Sponser

Célibataire à 35 ans, j’ai congelé mes ovocytes

Bibliographie, livres, chicken Littérature
Mis à jour: juin 25, 2018

A partir de 35 ans pour la plupart des femmes le taux de fécondité chute drastiquement alors que certaines femmes n’ont pas encore trouvé le futur père de leur enfant ou n’ont pas encore songé à en faire pour des raisons diverses.

La science permet aujourd’hui de préserver des ovocytes en vue d’une future grossesse autour de 40 ans car contrairement à ce que laisse penser les médias et les célébrités avoir un enfant après 40 ans est statistiquement exceptionnel.
Mais la France autorise la congélation de ses ovocytes  seulement avec certaines conditions :
– si on effectue un don
– ou que nous avons certaines maladies qui peuvent affecter notre fécondité comme une chimiothérapie suite à un cancer.

Myriam Levain, célibataire, l’année de ses 35 ans a fait le choix de congeler ses ovocytes.

Elle en a fait un livre très complet sur son expérience et ses références de réflexion. Elle a accepté de répondre à toutes nos questions en vidéo :

– Comment on s’y prend pour congeler nos ovocytes alors que c’est encore illégal en France ?
– Pourquoi avoir choisi l’Espagne ?
– Combien de temps entre ta prise de décision et le prélèvement ?
– Tout le monde peut demander un test de fertilité ? A n’importe quel âge ?
– S’il reste des ovocytes non utilisés, qu’en font-ils ?
– Pas de crainte sur l’encadrement et la réglementation du stockage de nos ovocytes ? (donner à d’autres, échanges…)- On peut quand même congeler après 35 ans ? âge limite ?
– On peut les utiliser pour avoir un enfant jusqu’à quel âge ?
– Nous avons droit à combien de prélèvements ?
– La question des grossesses tardives naturelles ?
– Est-ce que parler de la congélation des ovocytes, ce n’est pas accentué la pression de l’horloge biologique ?
– Combien ça coûte de congeler ses ovocytes ?
– Est-ce qu’on prend du poids suite à la stimulation ovarienne ?

Nos questions en vidéo à Myriam Levain auteur du livre

Pour avoir plus de détails sur toute son expérience et avoir des pistes de réflexions si vous hésitez à congeler vos ovocytes, son livre est passionnant :

Dans le même sujet
loading...

1 commentaire sur “Célibataire à 35 ans, j’ai congelé mes ovocytes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *