Rencontre - Seduction - Drague

Pourquoi près d’un tiers des femmes détestent leurs seins ?

Voilà une étude qui va être relayée encore quelques jours dans les magazines féminins et autres quotidiens, près d’un tiers des femmes n’aimeraient pas leurs poitrines. Pourtant, elle a été réalisée en interrogeant seulement 167 lectrices du Daily Mirror.
Elle a le mérite de soulever un vrai sujet. Je voyais encore hier soir sur twitter un énième partage d’un article au sujet de l’actrice Ariel Winter (Modern Family) qui vient d’effectuer une réduction mammaire pour des problèmes de dos et AUSSI des remarques. Elle est passée d’un 85F à un 90D accompagné du commentaire “c’est probablement le truc le plus triste lu dans la journée”

Et moi de lui répondre: “je la comprends un peu”

On en parlait encore récemment avec des copains de celui qui n’aime pas les gros seins et d’entendre une majorité des hommes présents dans l’assemblée dire que ça les dépassait. Depuis cet article le débat a été de maintes fois soulevés.
Un constat sans appel comme pour beaucoup de partie de notre corps voir de nous même dans sa globalité, le regard de l’autre influe beaucoup sur l’acceptation de ce dernier.
Chaque partie de notre corps est différente selon nos morphologies et surtout fluctue fortement selon les périodes de la vie.
La fameuse et troublante puberté dont on ne sait pas vraiment ce qu’elle va nous apporter.
On peut soudainement passer d’un 85 A à un 95C sans trop comprendre pourquoi ou encore l’effet d’une prise de pilule et/ou de poids, une grossesse, une rupture, une maladie qui nous en fait perdre.

A chaque fois il faut ré-apprivoiser son corps.

Il y a quelques temps je relisais mes journaux intimes et jusqu’à 17/18 ans, je me trouvais maigre et n’avais aucune forme. Je me disais qu’aucun homme ne voudrait de moi et bien sur ce ne fut pas du tout le cas.

Mon corps en très peu de temps a changé, j’ai eu soudainement des formes pas de quoi dire que je suis devenue grosse mais loin d’être une brindille non plus. A l’époque cela fut loin de déranger mon cher et tendre.

Mais comme on pouvait le lire dans l’interview du fétichiste des pieds, certains partenaires contribuent beaucoup à nous faire aimer ou désaimer notre corps.

Sachant que cette étude révèle aussi que 93% des hommes apprécient les seins de leurs partenaires. Alors messieurs ne soyez pas avares de compliments envers votre partenaire si vous adorez sa poitrine, dites lui ou montrez lui régulièrement.
Evitez vos réflexions “C’est vrai que si ils étaient à peine plus gros je serais pas contre” dont vous sous-estimez souvent l’impact qu’il peut avoir sur nous.

Et mesdames, n’oubliez pas qu’il y en a pour tous les goûts, VRAIMENT.

Si il ne plaise pas à votre nouveau partenaire, je vous promets qu’il y en a plus d’un qui vont les adorer sur cette planète surtout si vous lui laissez le droit de s’en occuper, de les regarder tant qu’il le souhaite.
Pour les plus obstinés à l’idée de voir leurs seins différemment, il y a aussi beaucoup de femmes qui même après une opération chirurgicale ne sont toujours pas satisfaites du résultat.

Alors vive les seins qu’il soit petits, énormes, mous, fermes, pointus, en forme de poire ou de pomme ! L’essentiel est ailleurs.

Commenter ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.