Sponser

10 questions surprenantes, souvent posées au sujet de la sexualité

Conseils
PUBLISHED: juillet 3, 2013

Il y a quelques temps, j’ai rencontré Lili (32 ans) qui m’a parlé de son job. Elle fait de la prévention des conduites à risques en région parisienne.
Chaque jour, elle reçoit des jeunes en accueil dit « spontané » (la structure pensée comme une boutique est ouverte toute la semaine) ou en accueil dit « de groupe ».

Lors de ces accueils, les jeunes ont la possibilité de poser des questions sur leurs thématiques (sexualité et drogues principalement).
Parlant avec elle du site et des hallucinantes requêtes Google que je tweete parfois, elle m’a partagé un échantillon du types de questions que posent en direct les jeunes sur la sexualité.

Comme ils n’ont pas tous la chance d’avoir ce type d’accueil à proximité, voici une occasion de répondre à quelques unes, et aussi de se rendre compte à quel point il y a un travail à faire en matière d’éducation sexuelle. 

Lili a donc sélectionné 10 questions (surprenantes) qui lui ont été le plus souvent posées lors de ces 5 années.

1. Le top of the top : « Pourquoi les filles crient-elles quand elles ont un rapport sexuel ? »

C’est une façon d’exprimer son plaisir, on peut crier de plaisir et parfois il se peut qu’on n’en ressente pas le besoin. Chaque personne est différente. Attention, il se peut également qu’on crie de douleur, il est important d’être à son écoute et de lui demander si tout va bien.

2. « Si on a un petit zizi, c’est possible d’avoir des rapports sexuels ? »

Bien sur. Certains chercheurs disent qu’il faut minimum 7 cm pour atteindre le point G (si il existe) mais avoir un rapport sexuel peut s’effectuer avec beaucoup d’autres parties du corps comme les mains, la bouche… avec des caresses voir même des accessoires qui peuvent donner plus de plaisir que le sexe lui même.

3. « C’est possible d’avoir des spermatozoïdes quand on a un petit zizi ? »

La taille du sexe n’agit aucunement sur la production de spermatozoïdes..

4. « Si un garçon a un trop petit sexe, il ne va pas arriver à me « dévierger ».

On peut parfois mais rarement dévierger une femme avec des doigts. L’hymen est situé à peu près à 1 cm après l’entrée du vagin et se perce légèrement à l’arrivée des premières règles mais encore une fois c’est assez variable selon les femmes.

5. « Ca fait mal la 1ère fois ? » (question posée par les deux sexes)

Visiblement, il serait plus courant que cela fasse mal aux femmes.
Le mieux est de ne pas forcer les choses, le faire en douceur et en confiance tout en n’hésitant pas à toujours dire ce que l’on ressent.

6. « Ca fait mal la pénétration anale ? » « On est obligée de le faire par derrière ? » (Questions de filles)

Cela peut être très douloureux surtout si le partenaire n’est pas expérimenté. Rien n’oblige qui que ce soit à pratiquer la sodomie.

7. « Comment font les homosexuels pour avoir des rapports sexuels ? » (Cette question, en rapport avec l’actualité, est de plus en plus posée)

Tout comme les hétérosexuels, ils peuvent pratiquer beaucoup de préliminaires avec les mains, la bouche. Ils peuvent pratiquer également la sodomie.

8. « C’est bizarre si c’est ma copine qui veut tout le temps faire l’amour et pas moi, non ? Elle est malade ? »

Pourquoi serait-elle malade ? Le sexe c’est aussi beaucoup une question de tempérament et de compatibilité. Certains ont plus envie que d’autres. Le mieux est d’en parler entre vous.

9. « Comment on sait si une fille est vierge ou pas ? »

Il n’y a pas vraiment de solution pour le savoir puisque certaines saignent d’autres non que certaines ont mal alors que d’autres pas du tout. Et au fond qu’est-ce que ça change ?

10. « Ca saigne beaucoup quand une fille est « deviergée ?

En général non, mais cela dépend encore une fois de la personne, nous ne sommes pas tous égaux face à la nature.

Dans le même sujet

1 commentaire sur “10 questions surprenantes, souvent posées au sujet de la sexualité

  1. zasporn dit :

    Leia depuis longtemps question pas si stupide.
    Je pense qu’il ya d’autres façons d’éduquer à la sexualité.
    merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *