Sponser

Sextape, sexto, réseaux sociaux, harcèlement: méfiez-vous !

News sur le couple, célibat, hommes, femmes
PUBLISHED: octobre 17, 2012

Lundi, nous avons découvert le film « Despues de Lucia » un très bon film mexicain qui traite principalement de l’atrocité du harcèlement scolaire sur une jeune fille, suite à une sextape diffusée dans son lycée par un mec peu scrupuleux avec qui elle avait couché un soir.
Et puis aujourd’hui, une actualité venue du Canada nous parle d’une histoire similaire, celle d’Amanda Todd. Une ado de 12 ans qui après avoir montré ses seins par webcam à un homme rencontré sur internet, a vu cette vidéo partagée par ce dernier à tous ses camarades de lycée. Alors qu’elle a changé d’établissement, il a recommencé à chaque fois. Force de harcèlement, elle a fini par se suicider.

Vous êtes nombreux à venir sur notre site en tapant des requêtes telles que « je ne suis jamais sortie avec un garçon » « je suis moche personne ne m’aime » « J’en ai marre de cette vie » nous en déduisons que vous êtes concernés et/ou sensibilisés par l’un de ses sujets.

Alors comme on est aussi des grandes soeurs, des tatas et peut-etre des futures mamans et que le sujet nous touche profondément si on peut aider voici quelques conseils.

Dans les années 90, lorsque nous étions au collège voir même au lycée les téléphones portables arrivaient seulement et c’est à peine si ils faisaient déjà les MMS. Donc on n’a heureusement pas eu l’innocence, la malchance, de finir dans le téléphone de quelqu’un ou encore pire sur les réseaux sociaux lorsqu’on était ados.

On sait à quel point lorsqu’on est amoureuse, naive comme on peut être amenée à faire rapidement confiance, et accepter beaucoup de choses.
Aujourd’hui, il n’est pas rare de rencontrer des personnes qui envoient avec une déconcertante facilité des photos « hot » après avoir à peine échangé quelques mails sur internet.

Alors sans tomber dans la parano, bordel méfiez-vous !

Non, tout le monde ne s’envoie pas des sextos, non tout le monde ne fait pas au moins une fois dans sa vie une sextape.
Et c’est pas pour autant qu’ils ont raté leur vie et n’ont pas réussi à trouver l’amour. Bien au contraire, ils ont sûrement évité beaucoup d’ennui.

A une époque où le plan cul s’est démocratisé, on a jamais eu autant à se méfier de la personne avec qui nous décidons de coucher.
Une pote nous disait récemment qu’à chaque fois qu’elle arrivait dans la chambre d’un nouveau partenaire elle vérifiait si son ordinateur était bien éteint, voir même elle s’arrangeait pour balancer son t-shirt sur l’objectif de la webcam.

Chose qu’aurait peut-être du faire le partenaire de Tyler Clementi, cela aurait évité le drame.

Bande-annonce du film Despues de Lucia

 

 

Mais le problème ne viendrait-il pas aussi de la connerie humaine ?

Pourquoi harceler une personne parce qu’elle a montré à 12 ans ses seins devant une webcam ou parce qu’un abruti mal attentionné a filmé son dernier plan cul ?
Certes c’est pas malin mais qui n’a pas fait des conneries dans sa vie ? A part comme dit plus haut qu’elles n’ont pas été filmées.

Alors vous bandes d’abrutis, si par chance vous lisez ses lignes. Qu’est-ce que ça peut bien vous foutre qu’une nana qui couche avec un mec soit filmée ? ou encore qu’une nana montre ses seins devant une webcam ? Oui on sait la connerie de l’adolescence.
Est-ce que ces quelques minutes de gloire débile valent la peine de pousser quelqu’un au suicide ?

Et vous mesdemoiselles, réfléchissez à deux (voir sept) fois avant d’envoyer vos seins par MMS ou encore avant d’allumer la webcam sur skype pour ton mec que tu n’as pas vu depuis quelques semaines.
Quand on sait de quoi est capable une personne qui nous a aimé suite à une rupture, alors vous ne pouvez pas imaginer ce que peut faire une personne que vous connaissez depuis quelques heures/jours.

Enfin, un problème soulevé dans le film « Despues dé Lucia », la loi.

L’histoire se passe au Mexique mais vu le verdict récent des tournantes on peut en déduire que c’est pas mieux en France. Il faut arrêter de croire qu’un mineur ne peut pas être responsable de l’atrocité de ses actes. La violence est un phénomène qui apparait de plus en plus jeune et à des degrés extrêmes. Il serait peut-être temps de revoir les sanctions à l’encontre des mineurs.

Dans le même sujet :

Une fille de 13 ans surfe sur Myspace et se suicide!

Dans le même sujet

3 commentaires sur “Sextape, sexto, réseaux sociaux, harcèlement: méfiez-vous !

  1. julie adore dit :

    ce qui me choque dans l’histoire d’Amanda, qu’après sa mort sa mère a voulu que son histoire soit connue, mais
    OU ELLE ETAIT LA MERE pendant tout ce temps, sa fille avait 12 ans mais la possibilité de chatter avec des inconnus…
    Tous les problèmes viennent de l’éducation…ou de son manque

  2. Bridget dit :

    Comme tu pourrais le voir dans le film qui je pense, représente une majeure partie de la réalité.
    Beaucoup d’enfants sont très forts pour cacher des choses à leurs parents.
    Dans le film le père ne voit rien venir, mort de sa femme récente, nouvelle vie, nouveau boulot…

    Mais sûrement que la mère qui a peut-etre de bonnes raisons ne devait pas être très attentive à la vie de sa fille.

  3. Nouz Of Krys dit :

    Malheureusement on ne les préviendra jamais assez, c’est quand même dommage puisqu’à l’adolescence on débute sa vie… dommage qu’elle débute de cette manière.

    Mais avec la désensibilisation autour du sexe, ce n’est pas étonnant que les jeunes adolescentes d’aujourd’hui ai plus de faciliter à sextoter, à sextaper, etc…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *