Sponser

Cet homme-là de Eve de Castro: Un homme et une femme que tous séparent, vont s’aimer.

Bibliographie, livres, chicken Littérature...
PUBLISHED: février 16, 2010

Un jour que les bridgets font leurs courses, elles entendent le résumé d’une histoire à la radio : « Il vient du bout du monde, il n’a pas de diplôme, pas d’argent, pas d’attaches. Elle est le fruit d’une éducation d’un autre âge, elle a une famille parfaite, un métier exigeant, un carcan de certitudes. Il s’oublie dans le corps des femmes. Elle se fuit dans les mots. Depuis l’enfance, ils se cherchent. Ils s’accrochent l’un à l’autre. Ensemble ils tombent au fond du puits. »

 

 

 

Ce résumé c’est le résumé d’un livre, celui de « Cet Homme-là » de l’écrivaine Eve de Castro, il est accrocheur, il attise la curiosité et hop les bridgets se procurent le livre.

Voilà un sujet que nous n’avons pas encore pris le temps d’aborder : les différences de milieu social dans un couple. Une thématique qui peut s’avérer tout à fait passionnante. Deux personnes qui vont s’aimer au-delà des barrières sociales et de leurs éducations opposées.

On se plonge alors dans la lecture du livre, dans l’attente de la rencontre, de l’amour, de la découverte entre ces deux êtres, de la passion, de la morale.

Mais curieusement l’histoire commence sur l’enfance d’un garçon et d’une fille, on devine vite qu’il s’agit des deux personnages principaux qui vont s’aimer mais voilà la grande question pendant environ les 200 premières pages du livre est : à quel moment du livre, l’amour, la rencontre va-t-elle avoir lieu ? On s’impatiente.

 

On ne sait jamais vraiment qui parle et surtout de qui on parle : à un chapitre c’est la fille et puis à un autre c’est le garçon… il est difficile de se repérer, de s’accrocher à l’histoire.
Après avoir lutté au fil des pages pensant lire essentiellement une grande histoire d’amour passionnante et peut-être déchirante, c’est seulement aux 3/4 du livre qu’arrive enfin la rencontre, le coup de foudre entre les deux personnages.

Visiblement, l’écrivaine a voulu nous montrer les origines des deux personnes pour comprendre les tenants et aboutissants de leur relation. Cependant nous ne sommes pas certaines que les 200 premières pages du livre (il en fait 325) soit forcément nécessaires. Un chapitre ou deux aurait largement suffit.

On a donc tenu, et découvert cette relation entre un homme d’une quarantaine d’années et une femme de 8 ans de plus âgée que lui.

La difficulté de cet homme à s’adapter dans ce monde si particulier et différent de lui et qu’il a du mal à apprivoiser.
Cette femme qui essaie de faire de son mieux pour que leur amour perdure mais aussi la nature et les origines de chacun qui reviennent assez vite à la surface.

Ce livre aborde assez bien la passion, le grand amour, la rupture, mais aussi le pervers narcissique (sujet d’un de nos prochains articles) mais malheureusement beaucoup trop long à démarrer et donc peu de places pour développer la raison essentielle pour laquelle on avait voulu lire ce livre.

Dans le même sujet

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *