Sponser

Avis sur mon premier stérilet à 36 ans sans enfant

Vivre à deux en couple, le quotidien
Mis à jour: août 14, 2017
Elodie vient de poser son premier stérilet a 36 ans alors qu’elle n’a jamais eu d’enfant et elle nous partage son expérience:
Après avoir pris la pilule plus de 10 ans dont plusieurs arrêts suite à des périodes de célibat dont les 3 dernières années. (Quitte à devoir mettre le préservatif autant qu’il y ait des avantages).
Pour info, voici une brève énumération des effets secondaires que toutes les pilules contraceptives ont pu me procurer : Prise de poids, baisse de libido, sécheresse vaginale, boutons, perte de sensibilité sur le corps, et ça même avec la dernière (Cezarette) qui était censée empêcher les montées de cholestérol.
Oui chaque pilule me donnait aussi un cholestérol de personne âgée. Nous ne sommes pas toutes égales face à la contraception.
Alors faute d’avoir validé il y a longtemps le test des patchs contraceptifs et suite à une belle rencontre sérieuse, il fallait que j’opte pour un nouveau et sur moyen de contraception.
Parce qu’il faut l’avouer au bout de quelques mois quand on a fait le test tous les deux, qu’on n’a pas de IST, le préservatif ça va bien 5 minutes.
Après m’être énormément renseignée sur le sujet et surtout auprès de ma gynéco, j’ai opté pour le stérilet. Le stérilet hormonal (le Jaydess du groupe Bayer) et pas le cuivre, parce que mes règles sont naturellement abondantes et assez douloureuses. Le stérilet en cuivre a tendance à accélérer cela.

Mais une des principales raisons de cet article est : Mais pourquoi donc on ne me l’a jamais proposé avant ?

Parce que sa mauvaise réputation à la vie dure ! Non il y a une infime chance pour qu’il y ait des complications avec un stérilet et encore moins de devenir stérile comme ses débuts ont pu créer cette mauvaise image.
Encore de nombreux gynécologues en France ne le propose toujours pas aux femmes qui n’ont jamais eu d’enfant.
Lobby des laboratoires pharmaceutiques ? Des génycos inexpérimentés pour le poser à des utérus moins accessibles ?
J’ai eu la chance que ma gynécologue qui me suit depuis mon arrivée à Paris accepte sans problème de me poser un stérilet.

Les conditions pour poser le stérilet aux hormones :

– Avoir une relation sérieuse pour éviter toute infection qu’un nouveau partenaire pourrait me donner
– Faire un test de IST (prélèvement vaginal au laboratoire)
– Le poser les jours qui suivent la fin des règles. (pour être sure de pas le poser alors qu’on serait déjà enceinte)
– Ne pas vouloir un enfant dans l’immédiat (dans les mois, années qui viennent si je le souhaite je peux le retirer à tout moment lors d’un rdv gynécologique)
– Les 6 premiers soirs avant la pose : insérer avant de dormir dans le vagin des ovules désinfectantes pour accueillir le stérilet dans une zone saine.
– Prendre 2h avant le rdv un Spasfon pour détendre le col et avoir moins mal.

Est- ce que ça fait mal la pose d’un stérilet ?

Oui ça fait mal. C’est une douleur très aiguës dans le ventre. J’en ai eu deux brèves mais intense. Le moment où elle mesure l’emplacement pour bien le positionner et le moment où elle met le stérilet.
Elle fait un échographie pour vérifier qu’il est bien placé.
Et je repars avec un protège slip en plus pour les restes de bétadine appliqué à la pose et les éventuels pertes qui arriveront peut-être.
Je suis repartie un peu patraque. Le ventre malmené avec une envie de me poser allongé quelques heures.

Avis : Une semaine après la pose du stérilet

Depuis une semaine qu’a eu lieu la pose, je ressens de temps en temps des douleurs dans le ventre comme avant l »arrivée des règles.
Il parait qu’il faut un petit mois, un premier cycle de règles pour ne plus ressentir aucun effet secondaire.
Sinon rien à signaler, j’ai fait l’amour le lendemain et tout va bien.
Personnellement j’ai du mal à me dire que je ne vais plus tomber enceinte sans prendre une pilule ou mettre un préservatif.

Le prix total d’un stérilet : gratuit.

Mais surtout sans dépenser le moindre centime. Tout a été pris en charge par la sécurité sociale et ma mutuelle. De l’achat du stérilet au rdv de la pose chez mon gynécologue qui a couté 80€.
C’est assez magique.

0 centimes et deux brèves douleurs pour une belle liberté.
EDIT : Un mois plus tard de la pose.
Le jour où je devais avoir mes premières règles après la pose du stérilet, j’ai eu des petits saignements. Quelques jours après, il étaient un peu plus abondants mais rien avoir avec mes précédentes règles et cela va faire 10 jours que j’ai des très légères pertes brunes sans interruption.

Une fois le premier mois passé, je ne ressens plus rien. C’est comme si je n’avais rien fait, sauf que j’ai un contraceptif sans effet secondaire.

2 mois plus tard.

Des douleurs aigües plusieurs jours avant les règles.
Plus du tout de règles abondantes, juste des fins de règles brunes comme à la fin des règles classiques qui s’étale sur plus d’une semaine voir 10 jours.

4 mois plus tard

Quelques douleurs aiguës dans le mois, je prends un médicament anti-inflammation qui calme tout de suite.
Quelques pertes dans le mois mais à peine 4 jours.

Dans le même sujet

3 commentaires sur “Avis sur mon premier stérilet à 36 ans sans enfant

  1. Cilia dit :

    A SAVOIR : je voulais un stérilet hormonal, la gyneco m’a posé direct le stérilet de marque Mirena. J’ai eu mal pendant un bon moment (3-4 sem). Des douleurs qui ressemblent à celles des règles, parfois bcp plus intenses.
    Mon nouveau gyneco fut étonné de son choix car il en existe un autre plus petit et mieux adapté aux femmes nullipares (en précisant « elle exagère car vos douleurs ne m’étonnent pas et étaient dues au fait que l’utérus avait eu du mal à s’adapter à la taille de ce stérilet »). Je ne retrouve pas son nom (jaydess peut-être) , mais ne pas hésiter à en parler à votre gyneco !!

  2. Mica dit :

    J’ai un stérilet en cuivre depuis l’âge de 25 ans et n’ai jamais eu de problèmes (le 1er jour lors de la pose, j’ai eu mal et étais fatiguée mais c’était très supportable). Je suis bien contente d’avoir arrêté la pilule et ne regrette pas mon choix malgré les avis des personnes qui me déconseillaient d’en mettre un.

  3. Lela dit :

    « Avoir une relation sérieuse pour éviter toute infection qu’un nouveau partenaire pourrait me donner »

    Putain mais c’est nawak comme condition. Un sterilet c est pour éviter d avoir un chiard pas un ist et c’est beaucoup plus efficace pour ca qu une capote ou qu’une pilule. Donc ca vaut meme mieux que toutes les autres methodes de contracepttion si on veut passer d’un partenaire a l autre tranquillou. Et ensuite d ajouter une capote dont le but premier et d eviter les transmissions.
    La seule qyestion que ma medecin m avait posé. C’etait de savoir si moi ou mon partenaire souhaitait avoir un enfant prochainement. Parce oui pas besoin d aller chez un gyneco pour un diu.

    Les filles si vous voulez pas de marmots vous choissez une methode de contraception efficace et ensuite vous vous protegez des maladie s du cul. Et les 2 methodes sont rarement incompatibles

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *