Sponser

Out of Africa : peur de l’engagement et avant-gardiste sur l’égalité homme/femme

Films romantiques, sur le couple et le célibat
Mis à jour: janvier 29, 2018

Out of Africa fait parti des grands classiques parmi les films d’amour. Sorti en 1985, il est basé sur l’histoire vraie du livre autobiographique « La ferme africaine » de Karen von Blixen publié en 1937.
Meryl Streep est à la hauteur du rôle féministe pour l’époque, elle s’est battue pour obtenir le rôle, elle qui n’était pas du tout pressentie par le réalisateur Sydney Pollack lui qui  avait été écrit le rôle pour Greta Garbo, avant qu’il ne pense à Audrey Hepburn.

Résumé de Out of Africa

Karen Blixen femme de lettres danoise s’installe au Kenya en 1914, alors colonie britannique.  Elle noue un mariage de convenance – presque un mariage « libre »  avec un aristocrate danois.  Puis elle s’installe dans une ferme « au pied de la montagne Ngong » où elle réalise un rêve d’enfant devenir fermière.
Elle y cultive le café, en faisant travailler une tribu locale de Kikuyus. L’une des premières rencontres avec l’homme de sa vie, Denys Finch Hatton, a lieu dans la savane.

Théorie et interprétation de Out of Africa

L’indépendance féminine face au patriarcat

L’histoire est révolutionnaire pour son époque. Karen s’écoute, elle porte des tenues masculines, ne se laisse pas faire face aux tribus locales, à la dureté de la vie sauvage (Lion, incendie, agriculture), sa dignité face à la maladie, elle ne baisse jamais les bras.

La peur de l’engagement

Elle sait ce qu’elle veut. Karen est une romantique passionnée qui croit aux valeurs du mariage et qui veut quelqu’un « qui lui appartienne » alors que Denys est un intrigant fougueux, épris de liberté, un homme qu’elle ne saura pas garder.

La discussion qu’ils ont avec Danys lorsqu’elle veut qu’ils se marient, est terriblement intemporelle et que lui ne veut pas s’engager.
« Je n’aurai pas plus de tendresse, je ne vous aimerai pas davantage à cause d’un bout de papier » assène Denys à Karen lorsqu’elle lui suggère de l’épouser.
Pour lui, le mariage correspond à une forme d’esclavagisme et le subtil parallèle avec la situation africaine est posé. Denys est partagée entre Karen et l’Afrique, l’autre femme de sa vie.

Karen Blixen symbolise la femme libre et indépendante, européenne, qui mène sa vie comme elle l’entend, tout en convoitant l’amour d’un mari. Son apprentissage de la vie passe par ses déceptions personnelles.

Musique de Out of Africa

L’impact de la musique de John Barry est très forte dans le film, il a d’ailleurs été récompensé par un Oscar.
Le compositeur est également l’auteur de la bande originale de certains « James Bond », la célèbre série TV « Amicalement vôtre », « Danse avec les loups ».

Et les récompenses du film

Le film a reçu des récompenses à hauteur de son histoire. 7 prix et 4 nominations.

Oscar du Meilleur film et du meilleur réalisateur pour Sydney Pollack
Oscar du Meilleur scénario adapté pour Kurt Luedtke
Oscar de la Meilleure photographie pour David Watkin
Oscar des Meilleurs décors pour Stephen B. Grimes, Josie MacAvin
Oscar du Meilleur son Larry Stensvold, Gary Alexander, Chris Jenkins, Peter Handford
Oscar de la Meilleure musique John Barry

Pour vous imprégnez réellement de l’histoire, vous pouvez lire le livre autobiographique :

 

Dans le même sujet
loading...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *