Une étude scientifique américaine publiée dans le New England Journal of Medicine démontre que certaines tumeurs cancéreuses de la gorge sont provoquées par des papillomavirus.

Selon cette étude, nous courons plus de risque d'avoir un cancer de la gorge en ayant des relations bucco-génitales avec plusieurs partenaires qu'en fumant ou en buvant.

Les risques augmentent nettement pour les personnes ayant des relations sexuelles bucco-génitales.


Les papillomavirus humains (plus d'infos sur le papillomavirus ), responsables de la plupart des cancers utérins, sont aussi liés à certaines tumeurs cancéreuses de la gorge.
Le risque que ces tumeurs se développent augmenterait nettement pour les personnes ayant des relations sexuelles bucco-génitales (fellation et cunnilingus), selon une étude publiée dans le New England Journal of Medicine.

Même sans fumer ou consommer de l’alcool, le fait d’avoir une infection de la bouche avec des papillomavirus et des relations sexuelles bucco-génitales avec de multiples partenaires paraît constituer le principal facteur de risque de certains types de cancer assez rares de la gorge, ont conclu des chercheurs de la faculté de médecine de l’université Johns Hopkins (Maryland).

"Le public devrait toutefois être rassuré car le cancer de l’oropharynx (situé à l’arrière de la langue) est relativement rare et la grande majorité des personnes ayant une infection buccale avec des papillomavirus ne développeront probablement pas un cancer de la gorge", explique le Dr Maura Gillison, épidémiologiste et principal auteur de cette recherche.

Son étude a porté sur 86 hommes et 14 femmes qui venaient d’être diagnostiqués d’un cancer de l’oropharynx et qui étaient déjà infectés par des papillomavirus.

Ils avaient 32 fois plus de risques de développer ce cancer. Ce taux est :

  • 3 fois plus élevé que pour les fumeurs
  • et 2 fois et demi plus élevé que pour les personnes buvant régulièrement de l’alcool, précise le Dr Gillison.


Les participants à cette étude ayant indiqué avoir eu des relations bucco-génitales avec plus de 6 partenaires durant leur vie, avaient 8,6 fois plus de risques d’avoir un cancer lié à une infection avec des papillomavirus.

Cette recherche montre aussi que le fait de fumer ou de boire de l’alcool n’a pas accru les risques de cancer de la gorge chez ceux ayant une infection de la bouche avec des papillomavirus.
Et le Dr Gillison d’affirmer : "C’est bien le virus qui provoque le cancer".

Pour plus d'info, une campagne de prévention du cancer de l'utérus: 

 

Gardasil: l’efficacité du vaccin contre le papillomavirus démontrée

Le 1er vaccin contre le cancer du col de l’utérus, commercialisé depuis 2006, est efficace à près de 100% contre les types de papillomavirus responsables de la plupart des tumeurs cancéreuses utérines.

Le vaccin "est efficace à 98% et sans danger comme le montre la rareté des cas d’effets secondaires sévères", selon le Dr Kevin Ault, professeur de gynécologie à Atlanta, qui a contribué à l’élaboration du vaccin et à l’étude parue dans le New England Journal of Medicine.

L’essai a montré que le vaccin était près de 100 % efficace contre les types 16 et 18 de papillomavirus, responsables de 70% des cancers utérins.
Il a aussi été efficace contre les types 6 et 11 qui causent 90% des verrues de l’anus et des organes génitaux.

Consulter l'origine de ce communiqué de de l'École de médecine de l'Université Johns Hopkins "Un lien entre les relations bucco-génitales et le cancer de la gorge" en anglais.

La conclusion des Bridgets  

Nous vous laissons en tirer les conclusions qu'il faut. 

On ne rappelera jamais assez qu'un acte sexuel comme la fellation, peut transmettre également des MST (comme le virus du Sida) d'ailleurs comme tout autres rapports sexuels, il est important de se protéger. 

Commentaires  

-1 #1 ciphae 08-01-2008 17:24
mais alors je me posais une question en voyant la pub de prévention "gardasil" a la tv : Lorsque l'on a déjà entamé sa vie sexuelle comment on fait ? le vaccin n'est plus valable alors a part les frottis régulièrement on ne peut pas etre préservées ? :s

On pye notre age mure finalement ! :sad:
+1 #2 Bridget 08-01-2008 20:20
Oui ciphae, il est trop tard pour nous! comme le dit la pub...
Car apparemment la contamination a lieu dans les débuts de la vie sexuelle d'une femme.
La seule solution pour nous, c'est de faire régulièrement un frotis pour savoir si on est contaminés et bien sur de se protéger!!!
-1 #3 Rapaël 05-02-2008 12:02
mince alors ... :cheer:
-4 #4 LA CHAFOUINE 04-03-2008 20:12
tu planes cocotte avec ton histoire de pipe la...!! :silly: :woohoo: :D
-2 #5 Opercule 23-07-2008 17:59
Même si on a déjà eu des relations sexuelles, on peut quand même faire le vaccins si on a pas eu beaucoup de partenaires. Il existe plusieurs types de papillomavirus, et avec peu de partenaires, on peut ne pas tous les avoir.
-1 #6 Mélissa 13-10-2008 12:57
putin j'suis ds la merde
-1 #7 Danido 03-09-2010 20:24
Hey les filles !!! Comme par hasard ca vient des states ?! hein ?! Arretez un peu de deconner et remettez vous au travail sans tarder ou votre mec va vite allez voir au coin de la rue si l'herbe est plus verte !! Garanti !!
-6 #8 sara 25-09-2010 05:49
je veux savoir si les personnes qui ont fait la fellation pr une seul fois sont éjaculation ds la bouche peuvent aussi porter ce virus
+5 #9 Wil 16-10-2010 11:28
oh les filles il n'y a pas que la fellation, le cuni est prohibé a ce moment la :-) , et le virus qui provoque ce cancer " papillomavirus" les campagnes de dépistage concerne essentiellement les femmes, on pense pas aux hommes sur le coup
ben ouais nous aussi les mecs on pense a notre santé
+2 #10 j.malkovic 22-11-2010 20:59
Il serait bien de regarder la publi avant de commenter. Les sous-groupes étudiés dans la publi sont tellement petits que la puissance statistique de la publi est nulle.
Par ailleurs ils ont tellement de sous-groupes et ils ont faits tellement de tests statistiques qu'ils auraient du corriger leur résultats par une méthode pour "multiple testing".
C'est la base de la science, même en bio mais bon ca n'est pas la première publi de merde que ce journal fera et ca sera pas la dernière!
CONCLUSION : Etude non valable sur laquelle on NE PEUT RIEN CONCLURE!
#11 romtoc 23-12-2010 14:25
moi j'ai 28 ans, trois enfants, et j'ai eu que trois partenaire avant mon mari.Pourtant je viens d'avoir une hysterectomie pour cancer du col stade 1a1 c'est a dire col, uterus vaisseaux lymphatique et un tiers du vagin.Il ne faut pas banir le sexe, mais faire tres attention, et ne pas coucher avec n'importe qui.Cela n'arrive pas qu'aux autres.
#12 ici 06-04-2011 21:01
Ca fait peur comme étude sachant que de nos jours, on a de plus en plus de partenaires différents...
+1 #13 De passage 25-07-2011 22:36
Je sais que je ne vais pas vous rassurer, mais je n'ai jamais eu d'autres partenaires que mon conjoint : on m'a trouvé des PPV. J'ai été soigné. Mon conjoint a été vu : diagnostic RIEN !!! Tant mieux me direz vous, mais ne dit on pas que c'est une MST ? Alors, d'où ça vient ? des instruments du gynéco (il s'offusquerait) en attendant, j'y ai eu droit :sad:
#14 toutoune 01-08-2011 00:25
Pour info , une personne contaminée peut se débarrasser toute seule du hpv ( ça s'est vu chez des femmes ) . Une hypothèse est donc que le système immunitaire de votre conjoint l'ai détruit au bout d'un certain temps . Ce qui m'intrigue , c'est que vous ne le réinfectiez pas . C'est une saloperie ce virus , il peut être responsable de cancer de la bouche (j'attends les résultats d'une biopsie de la langue ) , du col de l'utérus ( touchée aussi ) et aussi de l'anus (je vais demander un dépistage ) .
#15 Marie 12-02-2013 15:10
La pipe tue.
#16 sud 16-03-2014 11:26
Bonjour, sur france info un professeur de la region lyonnaise avait precise que ce medicament dans un corps sain equivaudrait a une arme nucleaire.

Ajouter un Commentaire

Code de sécurité
Rafraîchir

Vu dans Direct Matin '

Le 24 juin 2013, cité sur l'affiche du très bon film Before Midnight


Plus de réfèrences

Dans le même sujet

Derniers commentaires