Livres

On a lu La Nuit des trente d’Eric Metzger

On adore discuter de longues heures avec les hommes à essayer de les comprendre, de savoir ce qu’ils ont vraiment au fond d’eux.
Parfois, eux-même ne le savent pas vraiment car ils n’ont jamais mis de mots sur ce qu’ils ressentent et ont préféré foncer en essayant de ne pas trop y penser.
On connait aussi de ces personnes qui n’ont jamais pu (su?) oublier un amour croisé il y a déjà trop d’années.

Dans ce tout petit roman La Nuit des Trente d’à peine 100 pages Eric du duo Eric et Quentin du Petit Journal (Et ouais), nous propose (surprend avec) un premier roman plein de sincérité et de vécu.

Une escapade nocturne dans Paris la nuit de ses 30 ans, des rencontres comme on en fait beaucoup

On se projette assez facilement à la place du narrateur Félix, là où on n’avait peur d’une histoire d’un petit parisien bourgeois autocentré, on est touché par son fantôme, son amour qui remonte aux bancs de la fac et hante ses pensées depuis des années même si au fond on ne sait pas grand chose de cette histoire.

“Là sur cette place, il l’avait espionnée, suivie du regard, avec amour. Pourquoi elle ? Il en avait pourtant croisé des centaines, des milliers d’autres ensuite, dans les rues, les bars, les soirées. Belles, émouvantes, intelligentes, sinueuses, pleine de charme… Mais c’est le fantôme qui l’avait capturé, définitivement. Ce désir noué il n’avait pas su s’en défaire, sans jamais pourtant parvenir à lui donner un sens concret.”

Un petit livre qui se lit en à peine deux longs trajets de métro, parfait pour ceux qui sont allergiques au pavé littéraire.
On n’a pas appris grand chose si ce n’est confirmer à quel point on peut idolâtrer, mystifié un amour non consommé ou inachevé.
Mais on a passé un bon moment à lire ce livre comme on regarderait un épisode d’une série pour trentenaire à la How i Met Your Mother (sans l’humour) avec une chute finale qui méritait bien de le lire jusqu’au bout.

La Nuit des Trente d’Eric Metzger, un cadeau idéal pour une personne qui fête ses 30 ans ou qui n’en est pas loin et/ou n’a pas fait le deuil d’une relation passée mais qui plaira aussi à beaucoup d’autres.

Commenter ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.