Sponser

Détecter le papillomavirus chez l’homme, seul moyen : le dermato

Conseils
Mis à jour: mai 15, 2018

Eric, 37 ans a voulu témoigner de ce qui vient de lui arriver parce qu’il pense qu’on est encore trop peu à connaître cette maladie, son moyen de dépistage et son impact surtout chez la femme : Le jour où le dermatologue m’a annoncé que j’étais porteur du papillomavirus.

Jamais on ne m’en a parlé, jamais.

J’ai toujours porté des préservatifs avant d’avoir une relation sérieuse.

Cela fait quelques mois que nous sommes en couple avec ma copine, amoureux et que nous ne nous protégeons plus après avoir fait une prise de sang chacun. Puis est arrivé le jour où ma nouvelle copine reçoit les résultats de son dernier frottis : elle a des cellules de bas grades appelées condylomes sur le col de l’utérus.
Elle en parle à son gynéco, qui lui annonce en résumé qu’elle est contaminée par le papillomavirus et que ce serait bien que moi aussi je me fasse examiner par un dermato.
15 jours plus tard, plutôt confiant (je me suis toujours protégé) je me retrouve dans le cabinet d’un dermato que je ne connais pas.
Je lui explique la situation. Je lui montre mon sexe et en quelques fractions de secondes il détecte sous mon gland 2 petits points blancs que je n’avais jamais remarqué (ma copine non plus) !

Le papillomavirus se manifeste chez l’homme aussi par des verrues parfois non.

On peut être porteur sans le savoir.
A peine le temps d’encaisser la nouvelle,  qu’en quelques minutes il me les brûle à l’azote puis toute la zone sous le gland.
Après quelques applications, cela devient un peu douloureux.
Le dermato m’explique que la papillomavirus se chope aussi avec préservatif, qu’il suffit de frotter sexe contre sexe.
Sur internet, il se dit même que dans les piscines, les spa, ou les prêts de serviettes, on peut le choper. Un peu comme une verrue classique c’est de la même famille.

Les conséquences : Pour moi aucun risque pour l’avenir, pas comme pour ma copine.

J’ai (juste) une crème de cicatrisation à appliquer pendant 15 jours maximum et un désinfectant. Puis une crème Aldara à poser pendant 2 mois tous les deux jours.
Il est conseillé de porter à nouveau le préservatif pendant cette période le temps que je sois sain et afin que je ne contamine pas plus ma copine.

Le gros problème c’est pour ma copine.

Elle doit retourner 6 mois plus tard, refaire un frottis. Si cela évolue en haut grade, elle peut finir au bloc opératoire pour éliminer au laser les lésions sur son col de l’utérus.
Comme vous vous en doutez loin d’être agréable comparé à ma pommade. Il y a de faibles risques mais un risque quand même que cela est impact plus tard sur sa grossesse. Col utérus un peu plus court (surtout si elle doit subir plusieurs opérations).
Je suis mal pour elle, on ne sait pas qui est vraiment à l’origine de la contamination et comment. Là n’est pas vraiment le problème aujourd’hui. Mais plutôt de soigner tout ça.
Alors avant de coucher avec votre nouvelle copine sans préservatif, penser à contrôler votre pénis chez le dermato pour savoir si vous n’êtes pas porteur du papillomavirus.
La prise de sang ne suffit pas pour détecter toutes les IST.
Bonne chance pour ceux qui doivent patienter des mois pour avoir un rdv chez le dermato.
Dans le même sujet
loading...

6 commentaires sur “Détecter le papillomavirus chez l’homme, seul moyen : le dermato

  1. Bonheur dit :

    Euh, cet article est mal documenté… Comment dire LE papillomavirus déjà… il y en a plein des papillomavirus, certains plus dangereux que d’autres, et franchement le dépistage chez l’homme hétéro a assez peu d’intéret en pratique… Bref, du grand n’importe quoi cet article… Ce serait bien de consulter des professionnels de santé avant de faire des articles sur ce genre de sujet !!!

  2. Bridget dit :

    Bonjour Bonheur,

    L’article est un témoignage sur des faits réels. Depuis la publication de cet article Eric est retourné 3 fois chez son dermato où il se fait bruler les petits verrues.
    L’intéret qu’un homme se fasse soigner et qu’il ne le redonne pas sans arrêt à sa partenaire voir à d’autres partenaires si il n’est pas en couple.
    C’est justement parce que des homme pensent comme vous que le virus continue de se propager et que des femmes avec certains papillomavirus ne peuvent plus jamais avoir d’enfant et/ou développe un cancer du col de l’utérus.

  3. lex dit :

    Vous avez raison bridget, hallucinant le commentaire du dessus. Les hommes se foutent de transmettre ce virus qui peut tuer une femme si ce n’est pas détecté à temps.

  4. oxy_more dit :

    Je partage le point de vue de Lex comme celui de Bridget. C’est une bonne chose que d’avoir publié le témoignage d’un homme. Voici le mien : à cause de mon ex qui n’a jamais été ni honnête ni respectueux avec moi (et ne pas oublier : infidèle notoire) et parce que cet imbécile croit toujours qu’un hpv est visible uniquement dans une prise de sang, j’en suis à ma troisième intervention chirurgicale depuis un an passé dont une conisation qui bousille mes chances d’avoir une grossesse normale. Et croyez moi si vous le voulez, ce n’est pas pour autant qu’il est allé voir son dermatologue depuis. On pourra me dire que c’est pas forcément lui le fautif, certes mais quand on est suivie sur le plan gynécologique comme moi depuis perpète et qu’avant de le rencontrer, je n’ai jamais mais ô grand jamais eu de problèmes. Alors, les hommes, mesurez les conséquences de vos actes et assumez vos responsabilités car pour une femme, ça peut très mal finir pour elle.

  5. Kassije dit :

    Bonsoir,
    Merci pour ton témoignage !
    Comment vas tu depuis ? Et ta copine ?
    Mon ami avec qui je suis depuis 8 ans a eu une fois des boutons sur le penis de la même couleur que sa peau ils sont partis sans traitement ! Je me demande si ça aurait pu être des condylomes? Moi je n’avais rien d’apparent ! C’est mon premier copain contrairement à lui qui a eu d’autres copines avant moi (tjs protégé mais bon comme tu le sais ça n’évite pas le papillomavirus)
    Aujourd’hui j’ai 25 ans et je dois prendre rdv pour faire mon premier frotti ! Je suis en plein stress ! Je me dis que depuis mes 17 ans le virus peut-être présent sans que je m’en sois rendue compte !!!!!!
    Je te souhaite une bonne soirée.

  6. Oxy_more dit :

    À kassije. Bonsoir. Seul les résultats du frottis pourront te dire si oui ou non tu as une infection hpv. Et encore, sans aucune certitude de savoir s’il a pu être éliminé par ton système immunitaire entre temps car, aussi vicieux que l’herpès, il peut rester endormi pour se réveiller des mois voir des années plus tard. Pour ton copain, c’est possible qu’il ait eu des condylomes. Ça peut arriver qu’ils partent d’eux mêmes avec le temps même si c’est très long sans traitement. Si c’est ton tout premier amoureux et que tu as une infection hpv sur le col de l’utérus, ben ça viendra forcément de lui même s’il s’est toujours protégé. On y est toutes confrontées au moins une fois dans notre vie. Le papillomavirus peut être éliminé par le système immunitaire de certains et persister chez d’autres (mon cas, d’où les opérations. Merci, mon connard d’ex copain !). Comme tu as lu, Éric a dû retourner plusieurs fois chez son dermatologue. Pour ma part, nouveau frottis de contrôle lundi dernier pour savoir si mon col est redevenu sain. 3 semaines à attendre que le téléphone sonne pour me dire si je devrais ou non subir une ablation du col….. Alors, courage et consultes ton gynécologue au moins une fois par an, plus si tu as des problèmes particuliers.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *