Rencontre - Seduction - Drague - Conseils

7 inconvénients et astuces pour mieux vivre avec une grosse poitrine

Mis à jour le

De nombreux articles de sites plus ou moins humoristiques font le tour des réseaux sociaux, nous parlent des avantages et des inconvénients d’avoir une grosse poitrine ou encore rien qu’aujourd’hui les choses qu’on ignore sur les seins.
Grâce à Jeanne 85F qui nous parlait de comment elle a réussi à trouver des soutiens-gorges pas cher, voici la suite de son témoignage avec son quotidien et quelques astuces lorsqu’on vit avec une grosse poitrine.

Ma poitrine m’empêche encore de faire certaines choses :

1 – Courir

par exemple : je n’ai pas encore trouvé le soutien-gorge de sport qui colle à ma poitrine.
En revanche, pas de souci pour les “gyms douces”.

2 – J’évite aussi les débardeurs

Je n’aime pas trop qu’on voie ma lingerie et encore moins quand la bretelle est très large, comme c’est souvent le cas des miens.

3 – J’évite le trop moulant au bureau, histoire qu’on me parle vraiment dans les yeux.

Mais bon, à mon grand âge (33 ans), le moulant, ce n’est plus très flatteur, de toute façon…. Mais je peux m’habiller « près du corps ».
J’évite juste l’effet « t-shirt collé» au corps, je trouve ça un peu vulgaire sur des seins qui en imposent. D’autant que j’ai pris un peu de ventre.

4 – Et puis j’ai dit adieu aux robes d’été à petites bretelles ;

Les soutifs sans bretelles sont vraiment désagréables à porter, surtout l’été quand il faut chaud. Le mien est à ma taille, mais du coup, il faut le serrer à mort pour qu’il soutienne quelque chose. Pas confortable.

5 – J’ai encore des difficultés à trouver des maillots de bain.

Ces temps ci, j’opte pour des une-pièce bien près du corps, c’est toujours mieux que le deux-pièces trop petit ou pas adapté.
Mais c’est pas simple à trouver, vu que je fais du 38 : pas facile d’en trouver un dans lequel mes seins rentrent.
Sinon, cet été j’ai trouvé chez H&M un bikini en 95D qui se nouait dans le dos, donc là, ça marche.

6 – J’ai aussi du mal à trouver des chemises :

Comme j’ai un petit dos, soit je dois opter pour une taille trop grande, soit ça ne ferme pas devant.
Quand j’en trouve qui ne “baillent” qu’un petit peu entre les boutons, je fais ajouter chez la retoucheuse un petit bouton pression entre les deux boutons classiques. Ca ne se voit pas, et ça évite de montrer son soutif toute la journée ou de risquer le “bouton qui saute en réunion”.

Pour les boutons qui baillent lire notre article sur notre scotch spécial boutonnière

Récemment, j’ai trouvé des chemises parfaites chez Gap : les “boyfriends”. Le look “j’ai piqué la chemise de mon mec”. Pour caser mes seins, c’est parfait. Sinon, je n’ai pas le souvenir de remarques désagréables sur mes seins. En général, les hommes adorent, les femmes m’envient…

Surtout celles qui n’ont pas conscience de ce que ça implique au niveau habillement ! Et aussi au niveau du confort. Les gros seins sont plus douloureux, m’a expliqué la gynéco.
Et c’est vrai que j’ai souvent mal, surtout pendant certaines périodes du cycle : ils sont tout tendus, on ne peut pas les toucher, je ne peux pas marcher sans soutif, je soutiens mes seins quand je vais du lit à la salle de bain… J’ai même reçu un traitement pour ces douleurs, une crème avec des hormones.

7 – Il m’arrive aussi d’avoir une petite plaque rouge entre les seins :

Des champignons dus à la transpiration quand je dors sur le côté ou que je fais du sport. Dans ce cas là, une petite crème adaptée matin et soir pendant une semaine et ça disparaît. Il paraît que c’est aussi dû au fait que je me lave trop souvent.
Oui mais bon, on est au XXIe siècle, hein !

J’ai pensé à la réduction mammaire, mais ma petite soeur, qui est médecin et qui souffre de sa lourde poitrine encore plus que moi, m’en a dissuadé.
Elle a assisté à une de ces opérations, il paraît que c’est bien dégueulasse. Et en plus, on récolte une belle cicatrice en T qui se voit bien. Rien à voir avec celles des augmentations mammaires. Donc j’y repenserai si vraiment ça me pose un problème de santé.  Pour le moment, je vis très bien avec ma poitrine.

Note des Bridgets : Si vous avez des conseils et autres astuces, n’hésitez pas à les partager en bas de cette article.

Comments (4)

  1. Merci pour ton témoignage, on se sent moins seules ! Il faut pas oublier que ça coûte cher aussi ! Du coup pour le sport ( gym, danse et run ) j’ai investi dans un bon soutien chez triumphe mais il faut penser à changer chaque année son soutif .

  2. Ah la la, le sport… C’est tout une histoire.
    Pour les sports “qui bougent” je mets un soutien-gorge triumph ou Zbra (niveau le plus fort) et un débardeur brassière intégrée, le tout sous ma tenue de sport. Arts martiaux, zumba, running… Et mon 90E se tient tranquille.

    Mark&Spencer a sorti une gamme de chemises double boutonnage pour éviter l’effet “bouton qui se barre en pleine réunion”.

  3. Salut, pour un maintien en béton pour courir, moi j’ai choisi Enell ;c’est loin d’être le plus sexy des soutifs mais il fait le boulot!et grâce à ça je peux courir sans problème http://www.enell.com/

  4. […] vous tiennent à la taille. L’option bretelles si vous les supportez (notamment sans gros seins) peut être un bon compromis avec la combinaison. Pensez à regarder du côté des sites de […]

Comment here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.