Sponser

Le coup d’un soir et la maniere de faire en question

Célibat - Etre célibataire - vivre seule
PUBLISHED: novembre 9, 2011

Ce week-end, on reçoit un mail sur notre formulaire de contact d’une certaine Aurore qui lit le site depuis quelques temps. Elle a des choses à dire aux hommes et plus particulièrement sur les aventures d’un soir. Comme beaucoup d’autres auparavant Loic, Arti’Jo, Melle Gima, Doc Gol c’est avec plaisir qu’on lui donne la parole.

On a tous une bonne raison de vouloir un jour un coup d’un soir : rupture difficile, besoin physique ou simplement ne pas vouloir se retrouver seule un soir. 

Tout cela sans les inconvénients d’une relation durable mais avec de sacrés avantages…
Personnellement, de temps en temps, je ne suis pas contre. Mais j’ai comme l’impression que les hommes se méprennent sur ce que cela veut dire…

1.La manière de faire

En tant que femme, un coup d’un soir, c’est pour moi la possibilité d’assouvir un besoin (sexuel), d’avoir peut-être un orgasme mais aussi d’avoir de l’affection.
Sur les deux premiers points, il n’y a en général pas d’ambiguïtés entre les deux partenaires (je parle d’un homme et d’une femme).
Cependant, sur le côté affection… Ça laisse à désirer en général!

On dirait qu’embrasser la fille au début, c’est juste parce qu’il faut une amorce, mais ensuite il n’y a plus que du sexe et aucun câlin ni bisou. But WTF ?
Ce n’est pas parce qu’un mec va nous prendre dans ses bras ou nous faire un câlin après l’amour que l’on va en tomber raide dingue (et heureusement encore…) ! 
Le pire, c’est le mec qui s’en va directement après, comme s’il avait peur qu’on s’attache. C’est très désagréable et ça gâche totalement le moment que l’on vient de passer.
Messieurs, faut pas s’en aller comme ça comme des voleurs : la moindre des choses c’est de faire un câlin, un bisou et de rester un peu avec la fille…

2.Les intentions

Je pense que si une femme régi ainsi, c’est parce qu’elle n’a pas les mêmes envies. Oui, le sexe et avoir du plaisir en fait partie, mais c’est aussi l’affection, la tendresse et la présence d’un homme qui compte (parfois plus qu’autre chose). Un homme peut très bien s’en passer à l’inverse. Peut-être même que les hommes s’y mettent aussi (aux câlins et à la tendresse) en relations de couple pour leur copine et non parce qu’ils en ont vraiment envie ?

En tous cas, cela ne veut pas dire que la femme veut se mettre en relation avec ce « coup d’un soir » plus que l’homme en question. C’est juste ce qu’elle (en général) attend aussi de cette nuit, pas seulement du sexe à la va-vite.

Dans tous les cas, il y a bien des hommes qui l’ont compris, souvent ceux qui dépassent la trentaine d’ailleurs. Ils connaissent le corps de la femme, ils nous font chavirer (d’autant plus parce qu’on sait qu’on ne le reverra pas…) et il n’oublie pas de rester auprès de nous à la fin, ce qui est le plus agréable.
Et c’est bien pour ça que je continuerai d’aimer  les coups d’un soir, pour ces hommes qui savent « ce que veulent les femmes ».

 

Quelques chose à ajouter, pas d’accord avec elle ou inversement, les commentaires vous sont ouverts ! Voir mieux si vous êtes bavard, nous sommes ouvertes à toutes suggestions d’articles.

Dans le même sujet

6 commentaires sur “Le coup d’un soir et la maniere de faire en question

  1. Trashpinup dit :

    Si seulement c’etait pareil p
    Bonjour, je ne suis pas le genre de femme à pratiquer le coup d’un soir, mais je respecte celle qui le font, a partir du moment ou ce n’est pas un simple pretexte pour tenter de draguer un mec que l’on veut depuis longtemps. Je connais beaucoup de femmes qui utilise cette technique et je trouve ca lamentable car la plupart du temps elles en souffrent et c’est aussi ces filles qui vont venir critiquer les hommes. Comme Aurore le dit un coup d’un soir c’est un soir on revoit plus la personne apres. Bref merci de m’avoir prouver qu’il existait vraiment des femmes honnete avec elle meme.

  2. Stéphane Ascoët dit :

    Virtualité
    Mais cette affection est fausse… ce n’est que de la tromperie pour se rassurer de je ne sais quoi 🙁

  3. Aurore dit :

    Affection oui mais temporaire
    Je ne sais pas s’il y a de la « fausse affection », je dirai plutôt de l’affection temporaire, et ça marche aussi bien.

    Exemple concret: les free hugs dans la rue, même si on en connaît pas les gens, un câlin, ça fait du bien!

  4. Choudeziles dit :

    Idem..
    Je suis entièrement d’accord avec Aurore..
    j’en étais grande adepte encore il n’y a pas si longtemps.
    Ca fait un mois et demie que je vois quelqu’un de régulier et à ma plus grande surprise, je crois bien que je l’aime beaucoup..Enfin c’est vrai qu’à la base il n’était pas un coup d’un soir .. Bref !
    ça fait 2 ans et demie que je suis célibataire, séparée du papa de mon fils, on a mis en place la garde alternée (1semaine-1semaine)..
    C’est plutôt sympa. une semaine à fond dans mon rôle de môman..et l’autre c’est ce que je m’amuse d’appeler « La Fête du Slip ».. :whistle:

    En fait en sortant de cette triste histoire de « couple », je pense que je voyais dans la pratique du « coup d’un soir » qu’UN avantage => d’avoir un homme à mes côtés quand et pour le temps que je l’avais décidé!
    Vraiment pas d’inconvénient Le pied.. lol
    Mais pour être totalement franche, il y a des fois où je ne me suis pas toujours sentie si « fière » de moi.. 😛

  5. Valentin dit :

    idem
    Alors je ne suis pas du genre à intervenir sur ce forum que je fréquente rarement mais là le sujet est grave donc je ne peux rester sans rien dire ! 🙂

    Evidemment il doit y avoir de la tendresse même pour un « coup d’un soir »! Bien sûr que oui! Et dans le cas contraire ça fout tout en l’air et ça gâche le plaisir passé. Il ne peut y en avoir de « fausse » car la tendresse est soit authentique, soit elle n’existe tout simplement pas! Je ne dis pas que c’est comparable à ce que ressent un vrai couple, je ne dis pas que c’est pour se faire croire quoique se soit ou se mentir, je dis juste que c’est gratuit et que ça doit forcément accompagné l’acte amoureux, même avec une quasi inconnue.

    En même temps on a ce besoin de tendresse post-coîtale en soi ou on l’a pas ! Je me retrouve dans l’article de l’auteur qui décrit ces hommes qui viennent tout juste de passer la trentaine, même si je ne crois pas qu’il en ait déjà été autrement pour moi… Je ne crois pas non plus connaitre si bien le corps de la femme et encore moins « ce qu’elles veulent », mais je sais qu’un calin après l’amour c’est bien !

  6. Stéphane Ascoët dit :

    MST
    Le risque de se choper une MST ne me semble pas négligeable 🙁

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *