Rupture amoureuse - Séparation

Pourquoi mon ex me recontacte pendant le confinement ?

Pendant cette période de confinement à durée indéterminée, nous sommes nombreux à prendre le temps de réfléchir sur notre vie actuelle et passée. Tout comme à l’occasion de la nouvelle année, certains et certaines ont déjà reçu des sms de leur ex. Quand ce n’est pas elles qui ont recontacté leur ex. Pourquoi soudainement nous avons envie de prendre contact avec notre ex ? Est-ce une bonne idée ? Pourquoi sommes-nous prêt à pardonner à des personnes avec lesquelles nous nous étions embrouillées depuis longtemps ?

La psychanalyste Marie Marvier a accepté de répondre à toutes ces questions par téléphone

     1. Pourquoi soudainement j’ai envie de prendre contact avec mon ex pendant ce confinement ?

D’un seul coup on se retrouve dépouillé.e de tout ce qui était superflu dans notre vie mais dont on ne savait pas que c’était superflu. On se retrouve réduit à l’essentiel, c’est à dire principalement les relations affectives. Et à faire inconsciemment et sans forcément y penser, on fait un peu le point sur notre vie. On a beaucoup plus de temps pour penser, pour réfléchier pour que des souvenirs remontent alors on a envie de prendre des nouvelles de gens qu’on n’a pas vu depuis longtemps mais qui ont compté dans notre vie. C’est un phénomène assez naturel.

     2. Est-ce que c’est une bonne chose de contacter notre ex ?

Cela dépend de comment on est reçu, chaque situation est individuelle. Ce n’est pas grave en soi, cela dépend de ce qu’on en fait.
Les recontacter pour reprendre cette histoire alors qu’elle était achevée et que si elle l’était, il y avait probablement de très bonnes raisons pour ça. Non ce n’est pas une bonne idée de remplir un vide au présent par des choses qui n’ont de toute façon plus lieu d’être.

     3. Certaines personnes pendant cette période sont prêtes à pardonner à des personnes avec lesquelles elles étaient embrouillées depuis longtemps ?

C’est une situation extrême que nous vivons et une situation que l’on n’a beaucoup de mal à comprendre parce qu’elle touche trop de champs en même temps. Soit on s’enferme dans la revendication, la peur, la colère soit au contraire on va se dépouiller des rancoeurs et revenir à l’essentiel.
On ramène ça à un plus juste proportion par rapport à la gravité de l’évènement qui nous entoure. Comme nous sommes en besoin de contact, on retrouve de la bienveillance et plein de choses nous apparaissent dérisoires.

 

Retrouvez la psychanalyste Marie Marvier sur son site web.

Suivez nous sur les réseaux sociaux pour être informé.e des prochaines publications et abonnez vous à la chaîne Youtube.

Commenter ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.