview d’Hitler qui vient tout juste d’accéder au pouvoir, il débarque en 1933 à Moscou, afin d’interviewer Staline sur le fameux miracle soviétique. A son arrivée, il déchante : anesthésiés par la propagande, ses contacts occidentaux se dérobent, il se retrouve surveillé jour et nuit, et son principal intermédiaire disparaît. Une source le convainc alors de s’intéresser à l’Ukraine. Parvenant à fuir, il saute dans un train, en route vers une vérité inimaginable…

La bande annonce de L’Ombre de Staline

Avis

Définitivement le cinéma est un des arts les plus utiles qui soit. C’est grâce à ce type de film que nous ressentons des émotions mais surtout découvrons des pans de notre histoire nécessaires.

Pour ne rien gâcher, l’acteur James Norton est très bon dans son rôle. L’histoire nous saisit et remue profondément. Plus de 8 mois après l’avoir vu j’y pense encore et je ressentais le besoin de partager cette critique.

A l’heure des fakes news, lanceurs d’alertes, désinformation, corruptions des médias et autres théories du complot en tout genre, il est bon de montrer des journalistes, comme il en existe encore quelques uns aujourd’hui, qui se battent pour rétablir la vérité.

Pour couronner le tout, le film est réalisé par une femme Agnieszka Holland.

On ne voit pas passer les 2h 21m. Comme souvent je suis allée voir le film sans regarder sa durée où tout était nécessaire et captivants.

Sortie au cinéma le 22 juin 2020

affiche du film L'ombre de staline

Si vous voulez en savoir plus sur le journaliste Gareth Jones héros du film, il y a le livre en anglais non traduit Gareth Jones: Eyewitness to the Holodomor. Selon la réalisatrice, la clef de l’histoire est l’intrigue de George Orwell dans son célèbre roman La ferme des animaux. Clin d’oeil le fermier du roman s’appelle Mr Jones. 

Commenter ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.