Idée vacances culturelles en solo : le séjour linguistique

Soirées, voyages, rencontres
PUBLISHED: mai 5, 2014

Parmi les possibilités de vacances à faire lorsqu’on est seul, l’année dernière j’avais testé pour la première fois l’UCPA et j’en étais revenue très satisfaite.
Mais ce qu’il ressortait beaucoup dans les remarques c’était le côté sportif des séjours qui n’est pas idéal pour les plus intellectuels d’entre vous même si il existe des séjours libres.

Alors voici un autre bon plan pour voyager seul(e) à l’étranger que je teste pour la seconde fois cet été : le séjour linguistique.

Tout d’abord, je confirme les séjours linguistiques ne sont pas réservés aux ados ou jeunes adultes mais aussi aux trentenaires et plus.
Le bon plan c’est qu’il vous permet d’apprendre une langue en immersion totale tout en visitant le pays et ses coutumes pendant les week-end et jours fériés (selon les pays comme les Etats-Unis vos après-midi aussi car au delà de 20H par semaine vous êtes considérés comme étudiant et il faut un Visa étudiant et non pas tourisme).

Les prix ne sont pas très excessifs et souvent au même prix si ce n’est plus avantageux que les prix de cours de langues étrangères en France.

extrait de Bridget Jones 2 pendant le cours d’anglais en Australie

Pour info, vous pouvez utiliser vos DIF (Droit Individuel à la formation) pour vous aidez à financer les cours.

Ensuite vous choisissez un hébergement : 

– seul en résidence universitaire
– soit en famille d’accueil que l’organisme ESL- Séjours linguistiques vous aide à trouver (sur leur page facebook vous trouverez parfois des promos et de nombreux témoignages). 

J’ai eu la chance l’année dernière lorsque j’étais dans l’Est de Australie à Brisbane de me retrouver pendant un mois chez une maman divorcée super sympa avec qui j’ai partagé after-work, sorties au restaurant mais aussi un week-end à Fraser Island.

Phrase tellement vraie sur la commode de ma chambre australienne

Le concept de la famille d’accueil est selon moi au top pour l’immersion complète dans le pays mais aussi pour avoir dés votre arrivée les conseils pratiques pour vivre sur place (choix des abonnements de transports, bonnes adresses, conseils pour les excursions ou encore si on tombe malade savoir à qui s’adresser).

Si vous préférez tout de même votre indépendance vous avez aussi la possibilité de trouver votre hébergement par vos propres moyens mais pour avoir comparé les prix proposés par l’organisme sont la plupart du temps plus avantageux.

ESL – Séjours Linguistiques vous guide, vous conseille et au moindre problème répond à vos questions.

Il vous propose même une mutuelle adapté pendant la durée de votre déplacement.

Vous pouvez faire des simulations de devis en ligne sur le site (trouver votre pays, ville, puis choisissez une école et vous pourrez faire votre devis en ligne). Une fois que vous avez trouvé votre bonheur, il ne vous reste plus qu’à acheter votre billet d’avion.

Les demandes des plus de 30 ans étant de plus en plus importantes, dans certaines grandes villes comme New York où je vais 3 mois cette année (quand je vous dis que j’y ai pris goût), il existe des organismes de formation où la moyenne d’âge des élèves est de 29 ans.

J’ai fait de très belles rencontres parmi les élèves venant de tout pays dont entre autres une chinoise, un japonais, une italienne. C’est un petit peu mon erasmus tardif que je n’ai pas eu le temps, l’occasion et les moyens de faire pendant mes études.

Epave d’un bateau abandonné sur l’île de Fraser Island

Enjoy your trip et n’hésitez pas si vous avez des questions je me ferai un plaisir d’y répondre.

Pour plus d’infos, consulter www.esl.fr

Dans le même sujet

1 commentaire sur “Idée vacances culturelles en solo : le séjour linguistique

  1. Christine dit :

    Merci pour ton retour d’expérience ! Ma fille est encore jeune pour partir à l’aventure toute seule à l’étranger mais elle a quand même pu partir pour progresser en anglais. Elle n’a pas regretté ses 2 semaines sur un campus anglais, non seulement elle a progressé mais elle a aussi pu se faire une amie avec qui elle est restée en contact.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *