Vivre en couple, le quotidien

Partir pour l’amour de sa maitresse ou rester pour ses enfants ?

Comprendre les hommes, les femmes et nos relations c’est aussi laisser place tout simplement à des témoignages. Voici celui de Jérôme laissé sous l’article “il aime follement sa maîtresse mais il ne quittera jamais sa femme“. On ne juge pas et on trouve que c’est très intéressant à lire que l’on soit la femme trompée, la maîtresse ou le mari. 

Son témoignage apporte de vraies questions :

Privilégiez son bonheur pour vivre ce nouvel amour avec cette femme dont il n’est pas certain qu’il durera ? ou choisir de rester en couple, pour ne pas détruire sa famille ? 

Jérôme a trompé une seule fois sa femme pour la première fois après 15 ans de couple et 5 ans de mariage. Il l’a trompée pour un coup de coeur, pour un vrai ressenti envers une femme. Voici son témoignage :

N’y voyez aucune méchanceté de ma part mesdames mais je suis choqué de certains messages…

Oui,je suis d’accord, certains hommes abusent des femmes, pour résumer ce que vous dites.

Mais ne croyez-vous pas que dans le lot, il y a certains hommes qui sont malheureux?

Je suis en couple depuis 15 ans, et marié depuis 5, et il y a un peu plus d’an, j’ai rencontré une femme, une collègue, et dés le premier jour, je crois que je suis tombé amoureux.
Je me suis caché la vérité pendant des mois, me disant que c’était uniquement physique, même si je ne souhaitais qu’une chose… travailler avec elle.  Et lorsque c’était le cas, j’étais heureux !
Elle avait un faible pour moi, même si elle n’a jamais rien tenté, me sachant marié.

Et un soir, arriva ce qui arriva, nous nous sommes embrassés…. c’était fort….

Alors oui, nous sommes sortis ensemble, nous avons couché ensemble, nous avons profité du moment présent, on était tellement bien tous les deux… même si au hasard de nos discussions, et cela bien avant notre relation, elle savait que je ferais tout pour mes enfants, qu’ils passeraient en tout premier lieux, bien avant même notre relation.

Alors oui, je n’ai jamais quitté ma femme, mes enfants, et c’est pourquoi j’ai préféré mettre un terme a cette relation.





Résultat, elle est malheureuse, je le suis aussi, il n’y a pas une journée ou je ne pense pas a elle, en me demandant ce qu’elle fait.

Je tiens à elle et me dire que je ne peux pas la rendre heureuse me rend malade.
J’ai juste fait le choix de ne pas casser une famille, et essayer de me dire qu’il faut l’oublier. Je ne sais pas si j’y arriverai un jour mais je dois au moins essayer pour mes enfants.

Et ma femme dans tout ça me direz vous?

Oui elle est sans doute malheureuse aussi car je lui ai avoué que notre amour n’était plus le meme qu’au debut.
Merci a son boulot… c’est un peu a cause de cela que j’ai perdu peu a peu mes sentiments pour elle. J’ai toujours dit qu’il fallait travailler pour vivre et non l’inverse, elle pendant une periode a vécu pour travailler.

J’ai lâché prise et voila le résultat.

Mesdames, il y a aussi des hommes malheureux, ne nous jugez pas tous, et ne nous voyez pas tous comme des salauds. Chaque histoire est différente…. pour terminer, j’ai espoir qu’un jour, j’arriverai à oublier cette femme et peut-etre arriverai-je à retomber amoureux de la femme avec qui je suis marié.
Je rêve ou je suis stupide, je ne sais pas, je suis simplement perdu.

Bénéficiez d’une voyance gratuite par Isabelle

Comments (27)

  1. Un témoigne en effet fort intéressant. Une série qui a débarqué hier sur D8 semble d’ailleurs bien aborder le sujet “docteur Foster”

  2. Bonjour, je souhaiterai juste preciser qu’il n’y a aucune disputes entre ma femme et moi. Que contrairement à ce que certains commentaires disent, je ne rejette pas la faute sur ma femme en disant qu’elle travaillait trop, c’était juste dur de se sentir transparent. Quant au fait de rester pour les enfants, certes c’est dommage, mais quand on a des horaires compliquées, se dire que l’on ne verra ses enfants une fois toutes les deux semaines…comprenez la situation…enfin je m’arrête car il me semble encore une fois inutile de convaincre des personnes qui refusent de voir autre chose qu’un salaud en moi.

  3. A lire, le roman d’Anna Gavalda “Je l’aimais” :
    “Chloé est quittée par son mari. Pas de dispute, pas de discussion. Il est parti. C’est le beau-père qui vient chercher la jeune femme avec ses enfants. S’engage alors un dialogue, ou plutôt un monologue où au lieu d’écouter la douleur de la jeune femme, le beau-père raconte comment il a mal vécu sa vie en restant avec celle qu’il avait épousée, tandis qu’il avait délaissé celle qu’il aimait.”

  4. Bonjour Jérôme, comme je comprends votre situation, votre tourmente. J’ai été la maîtresse et j’ai mis un terme à la relation sachant qu’il ne quitterait jamais le navire. Je ne vous juge pas car je n’aurais jamais pensé moi-même me retrouver dans cette situation. Peu importe le rôle que l’on a dans l’équation, c’est douloureux et c’est parce qu’il y avait un vide, un manque, que ce triangle prend forme. Bonne chance.

  5. Vous vous êtes loupés … Dommage. Les choix de raison, ne sont parfois pas les bons. Vivre sans être malheureux, mais être heureux? Peut être que c’etait « elle »… peut être que c’était « vous »… Personne ne le saura. Un jour, vous vous réveillerez, dans 3,5, 10 ans, et vous en voudrez à vos enfants à qui vous avez fait porter le sac à dos trop lourd de «  rester en couple pour eux », et enfin vous rendrez compte que vous êtes peut être passer à côté «  d’elle »…Nous avons plusieurs vies dans une vie… ne l’oubliez pas, et les enfants sont heureux si les parents le sont. Les faux-semblants ne durent jamais longtemps… frustrant. Bonne continuation à vous Jérôme.

  6. […] a conseillé le roman « Se résoudre aux adieux » de Philippe Besson. Après avoir parlé du livre « Je l’aimais » qui parle du mari infidèle qui n’arrivera pas à quitter sa femme mais décrit son amour […]

  7. Comme je vous comprends….Ma femme m’a trompé il y a 8 ans aujourd’hui; je ssuis resté avec elle car nous avions deja bati une famille, une maison….Mais quelques mois plus tard, j’ai rencontré une femme qui m’a fait à mon tour basculer….L’histoire a duré 5 ans…J’ai quiité ma femme au bout de 3 ans mais nous restions “bons amis”….Avec le temps et la peur de perdre les enfants, je me suis de nouveau rapproché de ma femme et j’ai dû me resoudre à quitter mon “ex” maitresse…Depuis…je suis au fond du seau…Je ne sais plus où j’en suis et que faire….1 an ont passé depuis votre dernier prost, que s’est il passé ensuite ?

  8. Quel gâchis !!!
    Vous auriez dû quitter votre femme.

  9. Triste. Triste parce qu’il faut se rendre à l’evidence, des couples restent ensembles pour les enfants.
    Ils ne s’aiment plus, ressentent uniquement de l’affection, mais ils ne s’aiment plus.
    Vous allez me dire » oui mais, au bout de 15,20 ans de couple, c’est normal, la passion redescend… » Non.
    La passion s’entretient. Lorsque vous commencez à compter vos relations intimes sur les doigts de la main, que vous raisonnez par rapport à l’investissement, le confort matériel, les enfants, les amis en commun, alors que votre cœur palpite et que vos yeux brillent à la vue d’un, ou d’une autre, qui vous embellie votre journée, alors c’est qu’il est temps de réfléchir, et de se poser les BONNES questions.
    Trop de vie gâchées.
    On se ment à soi-même que voulez-vous.
    Certains diront que c’est juste une attirance physique, certaines diront que c’est juste un feeling, nieront le fait d’avoir aimé, ou tout simplement ressentir…
    Que c’est triste. Que c’est triste une vie à se cadenasser.
    Le bonheur, n’est-il pas avec celui ou celle avec qui vous rêvez de vous réveillez le matin ? Celle qui vous fait rire? Celui qui vous attendri? L’amour… L’envie d’être avec elle, avec lui…
    Non j’oubliais… il y a le crédit de la maison, on attendra que les enfants soient majeurs.
    En attendant, on meurt.
    Quel gâchis.
    Quel gâchis.

  10. Poussine et Brigitte, vous me faites pleurer.

    La vie est courte, et on finit par compter sur une main les relations importantes. Oui, c’est exactement ça. Palpiter pour un/une autre, c’est exactement ça.

    Pour certai/e/s, la difficulté est de savoir si ce qu’ils/elles vivent est une des relations importantes de leur vie. Peut on jamais en être sûr ?

    Je suis un homme, je ne suis plus jeune, et je suis dans la position de la maîtresse.
    Mes enfants sont ados, je réalise que la relation avec leur mère est purement affectueuse. Je suis donc libre ou tout comme.
    En revanche, mon âme soeur, que j’ai rencontrée récemment, a trois enfants encore petits, un mari gentil mais distant, un projet immobilier devant eux pour «sauver» le couple/la famille

    Pourtant, nous sommes sûrs, tous les deux, que notre histoire sera, à la fin, parmi les plus importantes de nos vies respectives. Nous sommes faits l’un pour l’autre, nous le savons tous les deux. Je souhaite à tout le monde de vivre cette violence et cette évidence réciproque des sentiments.

    L’histoire n’est pas finie, mais pour l’instant, le programme, c’est que nous allons nous rater. Si elle part, elle m’en voudra tôt ou tard de l’avoir éloignée de ses enfants, si elle reste, comme le dit Brigitte, ce sera Sur la route de Madison, et peut être ce fameux fardeau pour les enfants.

  11. je n’ai plus de larmes…
    je suis vide de sentiments…
    vide de moi… une partie de moi est restée en lui..
    N’est ce pas comme cela que l’on meurt petit à petit ??
    Je suis la maîtresse…

    • Bonjour,
      Comment allez-vous aujourd’hui ? Votre moral est il meilleur ?

    • Je suis la maîtresse… Je n’ai rien demandé mais je n’ai rien refusé non plus. Il ne m’a rien promis mais à fait des plans sur la comète. Il était prêt à partir…au bout de 8 mois de relation. On a essayé à plusieurs reprises de se quitter avant ça et tt arrêter mais on s’aimait tellement qu’on revenait tjr l’un vers l’autre. Il était prêt A trouver une solution de mode de garde pr ses enfants (il en a 2) il allait lui parler et lui dire qu’il partait…. Et elle lui a annoncé qu’elle pensait qu’elle était enceinte…rien de sûr mais ça a suffit pr tout faire basculer. il est revenu sur ses pas. Me disant qu’il n’a pas le choix. Qu’il doit assumer son rôle. 2 semaines plus tard…. Fausse alerte pas de bb en vue ms ns n’avons pas repris notre relation de peur d’en souffrir de nouveau.
      Nous nous voyons ts les jours au bureau. Nous sommes malheureux. Il n’a pas le courage de partir car ne veut pas gâcher la vie de ses enfants… Je ne lui en veut pas mais je suis malheureuse.

      • Bonjour,
        Courage a vous, en lisant votre histoire, j ai cru voir un copié collé de la mienne, seule les dates changent. exactement la meme situation, moi aussi Jerome a préféré rester pour ses enfants. C est dur tres dur, car moi j ai quitté mon ex conjoint. Les hommes ont peur et ils cherchent des excuses pour ne pas assumer, les enfants fausses excuses, car les enfants sont heureux si les parents le sont aussi.

  12. C’est affreux ! Comment peut on rester juste par affection ! Vous vous mettez en retrait de votre vie! Je suis partie, car avec mon conjoint et moi ça devenait une relation insipide. Pas malheureux. Mais pas heureux . Nous avons deux enfants. 13 et 9 ans ils sont super heureux ! Ils nous voyaient dans notre mutisme notre exaspération croyez moi acheter une maison refaire un enfant les vacances etc ça ne fait que ralentir les choses!!!!

  13. Je viens de trouver ce post. Tout ces commentaires me touchent tellement !
    Je suis très amoureuse depuis 4 ans d’un homme qui n’est pas disponible. Plus le temps passe, et plus cette relation que nous voulions légère prends de la place et nous bouscule.
    J’ai quitté mon compagnon il y a trois ans, pas pour mon amant, mais parce que plus d’amour.. nous ne respirions plus le même air.
    Je suis indépendante, donc je me suis accommodée de la situation longtemps, et puis aujourd’hui je souffre.
    J’aurais besoin de parler d’avenir, de me réveiller avec lui, de ne pas me cacher.. enfin tout quoi.
    Il est paumé de son côté car il tient à sa compagne et à la vie qu’ils ont bâti. ( nous avons plus de 50 ans tous les deux). Je le comprends, mais je déguste. Je ne lui dis rien de tout cela, et je vois bien que de son côté il se pose vraiment des questions.
    Il ne veut pas me perdre, mais même si ça me déchire, je sais qu’il va falloir que je fasse des choix pour nous deux.

  14. Message précédent parti avant la fin!!
    Donc je sais qu’il faudrait mettre un terme à cette relation qui va devenir terriblement douloureuse si elle n’évolue pas, et je sais aussi qu’il est la personne qui me correspond en tout point.
    Mes larmes coulent, et mon cœur est douloureux. Facile de dire «  il fallait pas y aller ».. il y a des choses qui s’imposent et qui sont plus fortes que nous. Je sais qu’il va souffrir aussi, mais je ne peux pas continuer à espérer quelque chose qui ne viendra pas. Enfin, je ne crois pas.. nous n’en parlons pas je crois de peur de je ne sais pas quoi d’ailleurs !! Vos témoignages sont bien venus, ils pourront peut être m’aider ..svp…!

    • Bonjour Coucoumoi,

      Je suis dans la position de ton homme indisponible actuellement et je peux te dire que c’est vraiment très très très difficile !!! j’ai quasiment ton age et j’ai 2 enfants , je n’arrive pas a me decider de quitter la maison car j’ai l’impression ( et c’est surement la vérité ) d’exploser tout ce que j’ai construit jusqu’à present. J’aime plus que tout la femme que j’ai rencontré ( Carole ) il y a un an et demie, on sait tous les deux que l’on est fait un pour l’autre. Je comprend parfaitement les témoignages disant que l’on ne pas vivre avec une personne que l’on aime pas ou plus et laisser son amour de cote , mais la réalité est beaucoup plus complique. Ton homme doit être dans un tourbillion de sentiments aussi bien positifs que négatifs, je pense que c’est un peu comme choisir entre son père et sa mere. Et surtout je pense que peu importe son choix il y aura de la souffrance pour lui !
      Il a des enfants ?
      Il aime encore sa femme ?
      Si tu veux d’avantage de mes sentiments n’hésites pas a me demander.
      Bon courage a toi

  15. Bonjour, je vis actuellement une histoire similaire depuis 3 ans et demi. Alors que j’étais célibataire depuis 10 ans et que je m’étais juré de rester célibataire, voilà que je rencontre une collègue que la prise poste emmène directement sur le PC en face du mien. Que de discussions, de cafés, de débats passionnés nous avons pu avoir avant d’envoyer nos premiers messages loin d’être innocents. Puis tout s’est enflammé. De célibataire endurci, je suis tombé fou amoureux et j’ai décidé d’avoir une vie normal. Oui, pour elle, j’étais prêt à beaucoup de choses, notamment à accepter ses 3 enfants, les éduquer, partager nos passions. Notre histoire est forte, nous sommes sur la même longueur d’ondes, nous avons le même rythme de vie, les mêmes envies, nous nous comprenons à la perfection. Nous nous intéressons l’un à l’autre, nous nous écoutons. Notre vie sexuelle est parfaite.

    Seulement voilà, 15 ans avec son mari, 3 enfants (le plus jeune à 7 ans), et elle vient de se rendre compte (à cause du confinement) qu’elle ne pourrait pas faire de mal à ses enfants ni nuire à leur confort (elle a une maison, un mari qui gagne bien sa vie etc…). Les réalités économiques et SURTOUT ses enfants, l’empêchent de faire le pas du divorce. Et de ce que je comprends, même dans 10 ans, une fois le que les enfants seront grands , elle n’est pas certaine qu’elle y arrivera. Et je dois me résoudre à être soit son amant pour la vie (car elle ne veut pas me quitter) soit à la quitter moi, ce que je suis incapable de faire. C’est insoluble et nous en souffrons. Pourtant, ensemble, c’est fort.

    Et je ne peux pas croire qu’on passe à côté d’un tel amour. Pourtant, je constate via tous les témoignages que c’est le cas. Je peux comprendre la perdre de faire souffrir les enfants, de perdre le confort, mais les enfants sont soit une excuse soit un faux problème : il y a pas mal de divorces et d’enfants de divorcés qui vont bien…les enfants suivent le mouvement. Je ne dis pas qu’un divorce c’est bien non, mais ce n’est pas non plus la fin du monde. Prenons le problème à l’endroit : vos enfants resteront TOUJOURS vos enfants, vous ne les perdrez JAMAIS. Même s’il y a un divorce, à oins d’un cas isolé très exceptionnel, vous enfants seront vos enfants pour la vie. Vous serrez leur mère. Tandis votre amant/amour, vous pouvez le perdre à vie ! Vous pouvez passer à côté !

    Avec les semaines qui passent, je me trouve nul, pas à sa hauteur, je ne gagne pas assez, je ne suis pas assez carriériste, du coup je me trouve irresponsable, pas mature, pas assez adulte et donc pas assez en capacité de vivre avec elle et ses enfants et surement a t-elle raison de ne pas divorcer. Mais voilà, nous amants (ou amantes) sommes réduits à être “secondaires”. Des bonus. Et ça fait mal, très mal. Je vais passer 10 ans dans un f1 ou f2 à l’attendre et peut-être qu’elle n’y arrivera jamais. Je ne peux m’empêcher de penser que si l’un d’entre nous venait à mourir, l’autre serait dans l’impossibilité de voir le corps de l’autre, d’être enterré avec (puisqu’officiellement, elle est encore mariée et que je suis un secret). Il faut s’y faire, l’amour d’un amant est moins fort que celui des enfants, et l’amour des enfants rend les femmes aveugles. Elles pensent qu’un divorce pourrait nuire à leur bonheur, mais elles n’imaginent pas qu’une relation sans amour avec le père pourrait se voir, et nuire tout autant au cocon familial. Et comment supporter une telle relation pendant des décennies? Comment ne pas comprendre qu’un divorce n’est pas forcément un drame (mon meilleur ami est un enfant de divorcé il l’a très bien vécu et préfère même son beau père à son vrai père) ?

    Je suis dégouté, en colère contre la vie et les sentiments. Je comprends totalement les femmes mariées avec enfants, mais je trouve que parfois, elles jugent mal les situations et ce qui est bon pour leurs enfants. Dans 15-20 ans, quand elle parlera à ses enfants de moi je suis presque sûr qu’ils lui diront qu’elle aurait du quitter leur père et profiter de mon amour. Qu’eux auraient suivis. Et quand on me dit que je trouverais une autre femme : ok, pourquoi pas mais le fait est que je ne veux pas et que si j’ai mis 10 ans entre mon ex et elle, ma femme, c’est que je suis difficile. Là, c’est le grand virage pour moi. Je ne veux pas d’une autre femme. Je ne vois pas qui pourrait me comprendre ou m’aller mieux qu’elle.

    Je ne sais donc pas quoi faire : attendre 10 ans sans avoir la certitude que ce sera ok ? la quitter et souffrir, le regretter tout ma vie de ne pas avoir attendu ?

    • Il est rare que je réponde et aussi rapidement aux commentaires, mais ton message me fait penser à un film qui va bientôt sortir au cinéma (je l’ai vu ce matin) “Remember me” rien avoir avec celui où joue Robert Pattinson. Le film parle d’un homme qui retrouve la trace d’un amour des dizaines d’années plus tard. J’en dis pas plus sinon je vais spoiler le film. Mais si je dois donner un conseil va le voir. Ensuite tu as le choix de ta propre vie ni elle ni une autre ne peut décider de ton bonheur et épanouissement. C’est dur d’aimer et de ne pas voir l’amour de l’autre comme on l’aimerait mais c’est la vie. Parfois on est même quitté sans raison.
      Tu ne dois pas t’empêcher de vivre ta propre vie sans jamais oublier cette histoire. Elle, sa vie est construite si on peut dire, toi non, pas encore. Il ne faut pas te fermer à un éventuelle autre amour et ne pas te contenter d’être la cinquième roue du carrosse même si je sais que c’est plus facile à dire qu’à faire. Tu mérites un amour, un vrai (à relire le texte de Fridha Kahlo)

  16. Je l’aimait. Lui je ne sais pas. Je suis partie. Trop lâche il était. Je pense encore à lui, parfois… des années après. Et si je n’avais pas compté ? Je crois qu’il me hait. Ou plus du tout. Peu importe. C’est fini. Dans une autre vie ?
    Les enfants… c’est notre vie. Mais nous…
    Qu’il soit heureux.
    Et qu’il ne me déteste pas de l’avoir aimé pour ce qu’il était.

  17. Je lis vos commentaires et je ne peux m’empêcher de pleurer en constatant amèrement l’issue fatale qui m’attends. Je suis l’autre. Celle que l’on tait. Que l’on cache. J’étais sa collègue, nous nous detestions. 4 ans de dur labeur à le supporter. Et puis un jour, nos relations se sont adoucies. Jusqu’à ce que dans les bras d’un autre je me suis rendu compte que c’était à lui que je pensais. Quand il m’a embrasse, j’ai cru que le sol se dérobait sous mes pieds. C’est donc ça l’amour. J’ai 45 ans… Nous nous voyons depuis 1 an. J’ai quitté mon mari. Lui papa de 2 enfants, m’a dit qu’il ne quitterait jamais sa femme. Il tient trop à sa famille. A ses amis, à l’image de réussite d’un couple bien ranges avec des bégonias dans le jardin. Je sais qu’il est heureux avec moi lors de nos rares entrevues. Il a l’impression d’être lui même comme il dit, il rit aux éclats. Il me manque. Chaque week end sans message de sa part sont autant d’épines dans ma chair. Ses vacances en famille, une torture… J’ai jamais posé de questions sur ses relations avec sa femme. Je présume qu’il l’aime. 15 ans de mariage. Je crois que c’est un mariage sans passion. Tout l’inverse de ce que nous vivons. Il a avoue être inquiète d’avoir toujours autant de désir pour moi après 1 an. Je suis sa 1ere maîtresse longue durée (je n’aime pas ce terme). Lui ne quittera pas sa femme. Je vais devoir partir avant qu’il ne me quitte. Je sais qu’il ne sera jamais pleinement heureux et ça me rend aussi triste de voir ce gachis

  18. Ma maitresse a mis fin à notre relation. Elle a rencontré des difficultés (hormonales et légère dépression), je l’ai accompagné jusqu’au bout. Vivant moi même un deuil avec la mort de mon père, elle m’annonce au final qu’elle me quitte (ça allait mieux pour elle)
    J’ai accepté et compris son désir d’avoir quelqu’un pour elle même si le moment était mal choisi.
    Pour couronner le tout , on travaille ensemble. Je prends sur moi et ça se passe bien.
    J’ai très mal mais au final je voudrai la voir heureuse.
    ça fait du bien d’écrire merci de votre attention.

Commenter ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.