Sponser

Papillomavirus : l’IST qui peut se déclarer, 5 ans après avoir été contaminée.

Conseils
Mis à jour: octobre 22, 2017

C’est en discutant avec une copine fervente utilisatrice du préservatif, qui a découvert récemment qu’elle était porteuse du papillomavirus alors qu’elle est en couple depuis quelques temps, que le sujet a retenu mon intention et surtout m’a apporté beaucoup de questions que j’ai pu poser récemment à ma gynéco.

Si tout comme moi tu pensais que mettre à chaque rapport sexuel un préservatif et faire un test (prise de sang) avant une relation sérieuse te permettait d’être tranquille et à l’abri des principales saloperies d’IST, tu te trompes lourdement.

Une parmi tant d’autres se chope aussi facilement qu’une grippe c’est le papillomavirus sauf que lui il part pas avec 4 jours de médicaments.

En fait, le papillovamirus se transmet par contact des organes génitaux.

Un seul frotti/frotta avec un ou une partenaire peut te le transmettre.

Tu sais ces moments par exemple où t’as pas de capote et que tu joues quand même à touche pipi ?
Là où c’est fourbe c’est que dans la très grande majorité des cas l’homme est porteur sans le savoir. Il peut être porteur une semaine, un mois voir quelques mois et rarement développer quelques chose. Ensuite son corps développe une défense contre le virus sans le savoir et il est immunisé à vie.

Donc imaginons ton cher et tendre a été en contact avec d’autres femmes porteuses du papillovamirus par frotti/frotta ou qui sait vrai rapport sexuel avant ou pendant qu’il était avec toi. (Là, tu penses soudainement à tous les infidèles que t’as pu croiser sur ton chemin et à leurs femmes).

Puis peu de temps après cette croisade, il te rencontre. Vous êtes raisonnables et garder le préservatif jusqu’à la fameuse prise de sang.

Prises de sang faites, vous êtes ok tous les deux.

C’est une des grandes premières étapes dans votre couple. LE SEXE SANS CAPOTE ! YOUHOU ! (oui même si la capote est extrêmement importante, on doit l’avouer le sexe c’est meilleur sans)

Tu es une jeune femme sérieuse et tous les ans, tu fais ton frottis* chez le gynéco ( *pour les moins connaisseurs un prélèvement dans le vagin assez désagréable).
Et malheureusement, vous êtes encore trop nombreuses à ne pas le faire régulièrement voir jamais.

Bref toi tu es sérieuse et donc tu fais ce frottis. Une dizaine de jours après, tu reçois le résultat: il y a des petites anomalies appelées condylomes.

Tu fais donc partie des 1 à 2% des cas où l’infection entraîne l’apparition de condylomes visibles sur les organes génitaux.

Tu comprends rien au charabia des résultats. Tu retournes voir ta gynéco qui te dit d’attendre un peu pour voir si ça passe.
Parfois comme pour les hommes ton corps a des bonnes défenses immunitaires et lutte tout seul contre le virus. C’est comme ça que certaines femmes l’ont eu sans le savoir et peut-être transmis à un autre partenaire.

Mais quelques mois après tu refais un frottis de contrôle plus soutenu avec biopsie. Un prélèvement qui peut faire saigner plusieurs jours et plus douloureux qu’un frottis classique.
Second résultat: rien a bougé dans ton utérus limite cela à à peine empiré.

Qui te la refiler ?

Alors là tu peux commencer à psychoter en te remémorant tous tes anciens partenaires car le porteur peut être parmi (au moins) ceux des 5 dernières années donc également ton copain actuel.
Parce que oui ce satané virus, peut rester des années dans ton utérus sans jamais montrer le bout de son nez. Jusqu’au jour où t’as un coup de moins bien et bam le voilà qui prend place.

Donc là tu es contente de l’avoir détecté assez rapidement. Pour le soigner, tu vas devoir subir une opération au laser appelée conisation car le virus peut évoluer et se transformer en « fucking » cancer du col de l’utérus.

Pendant ce temps là, ton mec va devoir vérifier si il n’est pas encore porteur en allant voir un dermato (seul moyen de vérifier).

Pour information, on considère que la majorité des personnes sexuellement actives ont eu au moins une infection à papillomavirus à potentiel cancérogène élevé au cours de leur vie, surtout au cours des premières années de la vie sexuelle.

Depuis 2006, le vaccin existe en Europe mais pour y avoir droit il ne faut jamais avoir eu de rapport sexuel.

Autant dire que les trentenaires actuelles et plus n’y ont jamais eu droit. La vaccination est gratuite chez les jeunes femmes de 14 à 23 ans qui n’ont jamais eu de rapport sexuel.
La première injection peut avoir lieu entre 11 et 14 ans. (Combien de mères emmènent spontanément leurs filles de 11 ans chez le gynéco en imaginant qu’elles vont bientôt avoir un premier rapport sexuel ? )

Rappelons qu’elle ne remplace pas le dépistage du cancer du col par frottis vaginal régulier dés le 1° rapport sexuel. Avant tout, l’avis du gynécologue et un suivi régulier s’imposent.

Note: Même si le préservatif ne protège pas complètement du papillomavirus, il réduit les risques de l’attraper et surtout protège de beaucoup d’autres maladies comme le SIDA.

A lire : Témoignage sur une conisation du col de l’utérus

Dans le même sujet

3 commentaires sur “Papillomavirus : l’IST qui peut se déclarer, 5 ans après avoir été contaminée.

  1. laurent dit :

    il faut faire très attention avec qui on va

  2. Mergo dit :

    Bonjour
    Ma gynéco m’a fait un frotis il y a deux mois et en même temps je lui ai dit que j’avais des rougeur au niveau de la vulve. Elle en a profité pour faire des tests HIV etc… Tout est revenu négatif. Comme les rougeurs ne partaient pas avec les crèmes elle a fait une biopsie. Verdict. C’est un papillomavirus. Col de l’utérus sein vulve atteinte. Attention les préservatifs ne protègent pas du papillomavirux

  3. Brunette dit :

    Bonjour
    Le préservatif ne garantie pas une bonne protection contre le papillomavirus. Sachant qu’il n’y a aucun symptômes moi j’ai découvert que je l’avais 3 mois après car de petites boules de chair s’étaler au niveau du vagin donc rendez vous pris chez la ginéco il c’est avérer que c’était des condylomes accuminés donc elle m’a prescrit une crème Aldara à appliquer pendant 1 mois et ils sont pratiquement tous partis il en reste 2-3 des petits que je dois traiter au laser bientôt.. En tout cas sachez que vous n’êtes pas toute seule et que c’est le virus le plus répandu au monde. Courage à toutes et n’oubliez pas que le préservatifs reste essentielle il protège contre beaucoup d’autres maladies sexuellement transmissible

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *