Film

Avis : film ADN de et avec Maïwenn

ADN est le dernier film de Maïwenn en tant que réalisatrice après le puissant Mon Roi et quelques années avant le bouleversant Polisse. Elle nous habitue à jouer avec nos émotions et il est assez rare de ne pas verser quelques larmes.
ADN répond aussi à cela.

L’histoire d’ADN

Neige, divorcée et mère de trois enfants, rend régulièrement visite à Émir, son grand-père algérien qui vit désormais en maison de retraite. Elle adore et admire ce pilier de la famille, qui l’a élevée et surtout protégée de la toxicité de ses parents. Les rapports entre les nombreux membres de la famille sont compliqués et les rancœurs nombreuses… Heureusement Neige peut compter sur le soutien et l’humour de François, son ex. La mort du grand-père va déclencher une tempête familiale et une profonde crise identitaire chez Neige. Dès lors elle va vouloir comprendre et connaître son ADN.

La bande annonce

Avis

On retrouve le talent de Maïwenn pour retranscrire des histoires intenses. Dans ce nouveau film, elle questionne le deuil, les liens de parentés et nos racines. Qui sommes nous quand nous nous sentons proche d’aucun de nos parents ?
Les étapes de l’enterrement d’un proche sont subtilement mis en scène. On a tous plus ou moins vécu quelques chose de similaire.

Les acteurs sont très bons comme Louis Garrel qui pour la première fois nous a fait rire. Quant à Fanny Ardant elle est impressionnante en mère froide bourgeoise.
Retour remarqué de la belle Marine Vacth.

Même si le film n’est pas autobiographique, Maïwenn dit s’être inspirée de son vécu notamment la mort d’un proche et sa recherche ADN.

À l’heure où beaucoup de films sont décalés à 2021 dans cette période particulière, si vous aimez le travail de Maïwenn allez voir ADN au cinéma vous ne serez pas déçus.

Dans toutes les salles le 28 octobre 2020.

Commenter ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.