Sponser

Comment quitter sa copine ou son copain sans lui faire de mal

Rupture amoureuse, séparation, conseils
PUBLISHED: septembre 9, 2017

Voilà un sujet qu’on avait déjà plus ou moins abordé dans Comment bien quitter l’autre mais visiblement cet article n’est pas celui qui ressort quand vous cherchez des conseils alors on a décidé d’en faire un deuxième un peu plus concret suite aux expériences vécues ces derniers mois entre les amis qui ont quitté et ceux qui se sont fait quitter. Comment quitter sa copine ou son copain en douceur.

1. Quitter quelqu’un cela fera forcément mal

C’est pas la peine de croire qu’il y a des ruptures qui font du bien. Rien que le mot en lui même fait mal mais bonne nouvelle vous pouvez véritablement limiter la casse.
Car comme le disait récemment un spécialiste dans une interview « on peut éviter de faire de l’autre un grand brûlé de l’amour » et qu’il n’y croit plus jamais ou pour longtemps.

2. Comment limiter la douleur

Eviter la rupture brutale sans prévenir.

Vous avez toujours eu du mal à communiquer et encore plus quand il s’agit de sentiment ? Et bien cette fois faites vous violence par respect pour cette personne qui a partagé votre vie même si il s’agit de quelques semaines ou mois.
Parfois quelques mois peuvent être beaucoup plus intenses que plusieurs années qui se sont effritées.

Dés que vous envisagez de la quitter, voir même si possible dés que vous avez des doutes : Parlez en avec elle !

Dites lui ce que vous lui reprocher, ce qui ne va pas. Ne pensez pas à sa place. Vous trouverez peut-être une solution qui sait. Mais surtout ne faites pas comme si de rien était.
Et même si vous ne souhaitez pas qu’elle trouve de solution parce que vous ne l’aimez plus ou parce que vous avez d’autres plans au moins elle aura senti quelques chose venir le jour où vous aurez pris la décision de partir.

Vous n’arrivez définitivement pas à lui parler (un conseil il serait préférable de consulter car le problème sera récurrent et problématique dans toutes vos prochaines relations) alors au minimum, montrez lui des signes.

Arrêter de faire comme si de rien était, d’être la femme ou l’homme le plus amoureux de la terre avec des sms spontanés et mignons, des câlins à répétition, des intentions au quotidien pour finalement la quitter 2 jours après.
Par exemple appelez là moins, rendez vous moins disponible. Commencer à lui montrer votre absence qu’elle va inévitablement subir après la séparation. Ne faites pas comme si de rien était. Arrêtez de dire oui à tout ce qu’elle vous propose.

Lors d’une rupture, il n’y a rien de pire que de ne rien voir venir, de tomber de très haut pour ensuite perdre confiance envers les autres. Chose vécue.

Dites lui ce qui ne va pas, ce qui vous dérange. Peut-être même que vous pourriez en discuter, trouver une solution et ne pas atteindre le point de non retour (tout de suite) ?
Après tout vous avez sûrement avant tout au delà de cette amour disparue une forme d’amitié avec cette personne et plus vous lui ferez du mal moins il y a de chances qu’elle vous pardonne et qu’elle est envie de vous revoir. C’est à dire que vous prenez le risque qu’elle sorte définitivement de votre vie !

On évite évidemment de faire le mort, de la ghoster comme c’est très à la mode. On prend son courage et on lui annonce en face dans la mesure du possible (oui on peut et doit faire les 1h de transport pour lui annoncer même si on travaille dans 5h l’histoire mérite au moins ça). Juste un appel, un sms, un mail après plusieurs semaines passées avec l’autre, c’est lâche et irrespectueux.

Vous avez le droit de ne plus aimer une personne

Mais plus tôt vous la quitterez, plus tôt vous limiterez les dégâts car chaque mois, chaque petite chose peuvent être un signe d’engagement et de désillusion pour celui qui va être quitté mais qui ne s’y attend pas le moindre du monde car cette personne vous aime chaque jour un peu plus.

La douleur est d’autant plus violente si on doit remettre en question chaque jour de la relation comme des faux semblants. Un long travail lui sera nécessaire pour refaire confiance à quelqu’un d’autre. Evitez lui cela à défaut de la douleur de vous perdre.

Dans le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *