Sponser

La fidélité dans le couple, un principe en voie de disparition ?

Vivre à deux en couple, le quotidien
PUBLISHED: janvier 9, 2012

Dimanche soir, alors que deux jours auparavant, on discutait dans un bar du site de rencontres qui affiche ouvertement les relations infidèles en 4 par 3 dans tout Paris. On découvre l’article sur Le Point « Pourquoi les hommes ont besoin de tromper » qui nous rapporte plusieurs affirmations d’un sociologue américain comme « l’infidélité des hommes est inévitable et serait même essentielle pour « mieux gérer la relation officielle et son impact émotionnel ».

Si on en parle aujourd’hui c’est juste pour constater ce matracage, ce bourrage de crâne permanent des médias en faveur de la banalisation de l’infidélité.

Quand on réfléchit 5 min, on parle publiquement des infidélités de DSK.
Il y a quelques années, notre président fraîchement séparé de Cécilia qui l’a ouvertement trompée avec Richard Attias son actuel mari, se remarie assez vite avec Carla Bruni.

Et c’etait sans compter sur le dernier film français nommé tout simplement « Les infidèles » réalisé par Jean Dujardin, Gilles Lellouche et Emmanuelle Bercot.

Petit aperçu de la bande annonce.

 

2012 commençant, où en sommes-nous?

Y a t-il encore des hommes qui peuvent nous certifier croire vraiment à la fidélité? ou cela est tout simplement contre nature et utopique?
Alors ne serait-il pas hypocrite d’interdire la polygamie dans un pays où l’on vante constamment les vertus de l’infidélité?
Ou le plaisir de l’infidélité est justement dans le mensonge et la tromperie de l’autre ? Si votre partenaire acceptait vos aventures extraconjugales, est-ce que vous y trouveriez le même plaisir ?
Beaucoup d’interrogations, n’hesitez pas si vous en avez d’autres.

Profitez de l’anonymat pour nous donner votre point de vue dans les commentaires.

Dans le même sujet

6 commentaires sur “La fidélité dans le couple, un principe en voie de disparition ?

  1. lde dit :

    Mon avis
    Pour moi un couple c’est avant tout un choix de vie COMMUN qui rend chacun (d’ailleurs par forcement que 2 personnes) heureux de vivre eu sein de ce couple.

    Ca peut être une relation monogame, du polyamour, du libertinage…
    Qu’importe du moment que le contrat passé soit respecté et voulu par chacun.

    Pour ce qui est de ces 4 sur 3 – que l’on ne voit qu’à Paris je pense rien vu a Rouen – j’ai l’impression d’une espèce de « mode » du pseudo libertinage depuis quelques temps.

    Tromper, avoir des aventure devient « mode » 🙁 alors que l’on fait mal à l’autre

  2. Tonvoisin dit :

    Et oui Bridget, ça existe encore. Et à en croire les gens qui évoluent autour de moi, je ne pense pas que le mâle fidèle soit véritablement en voie de disparition. Il se raréfie, mais a encore de beaux jours devant lui.

    Cela dit, même avec les principes les plus solides et les convictions les plus sincères, peut-être que le pas peut-être franchi par n

  3. Liloo dit :

    Inévitable pour les deux ?
    Il me semble que les aventures extraconjugales sont inévitables (pour l’homme ET pour la femme) quand on écoute vraiment ses envies. Le piquant qui opère au début d’une relation s’émousse forcément avec le temps (pour des tonnes de bonnes raisons : habitude, enfants, budget, travail… bref, ce qui fait la vie).
    Mais c’est aussi pour céder la place à autre chose de plus profond, de plus rassurant. Mais le rassurant ne fait pas toujours vibrer.. Surtout quand on arrive à un âge où on sent qu’il ne nous reste que peu de très belles années devant nous, un âge où on s’assume mieux que plus jeune… On a envie de profiter, de se sentir porté par le désir brûlant.
    Alors vibrer dehors pour être encore plus heureux, plus équilibré et plus disponible dedans est peut-être une solution. Parce qu’après tout, si les choses se font dans la discrétion et le respect absolu, pourquoi choisir ?

  4. citronelle dit :

    et les maitresses
    ce qui m’interpelle c’est quand les hommes mariés cachent leur état à leur maitresse (qui elle est libre ), que pensent ils leur apporter ? Je les soupçonne de les choisir par pur égoisme : disponibilité en fonction de leur emploi du temps à eux et pas d’hôtel à payer . Et comment gèrent ils ses moments forts à elle ( fêtes, anniversaires , weekends,Noel etc) ses joies et surtout ses peines ? En ont ils conscience ? Je les mets bien au défi de m’expliquer ici comment ils s’y prennent ?Et pas de bla bla du style « je lui apporte un peu de tendresse qui n’est que fugitive »… Merci de vos réponses , messieurs .

  5. Douce dit :

    Evitable… quand on le veut.
    Et si notre véritable envie est d

  6. Madame dit :

    Vous ne parlez que de l’infidélité des hommes. Il y a aussi les femmes qui trompent leur mari, même si cela est moins fréquent.
    Vous parlez de « croire en la fidélité » : la fidélité est elle une croyance? Effectivement. Car il faut avoir une bonne dose de foi pour y croire, c’est un engagement digne d’un engagement monacal.
    Oui, la fidélité est contre nature, pour les hommes comme les femmes. Partagez-vous votre lit avec la même personne depuis 20 ans pour savoir ce que signifie l’usure du couple?
    « le plaisir de l’infidélité est justement dans le mensonge et la tromperie de l’autre » : pas du tout!
    Je vous conseille l’excellent blog http://lesfessesdelacremiere.wordpress.com/
    qui parle de couple libre et de polyamour. Jetez-y un oeil juste pour comprendre que l’infidélité peut être respectueuse du conjoint officiel.
    Et si un certain site de rencontre fait l’apologie de l’infidélité dans tout Paris, c’est qu’ils ont quelque chose à vendre, pas que c’est une chose banale et commune.
    A part ça, je profite de ce commentaire pour vous dire que j’aime bien votre site.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *