Sponser

Couchsurfing, un baisodrome international sans bouger de chez toi ?

Rencontres virtuelles
PUBLISHED: janvier 16, 2012

Cela fait déjà quelques années que l’on entend parler dans les médias (télé, presse…) du couchsurfing. Un concept très sympa qui permet de dépanner gratuitement des gens de passages près de chez vous qui ne savent pas où dormir. 
Hôtels complets ou trop coûteux ? Des âmes généreuses proposent gratuitement de vous héberger chez eux. Au mieux, vous vous retrouvez dans une chambre d’ami, sur un canapé, au pire avec votre sac de couchage par terre mais éventuellement dans le lit de votre hôte.

 Certes le service est une ingénieuse idée, et cet article n’a pas pour objectif de le denigrer.

Il est juste là pour vous parler d’une des dérives (si on peut appeler cela comme ça) de ce service.

Parce qu’au delà des belles rencontres avec des nationalités du monde entier, mais aussi de superbes amitiés qu’ils peuvent se créer avec votre « couchsurfeur » appelé plus couramment « surfeur », vous pouvez aussi permettre à certains hébergeurs (et hebergeuses) rusés de généreusement agrémenter leur tableau de chasses de nationalités diverses et variées.

En effet, pour certains donjuans, mieux que les astuces d’un bon vieux guide de séduction « Comment l’amenez dans votre lit ? » le couchsurfing vous assure qu’elle passera la nuit chez vous.
Il ne restera plus qu’à la convaincre avec votre french seduction de se glisser sous votre couette.

C’est ainsi que certains voyageurs joignent l’utile à l’agréable.

En plus de découvrir une nouvelle ville sans payer l’hébergement, ils en profitent même pour goûter l’habitant.

Le hic comme sur les sites de rencontres, c’est que souvent les photos sont trompeuses, parfois le feeling n’est pas vraiment là. Alors quand l’hôte s’est engagé pour plusieurs jours, tout cela peut s’avérer complexe à gérer.

Précisions : On est bien d’accord que vous avez plus de possibilité de voir débarquer une jolie petite brune brésilienne dans votre appart avec vue sur la Tour Effeil que dans votre grande ferme de campagne dans la Creuse avec vu sur de vastes prairies. Mais ça c’est parce qu’elles ne savent pas que l’amour est dans le pré ou alors peut-etre tout simplement qu’elle ne le recherche pas.

Le site du Couchsurfing permet aussi de trouver des personnes curieuses de rencontrer diverses nationalités en proposant simplement d’aller boire un verre ou partager un repas.

Si vous ne souhaitez pas être confronté(e) aux avances de votre hôte, il vous suffit de prendre une personne du même sexe que vous (quoique 😉 ) et de bien regarder les évaluations de ses précédents couchsurfeurs ainsi que ses recommandations qui devraient vous aiguiller sur ses réelles intentions.

{swfremote}http://www.youtube.com/v/g3BpLUMbzfA?version=3&hl=fr_FR{/swfremote}

Bon voyage !

Dans le même sujet

20 commentaires sur “Couchsurfing, un baisodrome international sans bouger de chez toi ?

  1. Juliachou dit :

    mouais
    Sur plus de 60 couch surfé ou surfeur hébergé, je n’ai jamais fini dans le lit d’un couchsurfeur.
    Enfin pour etre plus exacte, 2 fois, mais ce n’était pas via une couchrequest, je m’explique :
    CS (couchsurfing, pas cybersex) brasse pas mal de soirées et autres évenements.
    Lors de soirée CS, j’ai rencontré un garcon, et finalement, il a décidé de m’héberger et ça a déboucher sur quelques chose. C’est arrivé 2 fois en 4 ans.
    Ca se voit les mecs qui sont la pour pécho, dans les commentaires, dans les photos (les mecs torses nus, muscles bandés sur leur photo de profile je les vois jamais).
    En plus il me semble qu’il n’y a quasiment jamais eu d’histoire de viol sur Couchsurfing, donc si les 2 protagonistes sont d’accord, pourquoi appeler ça une « dérive » ?

  2. Bridget dit :

    Merci pour ton commentaire Juliachou.
    Le mot dérive de par sa definition veut dire « fait de s’écarter d’un cadre établi ».

    Le but premier du couchsurfing n’est pas de pécho mais pourtant certains en profitent.
    Il n’y a rien de négatif dans ce terme.

    Comme dit dans l’article c’est juste pour parler de cet aspect du service et heureusement que ce n’est pas la majorité ! 😉

  3. juliachou dit :

    roots
    après reflexion, une des raisons aussi qui fait que j’ai pas trop pécho sur CS, c’est que les gens y sont souvent roots/babacool et moi je préfère les garçons bien propre sur eux, du genre cadre dynamique 🙂

    1. Alain95 dit :

      Bof les journalistes
      Le couchsurfing n’est pas réservé aux personnes en quête de rencontres. Cela peut exister mais moi par exemple c’est ma famille qui voyage et qui héberge qui a son profil. C’est un outil merveilleux de possibilités d’hébergement et de rencontre en toute amitié. Il existe sûrement des profiteurs, mais cela doit être marginal. Ce que je trouve dommage de votre part c’est de na pas aller plus loin dans votre recherche avant d’écrire votre article

  4. Bridget dit :

    Il n’est pas dit dans l’article que c’est une majorité des utilisateurs, et que nous cautionnons ce type de pratique.

    Mais pour côtoyer un bon nombre de personnes qui utilisent le couchsurfing et en font régulièrement des conquêtes, nous parlons en connaissance de cause.

    Vous ne pouvez pas dénigrer que forcément il peut y avoir des rapprochements lorsqu’une jolie jeune fille vient dormir chez un charmant jeune homme?
    Et quand bien même cela arrive, il n’y a rien de grave en soi?

  5. Sage Po dit :

    Honteux !
    Cet article, et en particulier le titre, est honteux !
    Le site CouchSurfing n’est pas un site de rencontre sentimentale ou pour avoir des aventures ! C’est bien précisé lorsqu’on s’inscrit: « CS is not a dating site ».
    Donc pour ceux qui ont la « quéquette » baladeuse, merci d’abstenir et de ne pas tenir compte de cet article lamentable.

    J’en connais, justement, qui ont eu des ennuis car ils ne pouvaient pas se tenir …

  6. Gab36 dit :

    Il n’y a rien de grave en soir, je suis d’accord, mais Sage Po ne parlait pas de ça, il disait – et j’approuve totalement – que l’article et surtout le titre sont honteux, pour l’article, honteux est peut-être un peu fort selon moi, mais le titre, je trouve que c’est un scandale!

    « COUCHSURFING, UN BAISODROME INTERNATIONAL SANS BOUGER DE CHEZ TOI ? » C’est tout juste digne du canard enchaîné, et encore…

    Et pour finir, je poserais une petite question. Prenant comme base « A quoi sert les Bridgets? », et votre réponse étant : « C’est avant tout une réponse à un problème, qui touche notre société, essayer tant bien que mal de vivre en couple ! », ma question est : le rapport avec ce problème qui touche notre société : « essayer tant bien que mal de vivre en couple »?

  7. Bridget dit :

    Le but d’un titre est aussi d’être accrocheur, de donner envie de lire l’article et encore mieux de faire réagir. Ce qui est le cas.

    Le titre n’affirme pas mais pose la question.

    Concernant le « A quoi sert les bridgets » c’est une communauté de références sur les relations homme/femme, avec des conseils pour bien vivre en couple mais aussi rencontrer qui sait peut-être l’amour et finir en couple?

    Et nous sommes certaines que des couples se sont formés grâce au Couchsurfing. C’est d’ailleurs un moyen comme un autre de faire des rencontres.

    Nous avions tout simplement envie de le partager à ceux qui ne connaissaient pas ce service.

  8. faou dit :

    mouais
    je trouve ton article un peu limite. Le fond est totalement vrai, je n’ai rien à redire.

    – Je trouve néanmoins ton titre, plus polémique que accrocheur, mais c’est probablement l’effet recherché je crois.

    – l’article est pauvre, 433 mots pour ne quasiment rien dire. Tu savais qu’il est plus facile de « pécho » en allant dans les meetings, que en hébergeant ?

    – Depuis quand site de rencontres est synonyme de baisodrome ? meeting c’est un baisodrome ? ovs c’est un baisodrome ?

    Bref encore un article qui veut faire beaucoup de bruit pour rien !

  9. Sage Po dit :

    Mais je crois que tu fais une erreur de vocabulaire, et donc tu mélanges tout Bridget:

    BAISER: avoir un rapport sexuel autre que dans le sentimentale
    Et là, tu parles de faire des rencontres et former des couples … Alors le terme « BAISODROME » est inapproprié. Tu devrais à tout prix changer le titre de l’article.
    Car là, tu ne vas pas non plus attiré des personnes cherchant l’âme soeur, mais aussi des « prédateurs sexuels », cible sur lequel on se passerait bien de faire la pub de notre réseau.

  10. Badoumba dit :

    Oulah!
    C’est drôle quand même l’art d’être outré pour un rien.. Bridget ne fais pas là une généralité mais plutôt relève une chose existante et surtout rigolote.. Rien de plus, pourquoi se voiler la face?

    Et pour le terme « baiser ». Ben quoi, ça vous arrive pas? Perso je suis en couple depuis 7 ans alors qu’au départ mon mec était mon pote de baise. Et je peux te dire qu’aujourd’hui encore ça nous arrive de BAISER comme de gros cochons! (malgré tout l’amour que l’on se porte) Bien à vous!

  11. Billy dit :

    @ Badoumba: sympa de connaître tes pratiques sexuels avec ton mec, mais là n’est pas le sujet.

    As-tu aussi pensé à tous les individus détraqués que ça pourrait attiré vers le réseau CS et toutes les conséquences néfastes que ça pourrait engendrer par un tel article ?

  12. Bridget dit :

    Les détraqués n’ont pas attendu que les gens parlent de leurs effets néfastes pour envahir les autres réseaux sociaux comme Myspace, Facebook ou encore les sites de rencontre.
    Les personnes utilisant le couchsurfing sont censés être majeur.

    Et au contraire, l’article leur rappellent qu’on n’est jamais assez trop prudent(e).

  13. Sage Po dit :

    @ Bridget: je pense que ce que voulais dire Billy en parlant de « détraqué » c’est des possibles viols et autre crime et non pas forcément la pédophilie (vu qu’il faut être majeur pour être CSeur).

    On est bien d’accord que le risque 0 n’existe pas. Mais un titre d’article comme tu le proposes ne contribue en aucun cas à le minimiser …

  14. Bridget dit :

    Il incite certaines personnes peut être un peu naïve (pour en avoir rencontré) de cette éventualité du couchsurfing.

    On ne vit pas dans un monde de bisounours et il est parfois bon de le rappeler.

    1. Billy dit :

      @ Bridget:
      « On ne vit pas dans un monde de bisounours et il est parfois bon de le rappeler. »

      Oui, en effet. Donc pourquoi as tu choisi un titre pareil pour ton article si ce n’est que pour attirer ceux qui ne le sont pas …

      MERCI DONC DE CHANGER LE TITRE DE TON ARTICLE !!!!

  15. pedrolucas du quebec dit :

    J’ai adoré votre article
    Cela fait drôle de voir des commentaires de gens que je me doute de la personne derrière. Même le mec qui parle vers 30 sec me dit un truc….

  16. nullisimme dit :

    NUL !!!!
    Ouais il est tout pourrit ce site
    des conseils pour les célibataires, quelles est la meilleure voiture pour faire l’amour ?? des sex toys a gagner, la fidélité est t’elle en voie de disparition ??? bientôt nous verrons pourquoi les canards ont deux pattes ?? pourquoi le ciel est bleu ??? on touche souvent le fond encore une preuve avec cette article !!! et tout ça est écris par une nana de province incapable de se caser ou avec des mecs 10 plus jeunes qu’elle et qui nous prodigue tous ces bons conseils changez d’url pour des conseils sur le célibat !!!

  17. Un peu de vrai dit :

    plus ou moins vrai
    [b]Je suis un garçon et j’ai surfé ou reçu 50 personnes environ, dont 30 filles et il s’est passé quelque chose avec une dizaine. Donc je ne peux pas dire que l’article est totalement faux. Pour autant, ceux qui utilisent couchsurfing dans ce seul objectif ne peuvent pas durer sur couchsurfing, soit car c’est trop visible donc ils ne reçoivent aucune fille mais surtout car ils se rendent compte que ça peut marcher une fois de temps en temps mais qu’entre temps il faut être un bon couchsurfer (recevoir du monde et des hommes aussi! être aimable et sociable naturellement etc…)et sur ça on ne peut pas mentir.

    Cependant si la personne respecte ces règles, il se peut que quelque chose se passe. Et c’est tout naturel, car + de relation sociale = plus de probabilité de rencontrer quelqu’un que ce soit un trés bon ami, ou +!

    La plupart des commentaires ironiques sur le couchfucking proviennent en général d’amis jaloux de voir de belles filles du monde entier passer chez leur pote! 😉 (je crois que c’est le cas de l’auteur ahah).

    Et pour terminer, couchsurfing permet avant tout de rencontrer des gens merveilleux.[/b]

  18. laurie Slawa dit :

    c’est ma deuxième expérience en couchsurfing et malheureusement l’article s’avère bien réél. J’ai été contacté par un homme pour une relation sexuelle. quand j’ai laissé un commentaire pour les autres internautes concernant son attitude, il m’en a laissé un à son tour disant que j’étais une prostituée, que je lui avais proposé une passe, et en plus que j’étais raciste. Le fait est que les administrateurs de Couchsurfing ne garantissent pas la sécurité, et ne vérifient pas le sérieux des intentions des personnes. Je me suis retirée de ce site douteux et félicite la personne qui a écrit cet article.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *