Sponser

J’ai été sa nana pansement

Rencontre - Seduction - Drague - Conseils
Mis à jour: août 11, 2017

D’expérience tu le sais, une personne qui a le coeur brisé, a besoin de se reconstruire, a besoin de faire le point, de savoir où elle en est, ce qu’elle veut, ce qu’elle ne veut plus.
Tu sais malheureusement que les hommes (encore plus) ont tendance à multiplier les conquêtes après une rupture amoureuse (pour revaloriser leur égo entre autres, reprendre confiance en eux et faire ce que tous les potes leur ont tant vantés pendant qu’ils étaient en couple) mais pourtant tu sais aussi que quelques unes de tes copines se sont mises en couple avec des hommes fraîchement séparés voir encore en couple et que ça fonctionne super bien.

Alors tu te dis naturellement : et pourquoi pas moi ?

Parce qu’il a l’air vraiment chouette ce mec !
Parce qu’il ne semble pas avoir toutes ces mauvaises idées calculatrices d’un mec collectionneur et célibataire depuis des années.
Parce qu’il a gardé ses habitudes de vie de couple où partager son quotidien avec une femme lui apparait naturel.
Parce que des rencontres comme celle là sont rares, toi tu le sais depuis déjà quelques temps que tu pratiques le célibat et ses rencontres foireuses.

Alors comme tu as envie d’y croire, tu te dis tant pis je fonce, je donne tout, et reste moi même.

Et il a l’air d’avoir envie d’y croire aussi, parfois on dirait même qu’il y croit plus que toi.
Il fait tout pour te séduire, te plaire. Il se démène pour ça : restaurant gastronomique, concert improvisé… Il t’appelle même alors qu’il est en soirée avec ses amis.
Tu as des nouvelles constamment. Donc tu as envie d’y croire un peu et de te laisser vivre cette belle histoire.

 

Mais tu découvres rapidement que ce serait une autre femme, ce serait presque pareil

Tu es arrivée au bon moment. 
T’es pas forcément son style mais tu l’attendris, tu lui apportes réconfort, gentillesse, stabilité voir même de l’amour mais surtout tu combles cette solitude, ce trou béa que son ex a laissé après toutes ces années où il a vécu en fonction d’elle. Tu es tout ce dont il a besoin à ce moment là.

Alors pourquoi il n’essaierait pas ? Il se sent bien avec toi, il te sent limite amoureuse (et ça c’est bon pour son égo), tu l’apaises, tu combles un manque, tu ne veux que son bonheur (et c’est tout à ton honneur), un vrai bon pansement comme un laboratoire pharmaceutique n’en concevra jamais.
Mais une fois guérit (ou presque) en général, les pansements, on sait où ils terminent.
Il finit par s’enfuir plus ou moins subtilement lorsqu’il réalise que pour lui ce n’est pas de l’amour mais juste un médicament, une passade voir un loisir. 

 

Il a tout simplement peur de sa solitude écrasante

Pourtant Macha Méril du haut de ses à peine 74 ans, le disait récemment dans un article « C’est bien connu les hommes ont horreur du vide !« .
Il voulait se prouver qu’il peut plaire encore. C’est fait.
Il veut réparer cet égo que son ex a quelques peu endommagé à l’intérieur. Tu y as contribué.
Il pense qu’à lui parce qu’il a (soi-disant) pensé beaucoup à eux, à elle pendant des années. Donc il ne pense pas vraiment à toi, enfin juste assez pour que tu penses à lui.

Toi tu savais qu’il y avait beaucoup de chance que tu sois l’infirmière qui le soigne avec tes caresses et ton écoute.
Le kleenex que l’on jette une fois qu’on a fini de pleurer. Le pansement que l’on retire délicatement une fois que la plaie ne saigne plus pour ne pas arracher la croûte qu’il reste.
Les américains appellent cela la rebound girl ou guy alors il va falloir à nouveau rebondir meuf pour finalement atterrir dans le panier d’un mec qui te mérite vraiment.

Attention : Cependant, aucune histoire n’est jouée d’avance (même si certaines ne laissent rien présager de paisible).
Qui peut savoir que cette nouvelle rencontre sera juste un pansement et pas une vraie histoire sans complexité ? Et si au final, cette relation marchait ? Qui peut savoir si il ne pourrait pas finalement tomber amoureux de nous ? Personne.
Alors même si les chances sont infimes pour que ça marche autant vivre l’histoire pleinement, profiter de l’instant présent sans aucun regret. Il faut juste savoir partir quand il le faut et savoir écouter ses mots et non plus ses maux quand il te dit que c’est fini. 

Certains d’entre vous ont déjà connu la relation pansement ?

Dans le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *