Etre célibataire - vivre seule

Fêter Noël quand on est célibataire pas forcément une période attendue

Fêter Noël et les fêtes de fin d’année quand on est célibataire n’est pas forcément une période tant attendue.
C’est ce que révèle, une étude de 2008 qui a interrogé des célibataires français sur leur vision de Noël.

Tout d’abord ils sont de plus en plus nombreux à anticiper cette période en essayant de trouver des solutions pour ne pas déprimer seul ce jour là.

Clairement quand on est célibataire, on aime pas vraiment Noël

  • Seulement 13,7 % des femmes célibataires déclarent aimer les fêtes de Noël en dépit de leur situation.

et cette tendance se renforce chez les hommes :

  • ils sont 17,6 % aujourd’hui, contre 14 % l’année dernière.

C’est quand même très peu, proportionnellement aux nombres restants, mais c’est compréhensible lorsqu’on est célibataire sans enfant, la fête est tout de suite moins sympathique surtout si les repas de famille ne sont pas très joyeux et encore si il y en a.

Vous pouvez rencontrer d’autres personnes seules sur les sites de rencontres
comme DisonsDemain pour les plus de 50 ans.

Apparemment la magie opère donc un peu plus chez les hommes.

Ils acceptent de plus en plus leur célibat à Noël.

  • Si les hommes sont 21,3 % à ressentir de la peine à cette période, ils étaient 30,5 % en 2006 !

Alors que les femmes sont plus nombreuses à redouter Noël :

  • Elles sont passées de 22,5 % à 5,7 %.

À écouter le message positif de Lucie qui a fêté Noël seule plusieurs fois, notamment en voyage :

Une hausse sensible, alors que de petits remèdes anti-blues voient le jour…

  • Les célibataires français sont 8 % à déclarer mettre en place des stratégies, contre 4.5 % des hommes et 7 % des femmes en 2006.

Mais si Noël apparaît comme une épreuve pour une majorité de célibataires, c’est le Nouvel An qu’ils redoutent le plus !

L’écart se resserre entre les hommes et les femmes à ce sujet, puisqu’ils étaient

  • 18 % d’hommes et 32 % de femmes à redouter le passage à la nouvelle année, alors qu’à noël ils se rejoignent à 21,3 % et 27,8 %.

Ce qui est surprenant c’est que normalement le nouvel an se fête entre amis, c’est l’occasion de faire la fête donc il faut le prendre comme une grosse fiesta annuelle même avouons le, le nouvel an est rarement à la hauteur de ce qu’on attendait.

Alors peut-être que la raison du blues des célibataires au nouvel an, et peut-être de voir une année de plus de célibat s’écouler ?

Les hommes seraient-ils résolument plus optimistes ?

  • 11 % des hommes et 5,3 % des femmes célibataires, déclarent que Noël n’est, de toute façon, pas très important pour eux !

En effet, beaucoup arriver à l’âge d’adulte, ne voient plus trop d’intérêt à fêter Noël lorsque l’on n’a pas d’enfant

Conseils pour les célibataires

Un conseil : anticipez votre soirée de Noël vous avez sûrement des copines et copains célibataires qui eux aussi appréhendent ce moment.
Faites vous une bonne bouffe entre amis et renseignez vous des bars ou pubs qui seraient susceptibles d’être ouverts un soir comme celui là.

Vu le nombre de célibataires en France, il ne faut pas s’inquiéter il y en d’autres comme vous qui n’ont pas envie de se morfondre chez eux. Farfouiller un peu sur le web et vous trouverez de multiples soirées organisées le 24 au soir.

Pour trouver d’autres célibataires partout en France et en Europe  :

inscrivez vous sur meetic

Qui sait peut-être que vous ne serez plus célibataire pour le Noël 2020 🙂

Et sinon on vous invite à lire notre article : Que faire à Noël quand on est tout.e seul.e

Comments (9)

  1. + 100000 up pour cette étude !!!
    tellement vrai! Les fêtes de Noel sont pour nous le moment de réaliser qu’on n’a personne à gâter/pourrir de cadeaux et d’attentions ….et là c’est la loose, car quelle joie que de s’imaginer la joie de l’autre devant sa surprise et de trouver des idées qui la tienne en haleine ..tiens Bridget, idée sujet ( ça remonte toujours le moral ) : quels sont les plus beaux plans que vos amoureux vous ont monté ? les trucs de ouf que vous n’oublierez jamais et qui rendent l’amour si beau ( ainsi , y aura des idées à échanger )

  2. Pourtant, Noël est le jour ou la famille prime, donc à la rigueur le célibat peut se dissoudre dans la famille. Et nouvel an, c’est justement l’occasion de faire la fete avec d’autres célibataires !!

    Alors le problème affectif ne serait pas plutôt celui des amitiés que des relations ?

  3. ayant été femme divorcée sans compagnon durant 3 ans, je peux vous dire que noel, jour de lan sont des epreuves a passer; quant a la famille, amis, c est marant mais en etant célibataires, rare sont les copines en couples qui nous invite, la peur sans doute de sauter sur son conjoint, je sais pas, je cherche encore :whistle:

  4. 28 Noël passés seul.
    Je sais qu’il est de bon ton de dire qu’on s’en fout de Noel quand on n’a pas d’enfants.
    J’ai été enfant et j’ai adoré cette période de retrouvailles familiales.
    Bien sur, parfois ça se passait superbement bien, parfois c’était nul à chier, surtout quand les adultes finissaient par s’engueuler.
    Après le divorce de mes parents lorsque j’avais 16 ans, Noël avait perdu toute sa magie. Il fallait commencer à être diplomate avec les membres de sa propre famille. Il fallait éviter de parler du parent absent à la soirée, il fallait éviter de raconter la soirée vécue au parent resté seul à la maison.
    J’ai coupé les ponts avec ma famille à l’âge de 30 ans, car je considérai que cet environnement était devenu toxique pour ma santé mentale. À l’âge où j’étais sur le point de dévoiler mon homosexualité à ma famille, j’ai du rester dans le placard pour ne pas perturber le “processus du divroce”.

    Je me suis isolé de plus en plus, ne faisant plus confiance à personne, n’ayant plus le gout de m’amuser dans la vie (quand vous êtes trahi par votre propre mère, comment peut-on refaire confiance aux autres personnes par la suite ?).
    Je me suis retrouvé bien souvent seul à Noël, parfois même je mentais à mon père, lui disant que j’allais passer Noel avec des amis alors que j’allais simplement m’allonger dehors, sur le balcon arrière (sans que personne puisse me voir), dans le froid, comme un itinérant que la vie avait rejeté.
    J’en ai pleuré des larmes de solitude, de tristesse. Ce n’est pas vrai que quand je dis que passer Noël seul est devenu une habitude, un choix je le pense. Mais notre société nous pousse à cacher notre vulnérabilité. Il faut rentrer dans la norme ou se cacher.

    Chaque fois j’espère trouver l’âme soeur, l’esprit de famille qui saura me faire renaitre. Bien sur, Noel est devenue une fête commerciale durant laquelle les gens s’endettent de plus en plus, mais c’est un endettement pour les gens qu’on aime après tout, pas le concessionnaire auto ou le marchand de meubles ou l’entrepreneur de construction.
    Alors cette année encore, je passerai Noël seul, probablement qu’aux 12 coups de minuit je serai endormi, je me couche souvent très tôt pour ne pas déprimer.
    Demain, les magasins seront tous fermés, il faudra soit que j’aille marcher, soit faire du ski ou toute autre activité pour me sortir de mon appartement.

    À tous ceux qui liront ce message, dites-vous que vous n’êtes pas tout seul à vivre ce moment de déprime. Nous commençons à être une sacré majorité à le vivre.

  5. Noël c’est la dictature du bonheur, cette fêtes n’a aucun sens sauf pour les enfants, sinon tout est faux elle repose uniquement sur une tradition hypocrite. Les gens se rassure et donne l’apparence du bonheur, c’est une fêtes violente car on montre du doigt ceux qui ne sont pas dans la norme, les pauvres aussi en les culpabilisants encore plus ce jour la, regardez comme nous sommes heureux et pas vous! c’est ignoble.

  6. Bien dit Jack, et il n’y a pas que Noël qui stygmatise ceux qui n’ont pas “l’air heureux” comme il faudrait, quand on regarde bien la vie c’est ignoble tous les jours … mais bon des fois heureusement on se fait des petits plaisirs …

  7. bonsoir ,suite a vos conversations de c’est fete de fin d’année triste je voulais vous dire que après avoir bien élevez mes enfants seule aujourd’hui plus personne me regarde enfants collègue pourtant j’ai toujour ètait la pour tout le monde je suis mère de famille j’ai 54 ans et vie seule ben je vous rassure noel cette anneé j’ai même pas 1 euros pour les fètes alors vous voyer triste noel

  8. Seule pendant les fêtes …propose à qqun ou plusieurs ersonnes de se fair un joyeux réveillon oubliant les tracas je suis sur. Les alpes maritimes

  9. […] plus particulièrement Noël. Chaque année le nombre grossissant des lecteurs de notre article « Que faire quand on est seul à Noël » le prouve. Une des options plutôt chouette quand on a un peu de budget et pas la contrainte […]

Commenter ici

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.