Livres

On a lu Lettres à Joséphine de Nicolas Rey écrites à son ex les premiers mois de la rupture

Mis à jour le

On continue notre recherche sur la rupture amoureuse, on est donc à l’affut de toutes les parutions sur ce sujet.
C’est comme cela que nous avons découvert en ce début d’année la sortie du nouveau livre de Yann Moix Rompre mais aussi celui de Nicolas Rey Lettres à Joséphine.

La rupture amoureuse est une source d’inspiration sans fin mais visiblement encore plus ces derniers mois chez les écrivains. Lettres à Joséphine est le premier livre de l’auteur que nous lisons.

Contexte de Lettres à Joséphine

Nicolas Rey a connu une traversée du désert qu’il explique dans son livre Dos au mur sorti en mars 2018 : maladie, argent, drogues, inspiration et pannes, plagiat, infidélité, lâcheté masculine, amour et tromperies, travail, amis, famille..

Dans ce nouveau livre Nicolas Rey se fait quitter par sa Joséphine après 5 ans de relation.

Elle lui annonce comme ça, brusquement. Il n’a rien vu ou rien voulu voir venir. Peu importe la douleur est bien réelle. L’acceptation est dure même 4 mois après.

A travers des lettres, Nicolas Rey s’adresse à son ex. Il ressasse tous les bons moments passer avec Joséphine. Il l’aime d’un amour fou, d’un amour passionnel au point que leur sexualité prenne une place à part entière dans l’histoire.
En tant que femme, on ne peut que se projeter dans cette relation à l’ex qui ne veut pas accepter la séparation.

Il dira dans une interview que son ex prend le livre comme une preuve d’amour.

Certes, il n’y a pas de doute sur les sentiments intenses de Nicolas envers Joséphine mais la répétition sur ses pratiques sexuelles envers elle, peut décrédibiliser parfois son propos.

Difficile de rentrer complètement dans son désarroi quand il parle pratiquement à chaque début de lettre de l’anus ou de la chatte de Joséphine. Il aime son anus, son anus lui manque terriblement.

Quelques phrases piochées dans le livre :

“Mon anus audacieux et même parfois aussi immense qu’intrépide” “Mon derrière ultime” “Mon petit trou si discret mais taillé d’un tel héroïsme qu’il est capable de se transformer en un vaste cercle d’hospitalité” “Mon diamant noir intime et parfois vite pénétrable avec l’aide de ton lubrifiant” “Mon cul totalement inondé” “Mon petit orifice si ouvert parfois” …

Qui a envie de se voir raconter par son anus ?

On retiendra un passage qui peut choquer mais qui a le mérite de de lâcher prise sur le sujet des règles.

Ce passage lorsqu’il lui pratique un cuni alors qu’elle a ses règles

page 48

“Je t’aurais installé dans un fauteuil de la salle de spectacle à présent vide. J’aurais soulevé ta robe jusqu’à ton buste. Retiré ton collant et ta culotte en une seule prise. J’aurais bien écarté tes cuisses pour qu’elles prennent place, une à une, sur chacun des accoudoirs. J’aurais tiré lentement sur la ficelle de ton tampon tout rouge. J’aurais admiré la beauté de ta vulve dans son ensemble.
L’harmonie parfaite du mélange de ton sang et tes sécrétions. Après, avec calme, j’aurais respiré l’ensemble un bon moment pour mieux, quelques temps plus tard, en savourer le goût. Un goût sauvage corsé, virulent, presque animal.
Oh ma Joséphine. Si tu savais à quel point j’aime lorsque la femme que tu es se transforme en fauve menstruel et indomptable.”

Pas de doute c’était un amour passionnel et Nicolas Rey dévorait littéralement Joséphine.

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.