Sponser

Une nuit avec un plan cul, presque comme les autres

Célibat - Etre célibataire - vivre seule
PUBLISHED: août 30, 2012

Juliette, trentenaire faute d’avoir trouvé le bon, se contente d’un compagnon sexuel fort sympathique appelé plus couramment, plan cul.
Benoit est comme le veut la plupart des plans culs, peu envahissant et le peu qu’il est là, d’assez bonne compagnie.
Il n’est pas très bavard et tout deux n’ont jamais vraiment défini cette relation. Les choses se sont faites naturellement.

Après quelques semaines sans nouvelle, il leur a suffit de quelques échanges de sms pour qu’ils se retrouvent boire un verre. 

Cette fois-là pour enjoliver la soirée, ils meublèrent par un ciné.
Mais Juliette n’était pas dans son assiette, elle était contrariée parce qu’elle avait croisé par hasard quelques heures auparavant celui qui occupait majoritairement ses pensées: son ex.

Quelques heures avant de retrouver Benoit, elle a failli annuler et puis elle s’est dit qu’un peu de réconfort, lui changerait sûrement les idées.

Devant lui, elle a essayé de faire bonne figure, de garder le sourire toute la soirée, d’être attentive à ce qu’il lui racontait mais au fond d’elle, elle sait que ce n’est pas avec lui qu’elle voulait être.
Elle était là vers lui, sans que son esprit ne soit vraiment là.

Ils arrivent chez elle, et font la finalité pour laquelle la soirée était programmée.
Mais l’envie n’est pas là, non plus. Ce soir-là, elle n’est définitivement pas bien dans sa tête. Et elle n’est pas dans les bras de celui qu’elle voudrait être.
Elle lui tourne le dos et verse quelques larmes. Benoit ne remarquera rien.

En vain sans aucun câlin, ils finiront chacun par dormir plus ou moins profondément jusqu’au matin.
Le réveil sonne.

Juliette part au travail, l’esprit encore plus mal que la veille, remplit d’états d’âmes avec une profonde envie de stopper cette relation sans but.
Arrivée au bureau, comme tous les matins elle dit bonjour à chacun de ses collègues et elle va se poser à son poste avec sa tasse de café chaud dans la main. Sa matinée de travail démarre tranquillement.

Quand soudain son téléphone sonne. Un appel de Benoit. Elle ne décroche pas parce qu’elle n’a pas franchement envie de lui parler.
Il lui laisse un message avec une voix inquiétée, elle l’a tout simplement enfermé dans son appartement.

Un plan cul, c’est aussi celui que tu peux facilement oublier après une nuit passée dans ton lit.

Dans le même sujet

3 commentaires sur “Une nuit avec un plan cul, presque comme les autres

  1. Geekette dit :

    🙂
    c’est très bien écrit et tellement vrai !

  2. topi dit :

    Et oui,
    le fille a aussi une part de responsabilité, a elle aussi de bien se sentir avec lui, de faire quelques efforts

  3. Nenor dit :

    mdr ça m’est déjà arrivé de me retrouver enfermer dans un apparte ^^ bon c’était voulu j’voulais dormir et il parait à 7h du mat bah l’attente à était longue jusqu’à 15h ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *