Sponser

Doit-on mentir sur notre nombre de partenaires sexuels ?

Rencontre - Seduction - Drague - Conseils
Mis à jour: novembre 1, 2017

Il y a quelques jours je vois passer un article sur « Pourquoi les femmes mentent sur leur nombre de partenaires sexuels ?« .
Je le mets de côté en vue de rebondir dessus prochainement.
Puis lisant mes veilles quotidiennes sur le célibat, je tombe sur cette hallucinante discussion d’un forum certes de jeux vidéos mais une discussion qui a seulement quelques jours.

L’auteur est un homme québecois de 28 ans qui s’inquiète de son célibat, il a eu deux histoires longues et désespère de retrouver une femme qui ne soit pas (je cite sans les fautes) : 

– folle (ou une fille avec qui on peut ne pas espérer une relation à long terme),
– avec des enfants 
– et avec un passé de  »pute » (le genre qui se devait de coucher avec une dizaine d’hommes et plus).

Je vous laisse admirer les réponses d’autres « hommes » français qui avaient l’air de soutenir ces propos. Personnellement, j’ai eu envie de lui répondre ici.

2tonnes, j’ai trouvé la femme de ta vie. (oui je lis entre les lignes)

Tu vas être content, elle a à peine 25 ans et elle est très jolie.
Comme la moyenne française, elle a perdu sa virginité aux alentours de 17 ans.
C’était un garçon qu’elle connaissait déjà depuis quelques mois. Elle était amoureuse et lui aussi. Il lui a fait découvrir beaucoup de choses. Il lui a fait aimer le sexe.
Mais malheureusement quelques années plus tard, ils se sont rendus compte qu’ils n’avaient pas assez d’affinités pour que ça puisse durer.

Et vers 20 ans, elle s’est retrouvée célibataire.

Il a été dur d’apprendre à vivre sans lui mais petit à petit, elle a apprécié cette liberté.
Comme je le disais plus haut, elle est jolie et maintenant à l’entrée de la vingtaine, elle devient une vraie femme avec ses formes qui ne laissent pas souvent les hommes indifférents.

Vu qu’elle est exigeante, elle trie assez facilement. Mais vu qu’elle est aussi intelligente, elle apprend à en connaître certains.
Parfois, elle s’amourache mais finalement pas eux.
Oui il arrive parfois que certains hommes soient fourbes pour obtenir ce qu’ils veulent ou encore qu’ils pensent qu’elle soit folle parce qu’elle a eu le maheur de lui envoyer un petit coeur par sms au bout de 15 jours de relation.

Mais d’autres fois, c’est elle qui ne les sent pas.

Puis comme elle ne trouve pas le bon et qu’elle apprécie de ne pas être mal accompagnée, elle se laisse tenter par quelques courtisans parce que tout simplement elle a envie de prendre du plaisir dans les bras d’un homme.
Ah oui parce que « 2tonnes » sache qu’une femme parfois a tout simplement envie d’un orgasme afin de juste prendre du plaisir sexuel.

Mais peut-être que ça tu n’as jamais eu la chance de le faire vivre à l’une d’entre elles ?
Tu sais ce pourquoi tu seras bien aussi avec la femme de ta vie parce qu’elle te fera comprendre parfois qu’elle a envie de sexe là tout de suite maintenant.

Revenons en à Lucie, vers 24 ans après quelques tentatives de relations stables qui ont échouées, elle décide de faire une petite pause et se dit qu’elle a envie d’attendre le bon.
Par moment, elle craque et appelle son sex friend parce que là tout de suite elle a envie d’un quicky.

Après avoir bien profité de ses premiers mois de salaires, elle a réussi à mettre un peu d’argent de côté. Lucie en plus d’être mignonne, elle est économe. Parfait pour toi, 2tonnes ?

Un soir, vous êtes tout deux à une soirée d’un ami en commun.

Tellement concentré à répéter haut et fort ton discours rôdé de célibataire blasé sur toutes les femmes bien qui sont déjà prises, tu viens malheureusement de passer à côté de la femme de ta vie.

Car cette fille très jolie, équilibrée, sans enfant, elle vient de t’entendre l’insulter de pute. Car ce n’est pas 10 qu’elle a eu de partenaires mais peut être 20 ou 30 et sincèrement elle ne sait pas exactement.
Pourquoi ? Parce que comme beaucoup d’entre nous on ne garde pas un tableau de chasse.
Que si on a décidé de coucher avec un homme, c’est par envie, par plaisir et non pas par vantardise.

Et tu sais quoi t’as bien fait de tenir ton discours d’arriéré parce que Lucie elle ne le sait pas encore mais dans quelques années, elle va croiser l’homme de sa vie.
Un homme intelligent qui a compris que ce qu’il aimait aussi chez sa femme c’est qu’après avoir testé, expérimenté des aventures plus ou moins passagères, c’est avec lui qu’elle est le mieux aujourd’hui parmi les nombreux prétendants qu’elle a pu croiser sur son chemin.

Pour en revenir au titre de ce billet, c’est en lisant des discussions comme celle là que je conseillerai aux femmes de ne pas mentir sur le passé sexuel. Cela leur évitera de perdre leur temps avec des abrutis du genre.
Et après tout qui a dit que ne pas dire, c’était mentir ?

Pour compléter le sujet un article très intéressant sur la sexualité des femmes aujourd’hui.

Dans le même sujet

14 commentaires sur “Doit-on mentir sur notre nombre de partenaires sexuels ?

  1. Blacky dit :

    Je peux comprendre qu’une femme ayant multiplié les amants puisse faire peur. C’est de la logique pure et dure. Si un homme cherche à s’engager, il espère que la fille qu’il a en face de lui est prête à s’engager aussi. Seulement voila, une personne qui a eu 20, 30, 40 amants dans sa vie, il est probable qu’elle ne soit pas le type de fille à s’engager.

    Pensez un peu comment vous réagiriez face à un homme qui dit avoir eu 100 conquêtes alors que vous cherchez à vous poser dans une relation longue et épanouie. Est-ce que vous allez vous dire « oh quel homme, il a de l’expérience c’est cool »? Je pense que vous allez plutôt vous dire « lui il a un passif, donc soit il est trop immature pour faire durer ses relations, soit il n’en a tout simplement pas envie parce qu’il arrive à faire craquer les femmes »

    (D’ailleurs il faudra qu’on m’explique pourquoi le mec que je connais qui se fait le plus de filles est celui qui leur parle de ses précédentes conquêtes de la semaine. Même si on est dans une optique de plan d’un soir sans engagement, je ne vois pas ce qu’il peut y avoir d’attirant à être la 5ème de la semaine. Enfin, en tous cas si les rôles étaient inversées et qu’une fille me parlait de ce que lui a fait Marc lundi, de comment Jérôme du mercredi embrassait bien, que par contre Didier jeudi lui a fait le coup de l’essoreuse avec la langue, je ne pense pas que j’aurais envie d’être « Blacky du vendredi qui servira d’alibi pour chopper le mec du week-end ». Maintenant je dis ça.

    Au passage, j’en profite pour poser une question en tant que mec bien qui en toute objectivité possède des atouts non négligeable (sisi, quelques uns ^^) pour réussir auprès des filles mais qui n’y arrive jamais, parce qu’il n’arrive pas se résoudre à faire quelque chose qui pourrait faire du mal à quelqu’un (je ne parle pas de jouer les lavettes hein, mais par exemple le concept même du « suis moi je te fuis etc. » me débecte). J’ai parfois l’impression que si tout le monde essayait de remettre juste un tout petit peu en question ses certitudes sur l’autre et ce qu’il ou elle recherche, tout serait bien plus simple.
    Je suis le genre de mec à avoir du mal à faire naitre « l’étincelle » chez quelqu’un. Mes rendez-vous se passent toujours admirablement bien, la bonne humeur est la, la discussion coule généralement de source (même si certaines femmes – et c’est mon instant de discours raleur – ont tendance à un peu trop tout laisser dans les bras de l’homme, y compris d’apporter à lui tout seul tout le sel et l’humour de la conversation), mais jamais ce coup de coeur. Le « feeling » est la mais sans plus. Et généralement vient le SMS post-rdv « c’était cool mais j’ai pas eu l’étincelle ». C’est con, on aurait continué à se voir, je t’aurais fait découvrir tout ce que je connais de Paris, mon amour pour la montagne et ses couleurs, ses formes, ses balades, et un Week-End je t’aurais emmené faire un tour en avion, juste toi et moi, avec un pique-nique au Touquet avant de revenir et de te jouer une partie du répertoire de Beethoven au piano. Est-ce que c’est si dur d’apprécier quelqu’un pour ses qualités si le courant passe bien? Cette étincelle qui ressemble un peu à une chimère, un souvenir des amourettes de lycée, à l’époque ou les hormones travaillent les corps et les âmes est-elle vraiment indispensable?
    Si oui, je sens que je suis parti pour rester célibataire ad vitam aeternam…
    Or, de mon entourage, les personnes qui se basent sur ce coup de coeur pour décider de la possibilité d’une relation ne vont jamais loin et errent bien souvent de relation insatisfaisante en relation foireuse. J’ai dans ma famille des couples avec enfants qui fonctionnaient très bien qui se sont brisés parce que l’un d’eux a eu « le coup de coeur ». Et ne s’est jamais remis dans une relation stable, parce qu’il était tellement plus intéressant de fuir de coup de coeur en coup de coeur.
    A l’inverse, mon meilleur ami et sa copine n’ont jamais eu le coup de coeur, mais un super bon feeling. Et je n’ai jamais vu un couple aussi soudé et uni.

    Bref, c’était la petite parenthèse du « mec bien », parce que c’est bien beau de dire que les hommes sont des connards ou des timides, mais ça n’aide pas les timides/mecs biens (souvent la même chose d’ailleurs, peut-être une question d’éducation) à trouver l’âme soeur sans chercher à adopter des comportements de connards.

    Au passage, si cette fille est réelle et sur Paris, je suis partant pour la rencontrer (et je n’en ai rien à carrer du passif sexuel d’une personne, tant que le courant passe bien et que les rencards sont agréables à vivre, même si n’étant absolument pas pour les plans cul je recherche avant tout une histoire longue avec quelqu’un)

  2. Blacky dit :

    Un autre truc aussi, latent chez tous les hommes (tous sans exception), c’est l’angoisse de la performance. Je ne sais plus ou j’avais lu qu’il fallait partir du principe que 100% des gens souffraient d’un déficit de confiance en eux.

    Imaginez ce que donne ce manque de confiance en soi chez les mecs, qui sont dans la position de celui qui propose, celui qui donne. Je parle d’expérience, parce que je ressens la même chose, je me compare systématiquement aux personnes étant passé par la avant moi. Que ce soit avec les filles, mais aussi pour plein d’autres trucs. Et de se dire qu’il faut se montrer le meilleur pour avoir une chance c’est une pression énorme que, stupidement, nous nous mettons nous-même sur les épaules. Parce qu’ils nous semble presque toujours impossible d’être les meilleurs. Nous pouvons donner le meilleur de nous-même (du moins, une certaine quantité s’efforce de donner le meilleur d’eux-même, d’autres sont juste « eux-même » sans plus), mais nous mesurer aux autres?

    Bref, le complexe du vestiaire ne se rapporte pas qu’à la taille de nos membres, nous sommes dans un monde ultra-compétitif ou l’angoisse de la performance est absolument partout, d’autant plus que de notre point de vue, la séduction ressemble beaucoup plus à une guerre qu’à un jeu (c’est un jeu quand on en comprend les règles. Quand on a du mal, c’est Kosovo meet Hiroshima, ou en plus on est en compétition avec chaque autre homme).

    Du coup, une fille qui a multiplié les conquêtes va faire peur, non seulement comme je le disais auparavant, parce qu’elle est moins probablement prête à s’engager, mais aussi parce que plus il y a d’ex, plus il va y avoir d’obstacles à gravir, plus il va falloir se mesurer à tous les précédents pour avoir une chance quelconque. Et quelqu’un qui a le moindre déficit de confiance en lui-même (soit 100% de la population en gros) va avoir énormément de mal.

    Mais c’est un peu comme vous, mesdames, quand vous vous demandez (je le lis assez souvent) « comment un homme pareil pourrait accorder la moindre once d’attention à une fille comme moi? ». Vous n’avez pas le monopole de la faible estime de soi.

    Bref, il n’est donc pas forcément étonnant qu’un homme qui n’est pas un homme à femme (un charmeur, un séducteur quoi) puisse considérer qu’une fille qui a multiplié les amants soit une fille de petite vertu, parce qu’elle lui fait peur.

    Attention hein, je n’excuse en rien le fait d’appeler quelqu’un une « pute » parce qu’elle s’est laissée aller à ses envies et à son plaisir. Je dis juste que dans le contexte, c’est somme toute assez facilement explicable comme réaction!

  3. Solhaan dit :

    Réponse très interessante et qui replacera pas mal de relous (si ils savent lire autre chose que l’Equipe).
    Par contre le mec du forum n’a pas l’air trés fin et, après avoir lu la page, je me suis rendu compte que les « mecs français qui ont l’air d’allef dans son sens » l’ont plus renvoyé bouler qu’aller dans son sens (il suffit de lire les commentaires).
    C’est toujours un peu relou que la majorité des mecs soient mis dans le même panier qu’un Québécois pas trés malin.

  4. Eric dit :

    Je pense que la préférence de certains hommes pour les femmes qui ont peu d’expérience relève de la crainte (inconsciente ?) d’être confronté à une femme qu’ils ne vont pas pouvoir dominer au lit.
    Ils combattent leur crainte en se montrant agressifs (insultant dans ce cas là dans leur bouche).
    C’est bien malheureux de ne pas être capable d’exprimer ses préférences (fut-elle stupide, comme démontré dans l’article) de manière calme et respectueuse…

  5. lize dit :

    Vos commentaires sont effrayants : j´ai 25 ans et j´ai été célibataire pendant 5 ans (avec quelques courtes relations), période pendant laquelle j´ai « connu » environ 25 hommes (ce qui fait une personne différente tous les 2-3 mois on est très loin de la Marie couche toi là). Le nombre de mes conquètes ne change rien du tout à mon envie de m´engager, je suis très romantique et de ce fait m´attache rapidement à des hommes qui ne veulent pas s´engager ou qui me font miroiter l´espoir d´une relation plus sérieuse plus tard (et ca tourne rapidement court). Il n´y a aucun obstacle ou je ne sais pas quoi à gravir, le passé c´est le passé, et si tu es un mec bien, poli et gentil (et pas un gros nase qui s´imagine que, parce que j´ai eu plein de partenaires différents, alors je ne suis pas bonne à marier), tu as toutes tes chances et tu verras que la qualité d´une personne ne se mesure pas à sa « vertu ». Bien sur, je concède qu´il y a des coureurs de jupons(hommes/femmes) qui font perdre du temps, mais il faut au moins considérer d´autres critères que le nombre brut (je sais pas moi, parle à la personne déjà avant de juger).
    à bon entendeur !

  6. Blacky dit :

    Ah mais (me concernant, je ne m’engage pas pour les autres), il n’est pas question de dire qu’une fille qui a multiplié les partenaires n’a aucune morale ou est une marie couche-toi la. L’idée, c’est de dire que, d’un point de vue masculin, ça peut faire peur. Ça dépend des gens, il y en a qui s’en foutront comme de l’an quarante, d’autre qui auront peur, d’autres qui…. Bref.

    Tout ce que je dis, c’est qu’en l’occurrence, si tu inverses les rôles, et que tu fais face à un homme qui a un tableau de chasse bien rempli, il y a de fortes chances que tu te dises qu’il s’agit d’un coureur de jupon. Je ne pense pas (mais je peux me tromper) que la première pensée qui te vienne à l’esprit soit « celui la, il n’a pas eu de chance c’est tout ». Et ce même si ce garçon n’a effectivement pas eu de chance et ne souhaite qu’une chose, c’est de s’engager.

    Ben c’est pareil pour certains mecs qui verront dans la collection de conquêtes qu’a pu avoir une femme un signe de frivolité. Et si ces personnes sont du genre à avoir des réactions « violentes » vis à vis de ce qui leur font peur, il n’est pas étonnant qu’on aie des commentaires du genre de celui cité par l’article.

    Ca n’excuse pas leur comportement, mais ça l’explique.

  7. milie dit :

    et c’est pour cela messieurs que lorsque je lis blacky je me dis heureusement qu’on ment !
    systématiquement je réponds 3
    la vérité ?
    vous pouvez rajouter deux zéros ! (ce qui m’empêche pas d’être sérieuse, mariée désormais)
    nous allons donc continuer à mentir si vous le voulez bien, étant donné votre logique masculine.
    en attendant que ces messieurs ouvrent un peu leurs enormes oeillères faîtes comme moi les filles MENTEZ et n’annoncer que le 1er chiffre 😉

  8. pouetpouet dit :

    En fait l’auteure de ce billet oublie la principale inégalité en matière de sexe entre les garçons et les filles: le pouvoir de séduction chez ces dernières
    ..Et par corollaire la misère sexuelle chez les hommes.
    Une femme n’a pas besoin de faire d’effort afin d’avoir un homme dans son lit, elle pourra se taper n’importe qui (pour un instant, une passe). Tout cela grâce à ce pouvoir de séduction.
    Amies femens hystériques, faites un test, criez dans la rue: « J’ai envie de baiser! tout de suite! ».
    Vous verrez les prétendants se bousculer au portillon.
    Amis macho libidineux, faites de même: Indifférence général, ou au pire, vous serrez embarqués par les forces de l’ordre.
    Cette inégalité peut se retrouver compensée chez l’homme uniquement dans 3 situations:
    Le statut social: argent (prostitution) ou popularité (canon/conformisme).
    La force (viol)
    La ruse (technique de drague, opportunisme, baratins)

    Vous noterez que la clientèle des péripatéticiennes est majoritairement masculine, et cela depuis la nuit des temps. Je vous laisse réfléchir pourquoi les femmes n’ont pas besoin de ce genre de services… (hormis des veilles dégueulasses, mais elles n’ont plus, justement, leur pouvoir de séduction et se comportent donc comme des hommes 😉 )

    Par ailleurs, le terme immonde employé ici par l’auteure « quicky » représente bien implicitement le côté sexe de consommation chez la femme et confirme donc son équivalence chez l’homme uniquement du côté de la prostitution.

    Un homme qui cède a ses pulsions sexuels, utilise sa supériorité: sa force, il viole; son statut social, il se paye une prostituée. Cet être ignoble envisage donc un être humain comme morceau de viande à l’étalage, c’est effectivement un salaud.
    Une femme qui cède a ses pulsions sexuels, utilise aussi sa supériorité innée: le pouvoir de séduction. C’est également une salope.
    Aussi, une femme qui succombe à un homme rusé (le séducteur/dragueur) pour une nuit devient à son tour une prostitué, car la fourberie de l’homme lui permettra d’éviter de sortir le moindre sous. Cette femme n’aura cependant pas plus d’estime, de la part de l’homme, qu’une passe gratuite.

    Pas besoin de pousser plus loin la rhétorique. Les 2 cas sont identiques moralement et ces actes suivront toute la vie négativement les personnes concernés:
    Si j’étais une femme, je ne voudrais pas d’un homme qui s’est tapé une pute.
    Si j’étais une homme,je ne voudrais pas d’une femme qui a eu une aventure, qui soit une pute gratuite.

    Oui je porte un JUGEMENT sur vous, vos actions passées et j’en ai parfaitement le droit. Tout comme vous avez le droit de multiplier les aventures ou de vous payer les services d’une professionnelle.
    Mais assumer votre passé bon sangl!!!
    Il existe des gens biens, qui croient à l’amour, qui ont certaines valeurs, certains principes, qui ont une certaine pudeur. Répondez leur honnêtement s’ils se posent des questions sur vous.

    Si je veux m’engager avec quelqu’un, ce sont des éléments de son passé que je souhaite connaître car ils induisent un trait de caractère bien particulier, empli d’égoïsme et de mépris de l’être humain.

    Pour conclure, les femmes ne seraient pas majoritairement des salopes si les hommes n’étaient pas aussi en général des putes bénévoles.

  9. Jean Lalone dit :

    Je crois que ce qui frustre certains, c’est la loi de l’offre et de la demande mal équilibrée. Les femmes ont accès à une offre sexuelle illimité de la part des hommes. Pas l’inverse. Ils doivent performer. Beaucoup d’hommes n’auront pratiquement rien.

    Du point de vue d’un homme, c’est totalement injuste.

    D’un point de vue masculin, il y a deux sortes de femmes, l’épouse qui doit être exclusive (avant, pendant et après), et la légère qui peut faire ce qu’elle veut, mais qui n’aura pas accès à plus.

    D’un point de vue féminin, c’est totalement injuste.

    Et tout ça est irréconciliable. Donc faisons avec, et vivons frustrés et détestons nous royalement, avec le sourire.

  10. Yuri dit :

    Jean Lalonde a bien résumé les frustration des hommes et des femmes.

    Je rajouterai et cela n’engage que moi, un homme voit sa femme comme une princesse. L’imaginer se faire secouer par un nombre incalculable d’hommes détruit cette image. Je ne suis pas contre l’expérience mais les femelles en chaleur qui se justifient comme elle peuvent sous prétexte de profiter me dégoûtent un peu…
    Étant donné qu’une femme a le choix, elle se doit d’être sélective, c’est quand même pas la mer a boire…

  11. pouetpouet toi meme dit :

    bien sur que non tu nas aucun droit de jugez personne ne ta jugez toi!! il nya pas de pouvoir de séduction feminin superieur a celui de lhomme les hommes ont ce meme pouvoir ce nest quune idee recu et une excuse masculine a votre sexisme et vos peur . beaucoup font tombé les filles comme des mouches justement et contribue a rallonger notre liste par leur manque de sérieux vous ne faites pas parti de cette catégorie et ous nassumez pas votre frustration cest tout. et ce nest pas parceque les hommes sont fourbes et conciderent les filles comme des objets ou des putes gratuites quand il fait la demarche dun paln sans lendemain quune femme en recherche de plaisir a la meme ingratitude. les femmes ne vont pas voir de prostiuée parcequelle fonctionne a laffection sil ya un rapport commercial elle ne peut pas se persuadé que lhomme lapprécie vraiment. et elle a besoin de ca pour prendre son pied. vous jugez sans rien connaitre pke vous pensez comme un connard et croyez que tout le monde pense comme vous. peut etre narrivez vous pas a séduire ou vous vous le refusez donc vous jalousez et jugez les gens qui nont aucune raison de se le refuser. chacun sa vie il ya une raison a tout un passé lourd peut etre le résultat de mauvais principe comme de bon voir trop bon meme comme on dit. certains aussi ont besoin de plus de temps pr fixer leur sexualité et savoir ce qui est bon pour eux. ils nont pas ldroit au bonheur pkils ont fait des erreurs avant? cest vrai vous navez jamais fait derreur ou les votre sont tjr mieux? vous etes le genre dindividu pousse au crime car une personne a conscience de son passé et en souffre souvent elle espere juste que vous voyez la personne quelle est et compreniez ce quelle a pu vivre mais vous netes juste bon qua lui renvoyer sa souffrance dans la gueule genre « bien fait tavais qua pas kiffer des batard ». jaimerai quon vous utilise juste pour vous baiser et passer derrière en remettre une couche en vous traitant de pute. perso je men balance complet que mon mec se soit taper 100meufs avant moi ca me derangerai beaucoup plus quil ne se soit pas bien comporté avec par contre. pke ca ca maprendrai sur sa personnalité que cest un trou du cul comme vous.incapable de respecter un etre humain alors que cest un echange egal de bon procédé. qui baise se fait baiser aussi. je suis adulte chaque relation est differente et définie et j’ose croire que si un homme me dit quil maime et quil veut une relation durable je le crois quelque soit le nombre de ces conquetes. mais ous avez raison quetce que je suis naive jme suis fais tellement dfois avoir comme ca. mais dans ce cas comment on fait pour savoir quand on a raison dy croire? on peut pas fermer tte les portes pr nouvrir que la bonne cest de la chance. et on est humain on a pas le droit de baisser les bras? pk ne pas sen foutre et prendre le plaisir quand on en a besoin vu le nombre de fois quon nous a montrer quon est loin detre une princesse et quaparemment rien ne captive un homme a part notre cul ou celui de la voisine. ou alors quand jvois ce que vous avez dans lcrane jme dis que vous avez raison on devrait vivre seul vous utilisez et surtout jamais vous croire. comment voulez vous finir avec une princesse et comment voulez vous quon se preserve et quon garde lidée detre une princesse alors quon marche aux sentiments et que vous les manipuler tous pr nous rabaisser a pute?

  12. Alain dit :

    J’ai eu la même discussion avec une amie au resto il y a quelques jours : on a fait un test en sortant. Elle a demandé aux 10 mecs rencontrés dans la rue leur no de telephone : 9 fois sur 10 c’était ok (le seul qui n’a pas voulu avait sa copine à 2 mètres derrière llui). J’ai fait pareil : zéro sur 10. Et pourtant j’ai été loin d’être relou et je pense être plutôt pas mal (je n’ai pas trop de soucis pour avoir une copine mais je suis loin d’être le gars qui peut avoir des plans cul comme la plupart d’entres vous mesdames). Alors soyez un peu honnete : une femme n’a qu’à écarter les cuisses pour avoir du sexe. Un homme doit faire preuve de talent pour avoir la même chose. Pour un homme, la femme reste une conquête : JAMAIS je n’envisagerai de fonder un foyer avec une trainée. Heureusement pour moi, je ne veux pas d’enfants. Par contre, je connais beaucoup d’amis qui ont des femmes asiatiques car ils savent que ce sont des nanas sérieuses qui n’ont pas écarté les cuisses devant n’importe qui.

  13. pouetpouet dit :

    Si, j’ai parfaitement le droit de vous juger, pas de le sens légal ou divin du terme, mais dans le sens « avoir un opinion de toi ».
    Heureusement d’ailleurs! Elle est bien bonne celle la! Vous même, vous m’avez jugé terriblement apparemment puisque vous m’insultez à plusieurs reprises.
    Restez courtoise. Attaques « ad personam » donc, sur la supposition que vous vous faites de moi: un « trou cu cul », à défaut d’argument valide de votre part.
    Donc selon vous, une pulsion sexuelle chez une femme est due à l’affection et par contre, chez un homme, c’est un comportement de « connard ».
    Bien, vous vous ridiculisez vous même.
    La sexualité féminine est très impulsive voire plus bestiale que la masculine. Elle est en corrélation avec les cycles menstruels et les taux d’hormones androgènes reliés (c’est pourquoi certaines pilules contraceptives inhibent la libido féminine malheureusement).
    Vous passez pour une idiote utile: Le côté affectif que vous défendez bien paradoxalement est une contrainte sociétale, héritée de notre culture judéo-chrétienne occidentale qui entrave les femmes dès le plus jeune âge (rôle de princesse).
    La recherche du plaisir et l’excitation sont encore un autre sujet, souvent le contexte est plus important que l’individu dans la psychologie féminine.
    Aussi, il n’est franchement pas compliqué de comprendre que pour recevoir du plaisir, il faut que votre partenaire ait envie de vous en donner. Donc votre partenaire doit tenir à vous et s’impliquer au minimum. Il faut vraiment être une abrutie pour croire qu’un inconnu d’un soir s’impliquera plus que votre conjoint dans la recherche de votre plaisir. Enchainer les aventures ne vous amènera pas plus d’expérience. Par contre, rester avec quelqu’un suffisamment longtemps pour qu’un amour et une complicité naissent vous permettra beaucoup plus probablement un épanouissement sexuel et des expériences/sensations proches de vos attentes.
    A ce sujet, non, personne n’a d’aventure « par erreur ». Vous êtes grotesque: « Oups excusez-moi, Je suis tombé nue sur votre pénis par erreur »!
    C’est pourquoi, j’ai parfaitement le droit de me baser sur ce critère de sélection: « Aucune aventure avant moi » pour refuser d’entamer une relation avec une femme. Tout comme vous avez le droit d’écarter les cuisses devant le premier venu.
    Tout cela n’est qu’une question de savoir-vivre, de morale. C’est aussi et surtout, une question d’intelligence et de valeurs.
    Oui, j’aurais peu d’estime sentimentale envers une femme qui se « fait avoir » en permanence par des « bâtards », ses capacités intellectuelles doivent être bien minces, ou alors elle ment et cela l’arrange de se faire passer pour une victime complaisante des hommes aux yeux de la société.
    Ces 2 possibilités sont guère reluisantes et très éloignées de mes proches et personnes que je souhaite côtoyer.
    C’est un des mes critères de sélection principaux, et il est bien plus justifié et honorable que certains critères féminins très communs: « berk un roux! » (je ne suis pas roux mais cela me choque).
    Bien que ma vie privée ne vous regarde pas, non je n’ai jamais souhaité avoir d’aventure, ni de relations tarifées, il faut savoir se respecter soi-même ainsi que la dignité des autres. Je suis très épanoui avec les relations sérieuses que j’ai eues dans ma vie et je n’ai eu aucun mal à séduire.
    Les femmes n’ont pas le pouvoir de séduction??
    Encore une fois, vous êtes de mauvaise foi et défiait le bon sens avec ridicule.
    La femme a le pouvoir de séduction car c’est la seule à pouvoir enfanter. C’est une différence physiologique qui entraine une différence dans le comportement Homme/Femme.
    C’est elle qui dispose du choix des partenaires et non l’inverse, l’homme ne peut qu’espérer semer à tout va.
    Cette différence explique aussi pourquoi, dans une relation sérieuse, pour une femme le plus important c’est d’être la dernière et pour un homme c’est d’être le premier. Vous ne m’étonnez pas donc lorsque vous indiquez que le nombre de partenaires de votre amant ne compte pas.
    Par contre pour un homme, cela compte. L’homme ne va pas s’investir dans une relation, un foyer (entendez par là avoir un enfant et s’occuper de celui-ci) s’il doute de la paternité. La multiplicité des partenaires passés d’un femme est une source d’inquiétude instinctive et répulsive chez un homme: sa descendance n’étant probablement pas sûr, il ne s’engagera pas durablement dans cette relation de son plein gré. Il suffit de voir le nombre de principes et religions qui, depuis la nuit des temps, accorde une importance irraisonnée à la virginité de la femme.
    Un homme qui s’en balance de votre passé, est un homme qui ne s’engagera pas avec vous ou qui est dans le déni et préfère ne rien savoir plutôt que de heurter son instinct de préservation..

    Sans vous en rendre compte, vous êtes d’accord avec moi en indiquant être sensible au comportement passé de votre conjoint, c’est effectivement très important et nous apprend sa personnalité. Je répète cette phrase: « Si j’étais une femme, je ne voudrais pas d’un homme qui s’est tapé une pute. Si j’étais une homme,je ne voudrais pas d’une femme qui a eu une aventure, qui soit une pute gratuite. »

    Quant aux femmes asiatiques, je ne partage pas forcement l’avis d’Alain, c’est un leurre. Les cultures dont elles sont issues sont plus matérialistes et donc mettent en premier plan les besoins du foyer, de la famille.. Pas très sentimentale tout ça.
    Il me vient cependant un proverbe chinois pour conclure:
    « Une porte ouverte par toutes les clefs du monde est stupide et inutile. Une clefs ouvrant toutes les portes du monde est ingénieux et précieux ».

  14. Jeff dit :

    Bonjour à tous !
    Il y a un principe de base: ce qui a de la valeur, c’est ce qui est dur à avoir.
    C’est difficile pour un homme d’avoir une femme, donc si il en a peu, c’est un bolos, si il en a plein, c’est la classe.
    La femme étant hyper sollicitée, si elle cède souvent, c’est pas glamour, si elle résiste, c’est élégant et ça lui donne d’autant plus de valeurs auprès d’un homme puisque personne n’a réussi à l’avoir. Si le mec y parvient, c’est un bien joli trophé qu’on peut envisager de garder longtemps.
    Tout le reste, l’égalité des sexes, l’autonomie des femmes, le féminisme, le machisme… C’est de la littérature.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *