Sponser

L’érotomanie, syndrome de Clérambault, l’amour fantasmé

Rencontre - Seduction - Drague - Conseils
Mis à jour: août 11, 2017

Vous en avez peut-être déjà croisé de ces personnes qui vous aiment et qui sont persuadées que cet amour est réciproque, c’est-à-dire qu’elles pensent que vous aussi vous êtes raide dingue amoureux d’elles.

Rien à voir avec le syndrome du cœur d’artichaut qui lui tombe facilement amoureux mais qui ne croit pas que ce soit réciproque.
L’érotomanie, ou syndrome de Clérambault, est un trouble délirant reconnu par les psychiatres.

Cette maladie toucherait essentiellement les femmes

La malade, appelée érotomane, prend pour cible généralement un homme dont le statut social est plus élevé :
Acteur ou homme de spectacle, professeur, avocat, médecin, artiste, écrivain, politique, présentateur télé, parfois prêtre.

L’érotomane est d’abord persuadée que c’est l’autre qui l’aime en secret, qui le premier a fait des avances.

  • Mais qu’il n’ose pas
  • Ou ne peut pas se déclarer
  • Ou encore qu’il fait tout pour dissimuler son amour.

 

L’érotomane cherche à entrer en contact avec son objet, persuadée que c’est lui qui le souhaite.

  • Elle lui téléphone, lui envoie des e-mails ou des SMS à toute heure de la nuit
  • Le suit,
  • S’immisce peu à peu dans sa vie en se rendant à son domicile et en tentant de pénétrer son intimité ;
  • Elle l’attend des heures dans les escaliers, essaie d’entrer dans son domicile.
  • Lui écrit constamment des lettres,
  • S’approprie ses amis, sans que l’objet de cet amour délirant ne s’en doute.

 

Tous actes venant de l’autre sont pour elle des signes.

L’érotomane n’est pas un obsédé sexuel. Il s’agit en fait d’un grand amoureux, un rêveur, qui organise la réalité autour de sa vérité à lui.

Toutes paroles, gestes, actes de l’autre sont une source de cette paranoïa amoureuse (ex « il m’a tenu la porte, fait un sourire ou achète les même légumes que moi, cela veut dire qu’il m’envoie un signe »).
Il s’en rendra malade, que ce soit psychologiquement ou physiquement.
Sa vision de la réalité et de son environnement, se déforme et empire ;
Le malade ne mange plus, sa source de vitalité ne provient que de l’objet dont il est épris, plus rien d’autre n’a d’importance (possibilité de perte de contacts avec ses amis et sa famille)
et il peut rester des heures (voire des jours) à attendre un appel, un signe ou à passer ses journées à suivre, observer et harceler l’objet de son désir.

L’érotomanie est une grave maladie mentale avec un trait de caractère durable : elle peut durer des années, et même toute une vie.

Les psychiatres distinguent 3 phases dans cet état définit comme passionnel (c’est le shéma de toutes les passions):

* La phase d’espoir : la plus longue, où le malade espère que l’être aimé va se déclarer ouvertement ; la plupart du temps, l’érotomane reste fixé, névrotiquement, à cette phase.
* La phase de dépit : le malade tombe le plus souvent dans la dépression ; il est agressif, voire suicidaire.
* la phase de rancune : l’agressivité se tourne vers la personne aimée et peut mener au meurtre.

Que faire si on est victime d’un érotomane ?

Prenez rendez-vous avec lui et venez accompagné d’une tierce personne.
Lors de cette petite réunion, expliquez-lui clairement que vous n’avez pas de sentiments à son égard et que vous voulez qu’il arrête de vous harceler.
S’il continue, il s’agira de lui imposer des limites, envisagez une suite légale par un dépôt de plainte auprès de la police afin d’obtenir un périmètre de sécurité (interdiction d’approcher à moins de x mètres, par exemple).
Enfin, orientez-le vers un psychiatre qui pourra à l’aider à être moins émotionnel et plus “ corporel ”, c’est-à-dire à l’écoute de son propre corps.

Ci dessous la bande annonce du film Anna M sorti en 2007 de Michel spinosa avec Isabelle Carré représente bien cette maladie

 

D’autres films ont traité le sujet comme « A la folie, pas du tout » avec Audrey Tautou (particulièrement saisissante dans ce film) en 2002


A LA FOLIE… PAS DU TOUT – Bande-annonce VF par CoteCine et Liaison Fatales avec Glenn Close et Mickaël Douglas en 1988.

Dans le même sujet

8 commentaires sur “L’érotomanie, syndrome de Clérambault, l’amour fantasmé

  1. mag6911 dit :

    je vis la mème chose!
    je vis la mème chise avec une jeune fille qui nous harcèle car elle est amoureuse de mon conjont.

    1. paulsanf dit :

      Bonjour,
      Je m’appelle Paul Sanfourche et je suis journaliste pour M6 à l’émission 66 minutes. Je fais un reportage sur le harcèlement privé, appelé également stalking. J’aimerais savoir si la nature des troubles que vous avez subis et s’ils continuent à l’heure actuelle.
      Merci d’avance de votre réponse, cordialement;

    2. paulsanf dit :

      témoignage
      Bonjour,
      Je m’appelle Paul Sanfourche et je suis journaliste pour M6 à l’émission 66 minutes. Je fais un reportage sur le harcèlement privé, appelé également stalking. J’aimerais savoir si la nature des troubles que vous avez subis et s’ils continuent à l’heure actuelle.
      Merci d’avance de votre réponse, cordialement;

  2. ELSE dit :

    On ne badine pas avec l’amour
    Je me rends compte que je subis cela de la part d’une étudiante mais elle se comporte de cette façon avec plusieurs personnes à la fois donc on ne peut pas dire que cela corresponde avec la description sur le site. cette fille me bombarde d’E-mails. Elle a déjà eu deux procès et elle n’est plus la bienvenue à la fac elle a harcelé une collègue.

    Par contre dans une relation amoureuse on peut avoir ce genre de comportement de façon épisodique, lors des crises d’un couple pendant lesquelles les sentiments ne sont plus partagés au même degré et où l’un des deux veut se désengager, marquer une pause alors que l’autre veut poursuivre la relation; dans ce cas, il peut y avoir dérapage.

    Les histoires sentimentales ne sont pas simples et peut-être les dérives pourraient-elles être évitées si on était moins léger en amour : parfois on ne se doute pas qu’une amourette peut se transformer en passion et on croit pouvoir jouer avec le coeur des autres.

    Quelqu’un à qui on a menti, et qui « s’accroche » n’est pas un érotomane. C’est un coeur blessé.

  3. Eroin3 dit :

    Erotomanie ?
    Voici mon témoignage…
    Au début [b]E[/b]. travaille dans la même entreprise que mon copain[b] J[/b]. Il mangeait ensemble avec d’autre collègue parlais en toute amitiés.
    Un jour J. l’a ajouté sur facebook, pensant que ce n’était qu’une simple collègue.
    Depuis ce jours E. m’insulte, m’envoie des messages tout les jours avec des menaces de mort, comme quoi elle veut mon copain et qu’elle l’aura.
    Celle-ci par la suite, lui toucher la jambe au travaille. Et essayer de l’attirer. Elle a apres essayé de le faire virer en disant qu’il la harceler, l’avait pousser dans les toilettes…
    Celle-ci me disait tout les soirs ce qu’elle faisait. Tout en me harcelant, me disant qu’elle allait me creuver. Travaillant pour un opérateur téléphonique nous avons découvert qu’elle lisait tout les textos que je recevais. Ainsi nous avons réussi à la faire virée de son travail…
    E. continue d’envoyer plein de message a J. avec des déclarations d’amour, l’apel jusqu’a 40fois dans une nuit.
    Desormais, elle va jusqu’a dormir au pied de sa porte dans un couloir. Il a changer de numéro, et elle continue de l’appeler sur le nouveau numéro.
    Menace de me tué si je lui laisse pas mon copain… On ne sait plus quoi faire et celà dur depuis 2 mois…
    J. à déjà porter plainte pour harcelement…

  4. rodrigues dit :

    J’ai pour ma part un témoignage à apporter qui me replonge dans le passé, je sortais avec un homme de 13 ans mon ainé, quand nous avions décidés d’entrevoir une relation ensemble, il venait de quitter une femme, un peu plus vieille que lui, au début tout se passait dans le meilleur des mondes et quelques mois plus tard, je ne savais pas encore mais celle-ci à commencer a faire irruption dans ma vie, chez moi et l’appelait sans cesse en menaçant de se suiçider, j’ai vecu un cauchemar, notre relation est devenue insupportable, je ne savais que faire, coup de tel à n’inporte quelle heure, comme si je n’existait pas ect ect, mon ami me disait avoir pitié d’elle et ne pouvait se résoudre à ne pas l’aider et cela à fini par nous détruire, il a de nouveau coucher avec elle et elle me l’a fait savoir en se ventant de me l’avoir repris, par la suite nous nous sommes quittés mais elle à continuer a l’harceler, il n’arrive pas à refaire sa vie, ces gens la sont malades et méchant, si cela doit vous arrivez, il faut fuir avant de sombrer dans la dépression, pour ma part, j’avis à ce moment la, perdu dix kilos! pourtant je n’était pas épaisse!

  5. Lizzie dit :

    Bonjour,

    Je m’appelle Lizzie et je suis complètement obsédée par un chanteur. Je pense tout le temps à lui, je rêve de lui, et le pire, c’est que je me fais du mal pour lui. Physiquement et mentalement.

    Le truc, c’est que je crois pas être érotomane, parce que certains symptomes, je ne les ai pas. Je sais très bien qu’il est pas amoureux de moi, parce qu’il me connaît pas, vu que je suis qu’une fan dans la foule, un peu trop larmoyante. Je l’ai déjà vu embrasser une autre fille, et j’en ai pas été jalouse, parce que je savais très bien que c’était pour son clip.

    Mais sinon, je suis folle de lui. Je perçois tout ce qu’il fait comme des signes pour moi, je l’idéalise, malgré tout ce qui peut faire. Un jour, je me suis dit qu’il pourrait tuer toute ma famille que je lui en voudrais pas et que je l’aimerais toujours autant.
    Je l’ai pas cherché, en plus.

    C’était y a deux ans, je suis allé à son concert en France, tranquillement et quand je l’ai vu en vrai, j’en ai été malade. Je me suis évanoui sous la violence du choc. Du coup de foudre.

    Ca fout ma vie en l’air, j’en fais des crises de panique, je pleure tout le temps, il m’obsède et j’ai déjà échauffaudé des plans pour l’approcher personnellement. Mais j’ai pas l’intention de lui faire du mal, même s’il me rejettait.

    Il m’a déjà montré des signes, des vrais, mais pas d’amour. D’intêret, je dirais. Je sais que tout ce que j’ai à faire, c’est aller vivre dans son pays, dans sa ville, je connais son adresse personnelle parce que j’ai passé des mois entiers à la chercher sur internet en relisant des interviews et en regardant des vidéos.

    Mais je suis pas malade, parce que je m’en rend compte. Mais s’il me rejettait clairement, je lui ferais pas de mal. Mais je peux pas vivre sans lui. J’en aurais une crise cardiaque, et si elle ne vient pas, et ben je me tuerais, parce que m’imaginer sans lui, je peux tout simplement pas.

    Je l’aime tellement. Même avec ses défauts. Je les vois très bien, il est un peu trop arrogant et superficiel, desfois, alors que j’aime pas la superficialité, il se drogue des fois pour faire le caïd, il est super super super lunatique ( comme moi ) et il est stressant par moments. Mais je le vénère quand même et je sais que notre destin, c’est d’être ensemble. Il le comprendra. Et si il le comprend pas, et ben je lui écrirai une lettre pour lui dire que je lui en veux pas, que c’est pas de sa faute, et qu’il a pas à avoir ma mort sur la conscience, et je me tuerais.

    Je sais pas c’est quoi mon problème, en fait. Parce que je sais que j’en ai un.

    Mais il m’a déjà montré des choses. Des choses qui quand j’y repense, me font me liquéfier d’amour sur place. Je sais que c’était de la sympathie de sa part, il peut être adorable avec ses fans, mais y avait vraiment quelque chose dans ses yeux. Il était intrigué.

    Je vous explique. Il a fait une séance de dédicaces à paris un jour, et je lui avais fait des cartes postales où j’avais écrit des mots gentils, notamment que s’il avait un rêve dans la vie, je me plierais en quatre pour le réaliser et que de toute façon, il se réalisera parce qu’il le mérite. Il a souri en lisant ces mots, je sais que ça l’a touché, mais pas de quoi en faire tout un plat.

    Le truc, c’est qu’après, je suis resté devant pour le regarder, y avait sa musique qui passait en fond, et je chantais dans le vide, en le regardant même pas. Ma copine m’a foutu un coup de coude, l’a designé et je l’ai cramé, lui, en train de me regarder d’un air super intrigué, puis mes cartes, puis moi, puis mes cartes … Genre le regard … Je me suis dit ah peut-être que j’ai touché dans le mille, peut-être qu’il a un rêve secret … Je l’ai regardé aussi et il a pas détourné le regard. Il a fini par me sourire encore, sourire auquel j’ai répondu … plus tard, en fondant en larmes … Le faire sourire c’est le plus beau cadeau qu’on puisse me faire … Bref, en gros, mon projet, c’est d’attendre d’avoir assez de fric pour me barrer dans sa ville et trouver un moyen pour l’approcher normalement. Je vais pas le noyer sous les déclarations d’amour enflammé, je vais faire comme si j’étais pas obsédée par lui, parce que je sais très bien jouer la comédie, déjà …

    Ah oui, et je suis pas une personne timide et qui n’a pas confiance en soi. Au contraire, je suis du genre spontanée, sociable et drôle, généreuse, trop, et j’ai beaucoup d’imagination.

    Après, oui, j’ai beaucoup souffert durant l’enfance avec mes deux parents. Ma mère s’est suicidé, mon père m’a violé, j’ai toujours baigné dans le  » tu fermes ta gueule et tu ravales tes larmes  ». Mais je suis pas une déprimée de la vie, au contraire, je suis une fille très enthousiaste. Et je veux pas me la péter non plus, mais je suis très jolie comme fille. Je peux avoir tous les mecs que je veux ( la preuve j’ai même réussi à séduire mon propre père, ainsi que d’autres stars) donc je suis pas une frustrée ou je ne sais quoi.

    Voilà voilà, c’est un peu long je sais, désolée. 🙂

    Lizzie.

  6. Kadken dit :

    Il y a beaucoup trop de gens qui fantasment sur l’ Amour! «et moi, je veux le grans Amour, et moi je trouve que c’est pas normal de jamais tomber amoureux» et j’en passe! Sauf que pour moi, fantasmer et passer son temps amoureux de tout le monde juste parce qu’on est du sexe opposé, c’est vraiment pas normal (je ne veux pas juger), il faut être lucide! Moi je ne tombe jamais amoureuse, en revanche, j’aime les gens (quand je les aime parce qu’on n’apprécie pas tout le monde) en général, pour ce qu’ils sont et avec plus ou moins d’intensité, ça ne s’estompe pas juste pour une petite dispute comme chez beaucoup de gens qui vous font la morale parce que vous ne tombez jamais amoureux! Mon meilleur ami est une personne merveilleuse pour qui je ressent un amour infaillible depuis mes 10 ans, (même si aujourd’hui, il n’est plus de ce monde! Et je n’avais pas de relation sexuelles avec lui, mais je l’aime plus que tout et c’est une personne qui forcait l’admiration. Je ne peux pas l’expliquer, et je n’essaye pas! Alors que j’e suis en couple depuis 3 ans, j’ai eu d’autres relations avec des hommes avant, et j’ai de l’affection pour mon ami! Ce n’est pas cet amour plus que fort que j’ai pour mon meilleur ami (oui, on aime ses morts) J’aime ma mère de façon inconditionnelle et pourtant je n’en suis pas ce qu’on appelle amoureuse (je sais que c’est ma mère). La passion amoureuse n’est pas que les oiseaux et les petites étoiles. Nous sommes gangrénés par les films hollywoodiens où dès qu’on est avec quelqu’un, c’est le grand amour. Pour moi, c’était mon ami, point barre (et ça me saoûle, les gens qui se forcent à dire ça juste parce qu’ils sont mariés ou vieillissent ensemble. Demandez donc aux génération s avant la notre et vous verrez si c’est drôle). Pourquoi ne pas juste prendre ce que l’on a, affection (forme d’amour) et surtout respect. Parce qu’à force de chercher le miracle, on finit avec rien (perso, je n’ai pas peur de la solitude, je suis une solitaire et ça ma plaît). Il faut arrêter de voir le grand amour partout, et si on est bien avec quelqu’un, si on a le respect, c’est sufisant. Si c’est qu’une histoire de passion, et de fantasme, il y a la peinture, la musique, les voyages et j’en passe. Il faut mûrir parce que jouer les midinettes à partir d’un certain âge, ce n’est pas normal. En réalité, nous désirons cacher notre envie du sexe opposé derrière l’idéal du grand amour hollywoodien. Il faut aimer l’autre sexe comme on aime la nature, la bonne bouffe, les senteurs et les parfums, les voyages… je sais c’est dur à accepter, mais au fond, il s’agit de ça. Votre grand amour pourrait être du même sexe que vous et vous ne le verriez même pas, trop occupé à penser que ça va ensemble! Et j’ai 27 ans, donc je ne suis pas très vieille lol mais cette génération qui s’aime pour un oui ou un nom me gonfle. Nos ancêtres ne faisaient pas tant de chichi. Regardez bien qu’aujourd’hui, on nous bassine avec l’amour absolu alors que les gens ne cherchent que des personnes avec qui ils ont des points communs. C’est colle un marriage de raison, affection et calcul, sauf que les gens ont trop peur d’admettre que pas tout le monde va avoir son grand amour et bien souvent on ne l’épouse pas. Croyez moi. On peut l’avoir dans autre chose que le couple, c’est tout. J’espère ne pas être hors sujet et désolée pour le pavé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *