Sponser

Une rupture amoureuse peut être aussi difficile à surmonter qu’un sevrage de la cocaïne

Etude / Statistiques sur les célibataires
Mis à jour: août 13, 2017

Fin juillet une étude canadienne d’une équipe de l’Université de Stony Brook publiée dans le Journal of Neurophysiology nous l’affirme: L’amour provoque dans notre cerveau une dépendance similaire à une drogue.
Le Pr Arthur Aron et ses étudiants arrivent à cette conclusion après avoir étudié les réactions du cerveau de personnes en peine d’amour auxquelles une photo du partenaire perdu était présentée.

En effet, les chercheurs ont constaté que la zone cérébrale sollicitée était la même que celle associée à une très forte dépendance à la drogue.

Celle qui produit de la phényléthylamine, une hormone sécrétée lorsque l’on mange un simple carré de chocolat.

Cette région est aussi impliquée dans la motivation, la récompense et d’autres dépendances.

Ces résultats appuient la thèse selon laquelle l’amour romantique est une forme spécifique de dépendance.— Arthur Aron

Ces données aident aussi à expliquer pourquoi les émotions et les comportements liés aux rejets amoureux, comme le harcèlement, le meurtre, le suicide et la dépression, sont les mêmes dans les différentes cultures.

Signe encourageant, notent les auteurs : plus le temps passe, moins la zone du cerveau liée au sentiment d’attachement est stimulée en regardant la photographie. (Mais les alcooliques oublient-ils vraiment leur premier verre ou encore les fumeurs leur première cigarette?)

En effet, pour comprendre cette étude il suffit de lire les effets d’un sevrage à une drogue tel que l’alcool ou encore la cocaïne pour y découvrir les même symptômes que l’on peut ressentir à l’annonce d’une rupture amoureuse :

Nous avons simplement repris ci-dessous, les effets d’un sevrage à la cocaine et l’alcool. Pour ceux qui ont déjà connu une rupture amoureuse douloureuse vous allez bizarrement vous reconnaitre.

Les symptômes du sevrage à une drogue et donc à une rupture amoureuse sont principalement :

* Dépression

* Crise de panique

* Anxiété (Sueurs et des tremblements. Selon l’origine et les causes de la rupture, vous pouvez ressentir des écœurements au point d’avoir des envies de vomir.)

* Changements de l’appétit (Même si vous n’avez pas d’appétit, mangez une alimentation équilibrée aux heures des repas. Votre appétit reviendra)

* Problèmes de sommeil (Vous verrez que même avec des somnifères, ou lorsque leur dose est réduite par votre médecin (ce qui est nécessaire au bout de quelques semaines), le manque de sommeil (souvent surévalué). Ne vous inquiétez pas, votre sommeil reviendra progressivement à la normale en quelques semaines. Essayez de vous coucher plus tard.

* Fatigue

La période de sevrage dure environ de deux à trois semaines.
Pendant tout cette période et bien après, évitez tout contact avec votre ex. Mais aussi toutes les choses qui peuvent vous rappelez ou vous faire penser à lui (Amis, cadeaux, habitudes…)

Plusieurs articles sont à venir sur la rupture amoureuse!

Dans le même sujet

28 commentaires sur “Une rupture amoureuse peut être aussi difficile à surmonter qu’un sevrage de la cocaïne

  1. Velvetshadow dit :

    Etant passé par tous ces symptômes, je valide l’article !

    A noter que moins on voit l’ex(e) et tout ce qui s’en approche, plus l’on guéri vite et bien (je trouve)

    1. choupinette67 dit :

      oui et non
      d’accord avec une grande partie de l’article mais la fin pas vraiment. « deux ou trois semaines suffisent… » moi ca fait 3 mois et c’est toujours pareil meme pire

      1. Kyosteph dit :

        oui et non 2
        Pour moi pareil… 2 mois sans nouvelle, et j’ai l’impression que rien ne change… 🙁 🙁

  2. Bridget dit :

    Merci 😉

    Pour ta note : c’est normal puisqu’à chaque fois que tu revois l’ex c’est une rechute.
    Tu es un toxicomane à nouveau en contact avec le produit…
    Comme un alcoolique qui se retrouve quelques semaines après devant une bouteille, la tentation est forte de reboire (meme si on sait que ça nous fera du mal) jusqu’au jour où la tentation n’est plus là…

  3. Pareille dit :

    Et je dirais même plus : à la fin d’une relation, nous passons tous par les stades du deuil, ben qu’ici l’être cher est toujours vivant sauf que là nous devons enterré cette relation qui nous rend accros : essayez d’analyser chronologiquement une histoire, quand vous serez arrivé au dernier stade du deuil, vous serez alors prêts à tourner la page 🙂 [url]http://fr.wikipedia.org/wiki/Deuil#Le_deuil_d.27une_relation[/url]

  4. co-l1 dit :

    Ah l’amour
    La rupture, triste histoire. pendant longtemps j’ai cru au grand à amour il a duré 6ans. Que du bonheur ! Et un jour pouff, la fin est arrivée.
    Mon prince charmant est partie.

    Et là 4 ans aprés il revient : conclusion je suis pas guéris depuis qu’il reviens avec c’est message, ces gentillesse. Je ne fais que pensé à lui.

    Je pense qu’on ne guéris jamais vraiment des ces histoires amoureuse. C’est comme la drogue on peut facilement retomber

  5. Bridget dit :

    Les 2-3 semaines sont valables pour la cocaïne mais il est clair qu’il faut surement beaucoup plus pour décrocher d’un grand amour… :dry:

  6. oswing dit :

    différence drogue / amour…
    C’est bcp plus facile de décrocher des drogues que d’un grand amour. :dry:
    Un sevrage bien organisé mène vraiment à une stablilisation + disparition de la douleur (je l’ai fait) 🙂
    Un sevrage de l’amour ne se termine pas vraiment si la relation était encore satisfaisante lors de la rupture, ou si la raison de la rupture ne concerne pas l’intensité des sentiments. On reste avec ce poids dans le ventre pour très très longtemps et la moindre sollicitation (une photo, une rencontre fortuite) patatras la douleur revient!
    En plus la fin de la prise de drogues, c’est une belle victoire! La fin d’un grand amour, c’est un concentré de douleur… 🙁

  7. fullsentimental dit :

    Et c’est valable pour les hom
    Oui, j’en témoigne après avoir lu ce qui est écrit ici.
    Il m’a fallu plus de 11 mois.
    Perte de sommeil, angoisses, des crises de larmes, l’envie de plus rien. Je n’en suis toujours pas remis.Une aventure au départ, alors que j’étais marié et que je le suis toujours. Mais depuis cela, tout a changé, j’en suis toujours bleu et dans mon couple, plus rien ne va. J’ai passé la quarantaine, ne suis plus un gamin et pourtant cela m’a complètement atteint…

  8. jesaisplus dit :

    c’est dur
    Je confirme que c’est plus dur que les drogues. Mon sevrage n’est pas terminé et pour cause cela fait officiellement 1 mois et 6 jours que nous sommes séparés.Je ne pleure plus mais j’ai cette boule au ventre la nuit et le matin au réveille t c’est pénible. Je ne m’endors pas avant 4h du matin. Mon problème réside surtout dans le fait que la relation a duré 5 anas et demi que je l’ai suivi à l’autre bout du monde à sa demande express, que je l’ai fait mariné 5 mois avant de le rejoindre et que finalement une fois là-bas je me rends compte qu’il n’a pas changé, (mensonges, manipulations) mais je l’aime toujours. Je sais que je ne le reverrai jamais,le plus dur aura été les deux semaines après mon retour ou il me relançait pour finalement me dire non je ne veux pas que tu reviennes. Il m’a renvoyé quelques mails depuis pour qu’on se skype mais je n’ai pas répondu. Je pense qu’il a compris il ne me contacte plus depuis le 27 février, je sais ça ne fait que 8 jours mais je me dis que c’est mieux car je sais qu’il commence déjà en parallèle deux histoires avec deux filles qui ne le savent pas bien sûr. Je me dis que peut-être un jour je recroiserai son chemin,la vie est tellement bizarre ! Mais il est encore à l’étranger pour 3 ans. Sentiment difficile de post-rupture je le déteste mais je sais que si il était en face de moi je replongerai. Et pourtant, en lui suivant il y a un an j’ai tout perdu mes amis qui sont éparpillés aux 4 coins, mon job que j’ai laché (une bonne situation), du coup je me retrouve chez mes parents sans le sous, sans boulot, sans rien, je dois me reconstruire et ce n’est pas facile, sevrage diffcile

    1. sab dit :

      idem
      bonjour, je suis dans la meme situation que toi. sauf que ma relation à durée 6 ans une demande en mariage et qu’une fille lui tourne autour.
      je sais pas quoi faire !
      j’aimerais beaucoup savoir ce qui en ai pour toi ! peut-etre yaura t-il de l’espoir un peu pour moi. bisous et bon courage. moi c’est une douleur insuportable

  9. ... dit :

    !!
    [b]Au contraire moi je mange tout le temps, pense tout le temps a lui étant avec une nouvelle personne d’ailleur j’en suis pas fiére … Et malheureusement je le vois tous les jours c’est quoi les solutions maintenant ? :sad:[/b]

  10. cath dit :

    Je ne sais pas si un sevrage amoureux ne dure que deux à trois semaines je l’espère,je trouve cela peu mais puisque je suis dans ce cas. je suis septique mais je suis entièrement d’accord avec ce manque comme une drogue. Cela va faire un mois mais que une petite semaine que nous n’avons plus aucun contact à ma demande mais il y a un manque en moi qui me ronge les tripes. C’est une lutte de tout instant et c’est épuisant.

  11. angela dit :

    bonjour,
    cela fait presque 1 an que mon ex m’a quitté mais, je n’arrive toujours pas a passer à autre chose. parfois, j’ai l’impression d’agoniser lentement, de m’enfoncer toujours plus dans ma tristesse. J’ai beau le haïr, son absence est pour moi insupportable. je me rappel de la journée ou j’ai reçu son sms de rupture. j’étais persuadée qu’il ne me quitterai jamais, d’autan plus que la semaine d’avant, il m’avait demandé en mariage devant mes parents. la douleur que j’ai ressenti a ce moment était une véritable torture !! je me rend compte que ca me ronge de l’intérieur, je ne sors plus, cela fait presque un an que je n’ai aucune vie sociale. j’ai l’impression que ma vie c’est arrêté lorsqu’il m’a jeté. La moindre photo de lui me fait pleurer. Je ne sais plus quoi faire. donc je suis tout a fait d’accord, l’amour est une drogue et peu devenir un poison! et le pire ce que l’on essaye de passer a autre chose, de se changer les idées, sans aucun succès.

    1. Fullsentimental dit :

      As tu repris le cours d’une vie normale depuis?

  12. lilylatendress dit :

    c’est difficile
    Moi je ne sais pas si je peux dire que je suis dans la même situation que vous, mais c’est moi qui ait mis fin à la relation et maintenant je regrette beaucoup, il ne me fait pas signe. Bref … je ne sais pas, tout ça c’est de ma faute.

  13. alone dit :

    je crève à petit feu
    Ca fait 2 ans qu’elle m’a quitté (après 15 années de vie commune, l’amour passionnel m’a consummé), et à ce jour je ne m’en suis toujours pas remis.
    je suis devenu alcoolique (alors que je n’avais jamais bu d’alcool jusqu’à mes 32 ans….).
    Plus de logement, plus de taf(officiel), plus goût en grand chose.
    Alors oui ça n’allait plus entre nous mais au fond de moi je croyais naivement que nous pourrions surmonter les peines et la routine, elle a préféré partir (pour nous sauver selon ses propos :dry: ) pour un autre et lui faire un enfant.
    Elle veut garder contact avec moi mais cela m’est impossible, et ce même si nous échangeons très rarement des sms, il évident que si je veux survivre il me faudra couper les ponts définitivement.

  14. Baba dit :

    M+8 après séparation
    Moi ça fait plus de 8 mois après une relation de plus de 8 ans. Je suis à la fois déçue et en colère (double trahison puisqu’il est avec une (ex)amie à moi) et pourtant je n’arrive pas à oublier. J’ai tout abandonné (super boulot, appart, … Nous habitions a l’autre bout de la terre) pour ne pas plus souffrir au risque de le recroiser. Il a voulu qu’on se revoit à son retour pour les vacances pour me récupérer soi disant alors qu’il est avec l’autre…j’ai refusé…par respect pour moi même…les retrouvailles dans ces conditions ne pouvaient que me faire du mal. C’est dur, je n’ai jamais autant souffert de ma vie!

  15. nuit blanche dit :

    Rupture…
    Moi j’ai été 5 ans avec mon homme et ça fait 6 mois que nous sommes séparé,et bien franchement , je crois que je m’en sortirais mieux avec la drogue…Tout les symptomes mentionnés, je les ai eu, sans compter les brûlures d’estomac,,,j’ai perdu 15 lbs( le seul côté positif…)perte d’appétit, perte du sommeil,plus d’estime etc…et j’en passe…
    Je n’ai plus 20 ans et je me dis avec le recul que je ne veux plus avoir à passer par là…c’est trop douloureux et effrayant à la fois…
    Je ne sais même plus si je vais être capable d’aimer à nouveaux tant cette aventure m’a marquée et je ne suis pas à ma première…Le gros défi pour moi va être de refaire confiance!!!
    Disons que je ne suis pas rendu là
    Mais je garde espoir!!!

  16. anonyme dit :

    J’ai été avec ma copine pendant 6 mois, elle a vécu le divorce de mes parents avec moi et d’autre problème personnel. Et la elle vient de rompre il y’a 4 jours.. je me sens super mal.. je sais que je suis à la phase de sevrage, parce que je retrouve tous les symptômes. Le pire c’est que je la vois tous les jours dans ma fac, elle dans mon amphi et je ne peux pas la voir. Je me suis dis que j’allais rester amis avec elle mais qu’il fallait me laisser du temps genre 2 semaines. Pour que je puisse lui reparler.. Je ne peux exprimer de la colère parce que tout allé bien et il n’ya pas eu de gros problème entre nous. Elle ma quitter parce que elle voulais se concentré sur ses cours. Je peux faire comment pour continuer mon sevrage sans lui parler sachant qu’elle est dans ma fac ?

  17. Denis B dit :

    La rupture s’est produite il y a 15 mois, sans aucune explication, après 7 ans de vie commune sans histoire et je vais toujours aussi mal tellement je souffre. Hier, je l’ai croisé par hasard (cela faisait 8 mois que je ne l’avais pas revue)et du coup j’ai replongé dans l’enfer (angoisse, insomnie, perte d’appétit, découragement…) C’est définitivement pire que la drogue!

  18. Tina dit :

    J’ai eu un coup de foudre alors que je suis déjà mariée. J’avais eu une très brève relation avec ce gars 10 ans auparavant, et quand je l’ai revu boum! C’était tellement violent que j’ai commencée à être malade pendant 1 an et demi et j’ai encore des rechutes. J’ai tout remis ma vie en question, mon mariage, mes choix, etc, car bien que j’aime mon mari, ça n’a jamais été d’une telle intensité. J’ai coupée contact avec le gars complètement en pensant que je n’y penserais plus, mais ça
    ne faisait que s’amplier. Je rêvais à lui presque chaque nuit. J’avais des brûlures d’estomacs, je vomissais, je dormais mal, pendant 1 an et demi. J’ai même vu un psychiatre et essayé
    plusieurs anti-dépresseurs. Son visage était tellement magnifique qu’il était comme le soleil. Ça fait mal aux yeux de trop le regarder. Je pensais que je n’en sortirais jamais. Le plus dur c’était que ça arrive en étant mariée avec des enfants. J’étais pas prête a vivre cela. Quand j’étais célibataire, les ruptures et les coups de foudres m’affectaient beaucoup moins. Je savais que je pouvais toujours rencontrer d’autres gars et passer a autre chose. En étant en couple, c’était une torture intérieure chaque jour. J’aurais voulu ressentir cela pour mon mari. C’est cela le plus dur. Mais c’est un sentiment très rare. Je pense que cela m’est arrive 2 fois dans toute ma vie. J’ai guérie le jour ou je lui ai reparle, et que la situation s’est clarifié avec lui. Il m’a dit qu’il ne voulait rien de sérieux, juste qu’on soit « amis » (+ bénéfices). Je n’ai pas voulu tromper mon mari pour une histoire qui ne mènera jamais a rien. Le jour ou je n’ai plus rien espère de lui, j’ai pu enfin me sentir libérée.

  19. newnew dit :

    J’ai lu tout les commentaires et je suis dans la même situation que vous tous malheuresement, angoisse, pleurs à répétition, perte d’appetit, plus aucune motivation!!!
    Après 1 an de relation passionnelle et fusionnelle je précise que c’était une relation à distance donc doublement plus dur à surmonter. Mon ex refusais que je sois en présence d’homme (à plusieurs reprise j’ai été amener à être en présence d’homme pour manger entre collègues, sortie en amis etc…) Nous nous sommes disputés à chaque fois que cela arrivait, je pensais qu’il allait comprendre du fait que je n’avais aucune arrière pensée vis à vis des mes collègues ou encore mes amis mais non 🙁 il n’a pas supporter et m’a balancer comme une serviette salle ce fut juste horrible, tout s’effondrait sur moi
    j’ai essayer de discuter avec lui mais en vain il me disait qu’il était déçu et énervé contre moi!
    ce qui me fait le plus de mal c’est qu’il me disait qu’il m’aimait !!!!
    je suis complètement désespérer que ma relation soit fini pour si peu !!!

  20. Car-o dit :

    Bonjour,
    ça fait une semaine que je ne suis plus avec mon Copain, ça faisait 2 et demi qu’on était ensemble, il me manque, j’espère qu’on se retrouvera! En une semaine je suis passée par plein d’étapes, pleure, l’impression d’étouffer, une grande souffrance intérieure, je ne bougeais plus de mon lit, ni ne mangeais, et là j’ai repris du poil de la bête aux troisièmes jours croyant que j’étais guéris de ma peine, mais en fait non ça ne va pas, je peux rire avec des gens, mais quand je me retrouve dans ma tête, quand je me retrouve seule je pense à lui, je l’espère, je l’attends, et parfois j’ai une crise de panique qui me vient je ne suis plus moi-même quand ça m’arrive, je veux faire la chose que je veux faire tout de suite maintenant et si quelqu’un me parle et me dit d’arrêter et bien non c’est comme si je n’étais plus là et qu’il fallait que je fasse ça, ce ça c’est quelque chose qui pourrait me permettre de me rapprocher de mon (ancien) Copain du moins c’est mon esprit qui se raccroche à ça et quand j’ai finis je retrouve mes esprits et je sais que cette chose à faire n’était pas cohérente avec le but de retrouver mon Amour mais il fallait que je le fasse, il faut que je le fasse.
    Si il m’ouvrait son Cœur de nouveau je me battrais pour lui, si il ne me disait pas qu’il ne faut plus qu’on se voit, je me battrais pour lui.
    Je n’avais jamais eu de crises d’angoisses comme ça, et ça ne m’inquiète pas complétement pour l’instant, car je sais pourquoi je les ai, je sais que je ne veux pas abandonner l’homme que j’aime, et le jour (si il y en a un ) où je comprendrai qu’il n’y a aucun espoir je sais que ça passera mais en cet instant je ne peux ni ne veux accepter que ce soit finis. Je l’aime.

  21. desespoir dit :

    je suis désespérée..il me quitte j’ai mal à crever!!!!!!!!!

  22. patsymonique dit :

    Moi, mon ex m avait fait hyper mal (ex mari). Au point que je suis restée totalement célibataire 6 ans . en rentrant d un concert il est là…. Il veut me parler. Je me sauve. Il m envoie une lettre d amour via facebook, comme quoi il a jamais réussi à m oublier. Tout revient alors que je ne pensais plus à lui …. Les maux physique sont là immédiatement , comme la période de separation très douloureuse.
    Je lui explique que personne ne m a jamais fait aussi mal….il faut qu il me laisse…. Il insiste … J accepte de le revoir pour dans ma tête mettre une fin moins douloureuse à cette histoire…. Je le revois….je le repousse … Il me parle mariage immédiat … Je lui dis non… Je l ai tellement hais de longues années… Puis oublié… J ai ressombre il y a quelques jours pour une grosse déconvenue, son ignorance, après toutes ces déclarations d amour. Et me voilà à 06:00 du mat éveillée depuis 4 :00 , impossible de dormir, la boule au ventre … La rage contre moi même….. Mais je vais le prendre comme un vrai sevrage : j ai fait une rechute qui me fait mal, mais hors de question que je lui reparle un jour….. Bordel 6 ans !!!! J avais oublié à quel point ça fait mal. L intensité des retrouvailles ne vallait certainement pas la douleur dans laquelle je suis ce jour ….

  23. Michel dit :

    Bonsoir je ne croit pas qu’après 3semaine qu’ont puisse oublier une personne que tu a aimer et que cette meme personne ai été l`amour de ta vie je suis rendu a 54 ans et Jai eu 5 relation mais je peux vous dire que j’ai eu juste une relation amoureuse sa va faire prêt de 4 ans que mon ex m’a mis de cote il y a surement une ou des raisons pour quel prenne cette décision j’ai lu toute les commentaire des autre personne et je peux vous dire en temps que ex alcoolique sombre depuis 17 ans que je suis toujours alcoolique et quand tu est dans une relation amoureuse et qu’il a une rupture que tu est toujours amoureux tu le sera pour très longtemps c’est sure que le temps a toujours raison de bien des chose mais l’amour c’est une chose qui ne explique pas je peux vous dire que je suis toujours amoureux de cette femme meme si elle ne l’es plus mais je sais qu’il ne faut pas que je la revoie parce que se n’ai pas bon pour moi peut être qu’un jour je vais être capable je vous écrit ca parce que j’ai vue mon ex cette fin de semaine tout a fait par a sort et je suis bouleverser comme si sa fessais un mois.je me sens comme une personne qui a perdu toute c’est repaire

  24. Personne dit :

    impossible de l oublier le pire c est que je sais que tout est fini et qu il ne reviendra jamais et surtout qu il est tres heureux de me faire du mal apres ce qu il ma deja fait. Il est heureux de me voir couler et surtout s acharner a me garder la tete sous l eau

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *