Sponser

Un jour de congé pour rupture amoureuse

News sur le couple, célibat, hommes, femmes
Mis à jour: août 13, 2017

A l’époque où la France supprime des jours fériés, une entreprise en fait autrement.Non, vous ne revez pas, vous avez bien lu! c’est une nouvelle idée qui nous vient tout droit d’une PME japonaise.Ils ont décidé d’offrir à leurs employés travaillant à plein temps une journée de repos en cas de rupture amoureuse…

Chez Hime & Company, littéralement «princesse & compagnie», la patronne âgée de 38 ans, une ex-journaliste de mode métamorphosée en patronne de choc et de… rêve, dit «Après une rupture sentimentale, toute personne a besoin d’un congé, exactement comme en cas de maladie».

 

 

Pour vous mettre dans l’ambiance de cette originale entreprise

Dans cette PME japonaise on teste en avant-première des eaux gazeuses, des sacs à mains, des chips, des stylos à plume, des produits bio…

Pour l’anecdote, à l’entrée on enfile des petits chaussons roses. Obligatoires. Sautiller en chaussettes sur la moquette du salon rose faisant office de show-room serait tout à fait impoli.

«Mes employées m’appellent princesse.» Sa lampe de bureau est un chandelier, sa petite équipe de 6 salariées à plein-temps (des jeunes femmes, uniquement), travaille au milieu de guirlandes de fleurs. Toute une atmosphère…

Comment sont attribués les congés de rupture sentimentale?

  • Si la jeune femme a moins de 24 ans, elle aura droit à 1 jour pour se morfondre en paix,
  • 2 jours si elle a entre 25 et 29 ans,
  • et 3 jours si elle a plus de 30 ans.

Explication de l’initiatrice: «On se sépare plus facilement et rapidement quand on a moins de 20 ans, voire 25 ans. On pleure moins. Au-delà, cela fait mal. On encaisse plus difficilement. C’est plus compliqué pour les trentenaires. On est plus atteinte, démotivée. On perd le goût de tout. On a rien envie de faire. Une femme blessée pleure beaucoup. Ses yeux rougissent et grossissent. Il lui est très difficile de reprendre son travail le lendemain.»

Bien qu’encore virtuel (aucune ne l’a encore utilisé), le congé payé pour chagrin d’amour (qui vient s’ajouter au mois de vacances dont bénéficient les salariés nippons), est une belle invention managériale.

Etonnant qu’elle nous vienne du pays du travail forcené : c’est en effet au Japon que les salariés cumulent le plus d’heures supplémentaires.

 

L’entreprise propose aussi à son personnel 2 matinées par an de congés payés pour faire les magasins au moment des soldes.

«Toutes les femmes le savent : les meilleures soldes ont lieu le matin. C’est un congé pratique pour les employées. Et comme ça elles ne culpabilisent pas de rapporter leurs emplettes au bureau.»

Note des bridgets

A quand un jour de congé pour profiter de notre nouvel amour? car avec les nuits blanches difficiles de tenir les journées de travail, et c’est pas l’envie de rester au lit qui manque!

 

Source : http://www.liberation.fr/vous/312009.FR.php

Dans le même sujet

2 commentaires sur “Un jour de congé pour rupture amoureuse

  1. dexter546 dit :

    le japon, jamais comme les aut
    j’aimerai profiter de cet article pour relever deux choses symptomatiques et interessantes sur le japon, pays que j’adore pour certains aspects ainsi que sur la société du travail en général :

    – tout d’abord, la preuve qu’apporte cet article est que le monde du travail japonais est certes machiste ( comme l’a publié il y a longtemsp Amélie Nothomb ) mais il évolue et on trouve un nombre croissant de société féminine, comme quoi tout change .Et c’est autant pour les clichés faisant des japonais, des petites fourmis sans personnalité propre stressées par le monde du travail…

    – un autre point, moins typiquement japonais que je voulais mettre en éclairage est l’uniformatisation du sexe dans le monde du travail.., on voit clairement dans cet article que les salariés sont toutes des femmes, pas un mot pour les hommes ..là ou les femmes réclament de la parité ( c’est à dire moitié homme moitié femme ) dans la réalité, on observe plus des strates non mixtes, c’est à dire des métiers ou des sociétés totalement colonisées par les femmes , sans qu’aucun homme n’y soit présent ( pour différentes raisons, il y a bien sur l’exclusion/descrimination plus ou moins tacites, mais aussi une question de culture et de psychologie …un de mes amis homme est ou plutot était secretaire, seul soucis, c’est un homme mesurant 1.84 m et pesant 110 kilos, donc assez éloigné de la frêle et fragile secretaire en mini jupe …Il n’a jamais trouvé de boulot et est à présent carriste ..

    c’est un sujet interessant non ; un homme seul dans un monde de femme dans l’environnement professionnel, que ressent il et comment vous voit il ( je lance cette idée car je l’ai vécu deux fois…)

    Bravo pour cette article

    Dexter

  2. Bridget dit :

    Merci
    Merci Dexter pour tes compliments même si je dois tout à Libération (cf voir source de l’article!)
    Pour l’idée de discussion « un homme seul dans un monde de femme dans l’environnement professionnel » bonne idée, mais tu peux comme je l’ai déjà dit lancer des discussions sur le forum?! 😛

    Et je fais le défi à tout le monde de réfléchir au nombre de « secrétaire homme » qu’ils ont déjà vu chez le médecin, au garage, dans leur société…???

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *