Sponser

Pour ceux qui ne croyaient vraiment pas au mariage

Etude / Statistiques sur le couple
PUBLISHED: février 6, 2008

Une nouvelle étude britannique sur le mariage réalisé par un célèbre cabinet d’avocat , 2000 personnes ont été interrogé dans l’anonymat sur la vision de leur mariage. Toutes les réponses sont plutot déconcertantes, et si encore une fois tout était une question d’argent?

 

Ce rapport révèle que 59% des épouses abandonneraient leurs maris si elles en avaient les moyens financiers.
A défaut d’avoir promis de l’aimer pour le meilleur ou pour le pire, les femmes mariées sont les plus intéressées pour meilleur, soit par l’argent.
Elle disent qu’elles divorceraient immédiatement si leur sécurité financière était assurée.
Le rapport indique également que la moitié des maris ont pensé, un moment donné de leur vie, que leur mariage était ‘sans amour’. µ

Et parmi les 2 sexes, 10% ont souhaité qu’ils aimeraient tromper leur conjoint le temps d’un week-end.

Sur les 2000 adultes questionnés:

  • 12% disent qu’ils restaient unis, malgré un mariage malheureux et une vie modeste.
  • 30% ont indiqué qu’ils restaient dans un mariage condamné en rêvant de meilleurs jours.
  • 37% ont indiqué qu’ils restaient pour le bien des enfants.

Certains ont indiqué qu’ils se sont déjà inquiétés sur ce qu’ils perdraient en cas de rupture :
42% craignant devoir abandonner leur maison s’ils venaient à se séparer.
Et parmi ces derniers, un 1/3 ont indiqué qu’ils n’obtiendraient absolument rien.

Et 30% des hommes se déclarent menacé par le chantage en se faisant entendre qu’ils n’obtiendront pas la garde de l’enfant en cas de divorce.

  • 12% ont indiqué qu’ils étaient dans un rapport ‘sans amour
  • 35% ont toujours cru que leur mariage tournerait mal dans un avenir proche.
  • 56% ont admis qu’ils n’étaient pas complètement heureux dans leur rapport
  • et plus de la moitié disent qu’ils avaient déjà envisager de tromper leur conjoint(e)s

Un porte-parole sur la consultation de mariage rapporte que ‘c’est tellement facile pour les ménages mariés de se trouver dans une impasse conjugale ,une fois qu’ils ont compris que la réalité de la vie, c’était de payer les factures’.

La moitié de ceux qui ont été interrogés envisagerait d’aller voir un conseiller afin d’essayer de retrouver l’amour avant de se diriger vers une procédure de divorce.

  • 25% ont indiqué que les honoraires élevés des avocats les a empêchés de demander le divorce
  • 60% n’avaient pas entendu parler de la médiation pour des règlements de divorce.

 

Dans le même sujet

4 commentaires sur “Pour ceux qui ne croyaient vraiment pas au mariage

  1. raph dit :

    waouh… c’est pas encourageant du tout 🙂
    Vive le non-mariage les amis, en plus ca évite de revoir toutes ces vieilles tantes et ces lointains cousins qui viennent se rincer la dalle à l’oeil

  2. Le Mâle dit :

    et c’est sans doute encore pi
    çà ne m’étonne pas du tout que 30 % des hommes se sentent menacer par le chantage des enfants.

    surtout quand on connait le sexisme des tribunaux à l’égard des hommes…

    d’ailleurs si tous les hommes savaient ce qui les attendent je pense qu’il n’y en aurait quasiment plus qui voudraient être père …

  3. Nono dit :

    Quand même, faut-il vraiment dire que ce genre de situation arrive uniquement aux couples mariés?
    N’y a t’il pas des moments de doutes dans TOUS les couples qui durent? Des instants ou l’envie de tromper, de trouver « mieux » ailleus survient..
    Même dans un couple non-mariés, les protagonistes héitent à se séparer, pour ne pas perturber leur progéniture.
    La vraie différence c’est que leur union ce fait sans cotillons et leur séparaton: sans divorce.

  4. charloutte dit :

    protéger la progéniture…
    :s Mes parents ont divorcé quand j’avais 7 ans. Moi et mon frère on s’en fichait pas mal car de toute façon mon père se sentait tellement mal à la maison qu’on le voyait peu…
    On ne vit pas pour se casser les pieds mutuellement, ni ceux des enfants, et le bonheur des enfants passe aussi par le fait que les parents s’entendent bien, ensemble ou non, alors arrêtez de dire que ça perturbe les enfants le divorce! C’est encore plus perturbant de voir des parents se supporter et rester ensemble! Quelle belle image de la famille que des parents ne se supportant pas!
    Ensuite, le mariage ça ne sert qu’à satisfaire des désirs de petites filles ou fiscaux. Qu’y a-t-il de romantique dans le fait de prendre plein de témoins et dépenser plein de sous pour dire à tous le monde « je le supporterai toute ma vie c’est promis! »??
    Il me semble qu’il est plus romantique de ne pas être marié et de rester ensemble parce qu’on en a envie et non pas parce qu’on l’a promis devant la loi ou pire devant le curé! en espagnol, les épouses et les menottes se traduisent de la même manière : las esposas… :whistle:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *