Ces moments où l’on se sent célibataires-extraterrestes

Conseils et discussions sur les relations Forums Club des Célibataires Points de vue de célibataires Ces moments où l’on se sent célibataires-extraterrestes

  • Ce sujet contient 18 réponses, 1 participant et a été mis à jour pour la dernière fois par Anonyme, le il y a 16 années et 1 mois.
15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 19)
  • Auteur
    Messages
  • #2919
    Bridget
    Maître des clés

    J’aurai voulu avoir votre vécu à ce sujet:
    Est-ce qu’il vous est déjà arrivé de vous retrouver dans des conversations avec des personnes, toutes en couple avec le premier homme ou première femme de leur vie, qui n’avaient pratiquement jamais connu le célibat…?
    Et qui vous regardaient et vous parlaient comme une pauvre malheureuse qui a du souffrir terriblement et surtout qui ne vous comprennaient pas du tout.
    Certes ça devient de plus en rare mais ça arrive encore.
    Et quels moments d’incompréhension, de doutes de remises en questions!:blush:

    En tout cas pour ceux qui seraient ces personnes en couple, petit message perso : on peut etre célibataire et pas malheureux pour autant!
    Souvent on ne vous envie pas une seconde!

    #2922
    Anonyme
    Invité

    Moi le moment où je me sens véritablement telle un alien… c’est à Noël ou à d’autres fêtes de famille. Je me retrouve être un peu le mouton noir … enfin je pense que certaines me comprendront…

    Pour le reste j’ai beaucoup d’ami(e)s en couple qui le sont depuis des années et qui comprennent tout à fait ma situation. Qui parfois même me l’envient et qui ne pensent pas que je suis malheureuse malgré le fait qu’ils/elles aimeraient me voir heureuse avec quelqu’un.

    Je ne pense pas que les connaissance en couple soient pires que Tante Agathe et Tonton François lors des soirées en famille… :huh:

    #2924
    Anonyme
    Invité

    C’est clair Bridg’ mais par contre eux t’envie peut etre parfois !! 😛

    #2928
    Anonyme
    Invité

    bonsoir,

    je souhaite aussi témoigner dans cette rubrique " se retrouver avec des gens qui n’ont jamais connu le célibat" car c’est une situation qui me touche également et qui apporte son lot de souffrances, qui salit et attriste ce qui devait à l’origine n’apporter que joie et bonheur, les réunions de familles, les réunions entre amis qui sont en couples style" regardez comme on est heureux chouchou et loulou ".

    Comme Sekhmet, je me sens parfois comme un Alien, subissant le regard des autres, parfois subissant leurs questions
    – "mais pourquoi restes tu tout seul? " ,et autres
    – " et tu n’as toujours paaaas rencontrer quelqu’un ?", ou bien le génialissime
    – " mais comment quelqu’un comme toi arrive pas à trouver quelqu’un ? ", ou bien le trés culpabilisant
    – " t’attend quoi pour t’y mettre, allez quoi,l’horloge tourne "…

    Bref que de questions culpabilisantes visant à nous rendre responsables de cette situation et par la même rassurer ces couples/tonton/tata/mémé/pépé en dédramatisant la causalité de notre solitude: c’est de notre faute, on est trop exigeant,trop dur, trop ci ou pas assez ça, bref on est pas normal …..ça peut pas leur arriver, dieu merci ,la solitude n’est pas contagieuse .

    Quand à ta remarque , Cif , que ces couples qui nous envient le bonheur de la soi-disante " liberté " ou du " la multitude de possibilités qui s’ouvrent à nous " et autres chimères illlusoires et enfantines , eh bien que ces couples se regardent et qu’ils s’interrogent sur leur légitimité d’exister en tant que tel..

    Rêver de quelques minutes de liberté égoiste ou d’autres " avantage de la solitude" est une bien piétre consolation pour une personne qui souffre de solitude parlant avec des couples, c’est aussi pour moi la preuve d’une forme d’échec dans ces couples ,la liberté devrait exister tout le temps,même quand on se met en couple .

    Aprés il y a ceux qui savent ,ceux qui ont gouté à ce que nous vivons, ceux là connaissent nos larmes et nos inquiétudes, ceux là les respectent,ceux là se taisent.
    Ils ne peuvent cacher leur regards et leurs interrogations, mais ils se taisent et nous font passer de bons moments, parfois même il leur arrive de nous aider mais c’est trés rare, il faut le reconnaitre….A ces couples,à ces amies et amis, merci .

    D

    ps : quand à ta remarque de bridget " peut etre célibataire et pas malheureux pour autant!" ….vraiment ? interessant…..
    l’homme est un animal social disait le philosophe , il recherche la présence de ses semblables..apparemment ce n’est pas ton cas, tu ne recherches pas ta moitié, tu te trouves heureuse seule …

    profites en bien alors, tant que tu es jeune et que ta beauté te rend encore toutes les rencontres et séductions possibles …profites en bien car cela passe comme tant de choses et aprés, la solitude sera pour toi tout sauf un choix, on verra si tu n’es pas malheureuse à ce moment là …si tu ne souffres pas l’absence d’une main ou d’un regard amoureux sur toi,d’une présence rassurante et aimante….
    La solitude semble ne faire souffrir les femmes que si celle ci semble inéluctable et non choisie …bien sur quand elle est choisie, quand vous pouvez d’un regard ou d’un geste y mettre fin en trouvant n’importe quel partenaire simplement en le décidant et en le choisissant dans la multitude de propositions que vous avez autour de vous ( quel luxe exorbitant et si précieux auquel vous n’accordez aucune attention ni importance )…la solitude peut être un moment agréable de liberté et de repos pour se retrouver, mais ça s’appelle plutot un break que la solitude.

    #2930
    Anonyme
    Invité

    Je suis totalement d’accord avec toi, les moments ou nous sommes heureux d’etre seuls, c’est sans doute entre deux histoires qui ne tiennent pas la route alors là oui nous sommes contents… Mais il faut l’admettre ils sont difficiles les soirs ou l’on se sent désespérement seuls, ou en croisant un couple amoureux on se souvient les moments ou nous nous l’étions, à deux, avec les aléas du couple, les disputes pour la télécommandes ou de savoir si on allait le week end prochain manger chez ses parents ou les notres.

    Je suis d’accord aussi sur le fait, que c’est plus vivables lorsque nous sommes jeunes sans doute…

    Mais ne faut il pas s’épanouir dans le célibat car comme tu l’as souvent dit, il faut etre bien dans sa tête, bien dans sa peau pour attirer nos semblables. Même sans prendre le célibat comme un état de fait définitif il faut pourtant réussir à s’y épanouir… Ne penses tu finalement pas ?

    Cif’

    PS : Contente de te lire mon petit Diable ! T’es en forme je me trompe 😉 ?

    #2932
    Bridget
    Maître des clés

    Je ne crois pas qu’il faille présenter le célibat comme un fardeau, quelque chose de difficile à vivre.
    Peut-etre que pour certaines personnes (voir nombreuses) ce n’est pas un choix, d’où le succès de toutes ces techniques de rencontres pour prendre l’argent des célibataires.

    Mais il y a une partie de célibataires qui ont préféré le célibat plutot que de vivre avec quelqu’un avec qui, ils ou elles ne sont pas heureux.
    Et c’est une force aussi de réussir à vivre seul(e) et bien!
    D’ailleurs beaucoup de gens n’y arrivent pas et sont malheureux ou restent en couple malgré un quotidien plus que desastreux…

    Ce sujet est très complexe car chaque individu le vit vraiment différemment, par exemple j’ai des copines célibataires :

    – qui ont révé d’avoir une vie de couple "normale" comme leurs parents: rencontré l’homme de leur vie, faire des enfants et les élever tout simplement.Mais elles sont célibataires depuis des années et n’ont jamais reussir à construire un semblant de couple avec un homme.

    – D’autres ont vécu en couple, mais ont été déçus par les hommes et ont préféré se construire une vie en comptant que sur elle même et ne veulent plus entendre parler d’une vie à deux.

    – Et encore d’autres font des rencontres, tombent amoureuses, vivent des histoires de 2 ans, 4 ans mais à chaque fois pour une raison ou une autre se retrouvent seules à nouveau.

    Personnellement, je pense qu’il faut savoir prendre le bon côté de chaque situation, et quand une situation commence à peser sur notre propre vie, il faut savoir tout faire pour la rendre meilleure autant en couple que célibataires.

    Car sans donner des phrases toutes faites on est malgré tout (si on le veut bien) maître de notre vie.
    [b]Je ne pense pas que le célibat se subisse comme la vie de couple, mais elle se vie![/b]

    Ps: Peut-etre que mon âge fait que j’ai cette vision du célibat mais j’espère bien la garder le plus longtemps possible…

    #2933
    Anonyme
    Invité

    je suis carrément d’acc avec toi ! Sinon ce serait "top dépression" et on ne sortirai même plus de chez nous.

    C’est ce que je disais plus haut, ce n’est pas forcément un choix, mais quoi? on va pas s’arrêter de vivre, ni pleurer tous les jours, il faut continuer et etre heureux comme ça, savoir aimer ce que l’on possède et continuer de rêver a plus.

    La vie de couple et l’amour ne devraient pas etre vu des accomplissements de la vie mais comme des plus (+) sinon on devient aigri, on maudit la situation, mais en même temps : on est ce que l’on fait, non ? c’est ce qui ressort souvent dans les discussions sur le forum…;)

    #2949
    Anonyme
    Invité

    Argh le sempiternel … "mais qu’est-ce-que t’attends"… comme si je cachais mon chéri à chaque fois dans l’armoire pour surtout ne pas le montrer aux fêtes… ou encore pire… "A ton âge, j’étais déjà maman"… euh merci de me rappeler que je suis bientôt micro-data-dépassée… :huh:

    #2951
    Anonyme
    Invité

    hahaha oui, ces personnes bien intentionnées sont souvent les pires…parce qu’on peut rien leur dire ni les envoyer chier …garde ton sourire, pour le moment ou tu pourras leur montrer et leur faire cesser leur conseils et questions à la con .

    Courage chere Sekhmet, on passe tous par ces ptits moments…de solitude ( sans jeu de mot )

    #2956
    Anonyme
    Invité

    Je suis complétement d’accord avec vous!

    Mais en plus ce que je supporte le moins car je me sens vraiment comme le roi des cons, ou même dans un dîner de cons, c’est quand on tente de me présenter quelqu’un…

    Des amis en couple qui comme par hasard décide d’amener leur amie célibataire dans une soirée, ou encore pire si la famille essaie de s’en mêler.

    Même si le geste n’est certainement pas parti d’une mauvaise intention, loin de là, mais voilà, enfin ce n’est pas plaisant!
    De mon avis, c’est comme pour me faire passer pour un incapable a déterminé, pas ce que je veux, mais à faire une rencontre que j’aurai souhaité sans être influencé par une quelquonque manipulation ou pirouette.

    #2966
    Anonyme
    Invité

    Coucou !!
    Désolée, ça fait longtemps, à peine inscrite, pouf, disparue … Petits souci d’ordi suivis de vacances …

    Viiiiiiii !!
    Ce sentiement d’être une incapable, la pôv’ fille qui s’en sort pas toute seule …
    Le pire que l’on m’ait dit "bon, je te présenterais bien des copains, mais je pense pas qu’ils te plairaient, c’est pas ton genre"

    Alors que je parlais juste d’élargir mon cercle d’ami(e)s avec cette personne. J’ai cru être une hystérique en quête d’1 mari !!!

    :blush:

    #2976
    Anonyme
    Invité

    Et vous n’avez pas remarqué que le ou la célibataire que l’on essaie de vous présenter est toujours un peu le copain paumée ou la bonne copine bien rigolotte qui semble être un peu le cas désespéré…

    Ce qui me fait peur dans cette histoire c’est que peut être j’ai la tête de la bonne copine bien rigolotte… :silly:

    #3488
    Anonyme
    Invité

    Un petit grain de sel de Normandie dans ce sujet :

    [b]Être « extra terrestre » ne relève pas seulement du célibat ![/b] On peut se sentir très « seule « en couple…… et j’aimerais vous présenter un chemin de vie extra terrestre !

    Être célibataire à la quarantaine, c’est pas mal non plus!

    Vous avez dit ‘extra terrestre en couple’ ?

    Là oui, je vais donc dévoiler une partie de mon vécu.
    Se sentir « extra terrestre » (différente aux regards des autres) a commencé vers le début de la trentaine….. Vous vous êtes mariés il y a déjà un moment…. Et aux regards des autres, c’est pour construire une famille… Ce qu’ils attendent TOUS !
    Pour vous faire comprendre, vous vous prenez des petites réflexions toutes innocentes pendant les vœux du nouvel an « qu’est ce qu’on te souhaite ? Un bébé ? » On sent à peine l’impatience ! (Bon je passe les Noëls…..)
    [b]« Mais à ton âge, j’avais déjà mon premier enfant » ! « Bah désolée je commencerai par le deuxième ».[/b] En clair, on s’en sort avec une pirouette d’humour, mais cela ne dure qu’un temps !
    La pression sociale, familiale on la sent « à peine » et le regard à chaque repas de famille… Ce n’est plus dans les yeux… mais au niveau « du ventre »….Un couple sans enfant est un couple « égoïste »… « Bizarre »… « Extra terrestre »…..Il faut se ranger à la normalité….. Rentrer dans un moule faire comme tous les autres…. On en vient même à vous inventer que vous êtes enceinte « tiens j’ai vu M qui marchait d’une certaine façon… je suis sûre que ça y est !!! » Merci les grands-mères avec leurs expériences et pour faire courir des bruits et des espoirs derrière notre dos…
    Tiens, aussi pendant les vacances, vous sympathisez avec vos voisins de camping…. « quoi pas encore d’enfant ? » mais il faut vous dépêchez ! à votre âge ! Et bla bla sur tout un discours…. Bref, ils font ça pour notre bien !
    Vos beaux parents ont aussi des remarques « alors ? Pas encore Papy Mamy? Nous, notre fille vient d’avoir son Bébé c’est génial d’être grand-mère ! » ; Leurs amis « bah pour les fêtes de fin d’année on ne vous invite pas, vous comprenez avez tous nos petits enfants.. on fera ne repas au lendemain avec vous… »… Eux aussi finissaient par mon biais involontaire « Extra terrestres »….
    Médicalement parlant, il fallait attendre 2 ans pour que le médecin se bouge les fesses afin de comprendre que notre couple ne pouvait pas « procréer »… En attendant le bon côté des choses, est que vous rendez votre conjoint « bête de sexe » et se n’est pas pour lui déplaire… Faut bien trouver un point positif !
    Donc, là, quand les choses ont commencé à remuer … Vous redevenez « normal » aux yeux de tout le monde.. ; Ce qui veut dire, vous retrouvez un regard plus compatissant et sain : « oh, ils essaient ! » [b] Et c’est fou ce que les invitations pleuvent !!!!!!!!…[/b]
    A l’hôpital, [b]c’est fou ce que la famille est à votre disposition, on vous bichonne…[/b] « bah oui pour avoir le regard compatissant des vôtres, il faut souffrir, montrer que vous êtes « courageuse »…. « Prête à tout »…
    Le temps passe…. (Je ne vous détaille pas le traitement à l’Enantone et les traitements hormonaux qui vont font prendre 10 kg en moins d’un mois, exacerbent vos humeurs, donnent des migraines à rester dans le noir, vous font perdre partiellement la vue d’un œil… aïe je ne peux plus conduire)…
    Les espoirs retombent, on ne vous invite plus ; D’ailleurs vous vous sentez « mise de côté »… avec les tension du couple qui commence à arriver du style « ne dit pas cela à ma mère parce qu’elle va croire ceci » Ou une autre réflexion de la famille à Noël «bon alors, quand est-ce que vous avez un p »tit parce que ta mère déprime ! » Merci P ! ah j’ai oublié le truc qui tue…et qui vous rappelle que vous venez d’une autre galaxie : l’anniversaire !
    « Je suis contente d’être en bonne santé et d’avoir pu conserver un physique à peu près potable » « normal, tu n’as pas eu d’enfant » « ah tiens j’avais oublié ! » GRRRRR

    [b]Extra terrestre ? Cherchez bien ils sont parmi vous ! Couple ou célibataire, handicapés, ou autres personnes ne rentrant pas dans les petites cases de notre société ! Et qui dérangent la bonne conscience des gens « comme il faut ».[/b]
    Célibataire à 40 ans ?
    Peu d’originalité » par rapport à ce que j’ai lu dans vos posts. Ce qui est plutôt « drôle », c’est qu’aux yeux des autres, Vous repartez à zéro !
    Les vœux deviennent « on te souhaite de trouvez quelqu’un », « quoi toujours pas trouvé ? », « mais SORTTTT ou tu vas finir seule ! » « Une fille comme toi, toujours pas ? » « inscris toi sur « biiip » tu sais machine et truc ont refait leur vie » Bon ben tant mieux pour elles…
    Oups, [b]on se sent « re extra terrestre » d’un seul coup ![/b]

    [b][color=#0000FF]Vous savez ces gens qui vous veulent du bien… [/color][/b]
    Quant à la solitude : peut être j’y suis résistante, je ne m’affole pas plus que ça… du fait peut être que j’ai pas mal d’activités extérieures…pas mal de relations aussi.
    Juste cette fin d’année où j’ai peut être ressentie pour la première fois l’angoisse d’être seule… surtout lorsque je ne suis plus en activité…..et encore plus pour ces fêtes de fin d’année …. Sans commentaire.

    [b]Un témoignage d’une autre galaxie…..[/b]
    M

    #3489
    Bridget
    Maître des clés

    Merci pour ton témoignage Mérédith…
    Que te dire que j’imagine ce que tu as pu vivre et que je suis contente que tu vois la vie du côté positif.
    Le coup des invitations qui diminue même si ce n’est pas pour exactement la meme raison j’avais lancé une discussion[url=http://www.lesbridgets.com/index.php/Points-de-vue-de-celibataires/540-ReSyndrome-de-la-copine-ou-du-copain-case.html] "Le syndrome de la copine casé"[/url] celle qui ne vous invite plus ou ne vous appelle plus…
    Désolé je suis en couple on sort en couple…

    Tu as raison, on peut être en couple ou célibataire est être un extra-terrestre au yeux des autres.

    D’ailleurs je ne me rappelais plus de cette discussion et y’en a tellemnt 😛 sur le forum que j’ai failli en relancer une autre du même genre.

    ah oui maudit soit ces fameuses cases dans lesquelles on ne rentre pas!
    Elles peuvent par moment nous foutre le moral dans les godasses enfin c’est plutôt l’entourage qui peut vous le mettre.

    Encore l’autre fois ma soeur me parlait d’une nana de son âge qui va bientot avoir 29 ans, et qui vient de se retrouver toute seule sans enfant.

    Ma soeur (marié depuis quelques années et en couple depuis presque 10 ans) me dit :
    "N’empêche je ne voudrai pas être à sa place 29 ans, se retrouver célibataire sans enfants ça me ferait flipper"

    "Hey oh (je me suis dit dans ma tête) tu sais que je n’ai que 2 ans de moins" :unsure:

    C’est clair qu’il faut être armer, savoir ce que l’on veut, qui on est et faire abstraction aux autres.

    Combien sont-elles toutes ces femmes ou hommes qui ne supportent pas de vivre seules?
    Qui voyant l’âge arrivé se marie, ou font des enfants mais qui ne sont pas plus que ça épanouie dans leur couple.(j’en compte déjà 3 de sur dans mes amies sans compter celles qui ne l’avouent pas)

    Certes, certains pourraient dire (je vous entend déjà 😉 ) "tu n’as que 27 ans, regarde moi j’en ai 35, 40…"

    Mais voilà le modèle est là.La trentaine approchant pour encore beaucoup de mondes tu dois être en couple et penser à la descendance.
    Moi je me suis refusée d’obéir aux lois de la société tant que je ne serai pas heureuse épanouie avec un homme et bien je ne resterai pas avec lui et ne ferai pas d’enfant.

    Alors certes je ne peux pas emprunter à deux pour me payer une belle maison avec un terrain ou un loft avec des baies vitrés sur tous les murs.
    Mais je profite de la vie, je fais ce que j’aime…et je préfère être bien dans mes baskets que d’avoir tout le confort matériel et de me réveiller un matin avec le père de mes enfants que je ne supporterai plus et me demander si je ne suis pas passée à côté de quelques chose.:silly:

    #3492
    Anonyme
    Invité

    Oui je suis d’acc avec toi au moins on vit ce que l’on aime, mais ce que l’on aime c’est aussi partager avec quelqu’un..

    Bien sur vaut mieux etre seule que mal accompagner comme on dit… Mais le fait d’etre seule est ce qu’on ne se le doit pas un peu ?

    Dex me posait la question la dernière fois, et moi toujours a me dire que l’on est maitre de son destin et responsable de sa vie, je me dis que oui peut être devient-on trop exigeantes, nous avons peut être une idée fausse de ce que sera notre Vie de couple et du coup nous sommes fermés sans vraiment le savoir a toute proposition ne rentrant dans dans le cadre, sans se dire que le cadre a une ouverture sur le devenir….

    Alors a trop vouloir vivre ce que l’on aime, et a être bien dans nos baskets est ce que l’on attend pas quelque chose qui ne sera vrai que dans nos rêves de princesse en mal de prince charmant ? et n’est ce pas là plutôt que l’on passe a coté de quelque chose ??

15 sujets de 1 à 15 (sur un total de 19)
  • Vous devez être connecté pour répondre à ce sujet.