Sponser

Ne nous habituons pas à l’impolitesse du ghosting au quotidien

Rencontre - Seduction - Drague - Conseils
PUBLISHED: janvier 18, 2019

Aujourd’hui, parlons d’un phénomène que nous avons déjà abordé plusieurs fois le ghosting. Terme inventé par nos amis anglosaxons dans le domaine les relations amoureuses mais qui malheureusement s’applique aujourd’hui dans tous les domaines de la vie.
Il s’agit de personnes qui disparaissent sans prévenir comme si il n’avait jamais existé : les ghosteurs. Ils ne répondent plus au téléphone, ne viennent pas au rendez-vous, ils se volatilisent tout simplement comme des fantômes.

Beaucoup de podcasts abordent le sujet, j’en ai très longuement parlé avec Pascal dans l’épisode 3 de Paroles d’hommes.

Il l’explique selon lui sur le fait qu’il serait trop compliqué de se prendre la tête à réfléchir à quoi dire. Cela prendrait trop d’énergie pour quelqu’un qu’on ne veut pas revoir.

Personnellement je suis très empathique. Ce n’est pas une question d’attachement mais de respect.

J’essaie juste de me mettre à la place de mon interlocuteur en face. Et pour moi m’ignorer, ne pas me répondre, c’est tout simplement un manque de savoir vivre évident et de respect.

Certes il semblerait que l’on choisit ses partenaires dans nos relations amoureuses mais force est de constater que ça s’applique partout, dans toutes les interactions sociales.

Un ami thérapeute se voit régulièrement poser des lapins pour des séances de deux heures.

Il s’agit souvent de demi-journée totalement bloquée pour rien.

Récemment je passe un entretien d’embauche. Plus d’une heure à discuter avec deux directeurs pour une grande entreprise. Le courant passe bien, je sens que l’entretien s’est très bien passé.
3 semaines plus tard pas de nouvelle, j’envoie un message pour savoir où en est le recrutement : pas de réponse.
Je mets ça sur les fêtes de fin d’année, la charge de travail et éventuellement les spams. J’envoie un mail 5 semaines après l’entretien pour être sûre, ils ne répondront jamais.

Un épisode de Les Pieds sur terre raconte le ghosting professionnel de l’autre côté des recruteurs dans le très bon podcast de France Culture

Puis ce matin, je vois passer ce témoignage d’un restaurateur qui avait une réservation d’une table de 8 pour un anniversaire et le mec n’est jamais venu.
Le patron du restaurant a quand même appelé, le fameux poseur de lapin a répondu agacé par l’appel…

Le monde s’est-il déshumanisé au point de s’en foutre complètement des autres ?

De cette nana qui n’est pas juste une poupée gonflable, de ce thérapeute qui a choisi une activité pour aider les gens, de ce candidat qui était vraiment attaché à l’entreprise où il a postulé ? de ce patron, cette entreprise et ses employés qui ont bloqué une table pour rien ?

Je suis exaspérée, je refuse d’accepter et j’espère que tout le monde ne va pas s’habituer à cette ignorance sociale.

Je suis entre autres pour qu’on majore financièrement les gens qui ne respectent pas leurs engagements mais surtout ne pas cautionner ce comportement. Et dans vos relations faites part de votre mécontentement même si votre interlocuteur ne répond pas, il aura au moins lu ou entendu votre message.
Ne rien dire c’est l’accepter.

Dans le même sujet
loading...

1 commentaire sur “Ne nous habituons pas à l’impolitesse du ghosting au quotidien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *